Partage

Samedi 24 novembre 2012 6 24 /11 /Nov /2012 18:38

Aux forces de l’ordre en général

 

Il est important de prendre conscience de votre véritable mission.

En ayant choisi de servir votre patrie, il est important de savoir à qui

et à quoi vous devez rendre ce service !

 

 

Aux forces armées

 

Votre mission, est-elle de protéger les intérêts de toute une population liée à une nation

ou

de défendre les intérêts d'un gouvernement défaillant. Ce dernier étant entièrement

sous l'emprise d’organismes privés « lobbys » qui ont pour seul but...

l'enrichissement personnel sur la misère d'autrui.

 

 

Aux forces de Police

 

Votre devoir, est il d’essayer de mettre un terme à toute forme de criminalité

ou

de vous placer entre le peuple et ces mêmes gouvernements défaillants !

Votre devoir en tant que représentant de l’ordre est d’établir

un ordre "certes" mais un ordre juste.

 

 

Combiens de temps encore, serez-vous au service d’une minorité d’individus (haut de la pyramide) avides de pouvoirs et de richesses ?

Sachez-le, votre mission est noble et à un sens.

Il n'appartiens qu'à vous de faire le bon choix.  Vign_pyra

 

http://www.allanduke.com/messages___2012.ws

NP le nouveau paradigme

NP le nouveau paradigme

 


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 3 commentaires
Samedi 24 novembre 2012 6 24 /11 /Nov /2012 17:19

Selon moi, il se produit une nette polarisation aujourd'hui

partout dans le monde.

 091224-north-pole-magnetic-russia-earth-core big

 

Comment cela se manifeste t-il?

 

D'un côté, il y a des gens chez qui augmente la conscience de la place qu'ils occupent dans l'univers, qui comprennent que nous devons nous unir dans la paix et cesser d'épuiser sans discernement les ressources de la Terre. Nous devons préparer la planète pour les générations futures. Ces gens-là vont s'élever, et s'éveiller vers une autre réalité. Ils vont commencer à communiquer sur un plan presque mental, spirituel, tout autour du monde. Ils vont comprendre que nous ne pouvons pas continuer à faire des guerres et à placer nos ressources dans ce genre de choses.

Ils seront de plus en plus nombreux.


L'autre versan de la polarisation est une organisation globale qui contrôle le monde entier et le maintient, en fait, en esclavage, appellée le nouvel ordre mondial. Ces organisations et ces familles élitistes vont encore aggraver leurs comportements. Ils se consacrent entièrement à ne faire que des guerres, des destructions, et des tueries.

 

 

Les champs magnétiques influencent les comportements et augmentent la polarisation

 

Il y a beaucoup de notions erronées concernant le champ magnétique terrestre. Il est principalement causé par les courants qui s'écoulent autour de la Terre. II n'est pas engendré par une sorte d'aimant au centre de la planète. Le champ magnétique que produit le noyau, le composant permanent du champ magnétique, est assez librement lié à des dépôts de fer et de nickel. Ce n'est pas comme un petit aimant de fer qu'un enfant mettrait dans sa poche. La plus grande, partie de notre champ magnétique est formée par des courants électriques qui passent autour de notre planète avec les vents solaires et dans la ceinture de Van Allen, et sous d'autres formes. C'est pour cela que lorsque passe une comète très chargée d'électromagnétisme, cela peut nous influencer fortement.

 

Toutes les planètes déchargent la capacité qui s'accumule autour du Soleil, à cause d'un excès de courant de protons dans les vents solaires, et lorsque les planètes se trouvent dans certains alignements, cela accentue l'écoulement des courants sur ces trajectoires.

Et quand de nombreuses planètes sont en ligne, cela ne multiplie pas seulement les courants par deux, mais par cent.


Ainsi lorsque, par exemple, la Lune passe par la phase de Nouvelle Lune, pendant un bref moment la conjonction masque les vents solaires. Mais quand elle s'écarte à nouveau, les vents solaires reviennent en force et secouent notre champ magnétique, provoquant une énorme pression sur notre atmosphère.


Au moment des phases de Nouvelle et Pleine Lune, la Terre reçoit une forte pression électromagnétique, ce qui est une façon de dire les choses.

 

Tous ces effets que vous constatez sont très réels.


Quand une grosse comète rentre dans le système solaire, elle brouille le champ électrique solaire et excite toute cette énergie dans le Soleil, comme nous le voyons, alors se produit ce que je disais à propos de cette polarisation.

 

Les gens qui sont en croissance vers une plus haute conscience spirituelle vont monter toujours plus haut, tandis que les fauteurs de guerre vont se mettre à battre tambour toujours plus fort. Et c'est à cela que nous assistons en ce moment.

 

Tout va devenir plus irrégulier, nous le constatons déjà. Vous verrez des écarts de température beaucoup plus importants, et vous constaterez quelque chose d'analogue chez les personnes. Des gens qui n'ont pas une bonne maîtrise d'eux-mêmes vont devenir fantasques, ceux qui n'ont pas un très bon équilibre le perdront encore plus, et les gens équilibrés seront de plus en plus fermes. Ce sera un des aspects de la polarisation, il n'y aura plus de demi-mesure.

 

  NP le nouveau paradigme

 

 

 

David Jarry ©2012

 

 

Notes:

jmccanneys-science

Livre Velikovsky "les mondes en collision"

Magazines Astrophysics & Space Science

The Moon & The Planets

Nexus magazine

 

 

 

 

 


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 1 commentaires
Samedi 24 novembre 2012 6 24 /11 /Nov /2012 14:58

 

 

Voyez-vous, vous vivez dans une des plus belles vallées que j’aie jamais vue. Il s’y attache une atmosphère particulière. Avez-vous remarqué, surtout au crépuscule et aussi au point du jour, une certaine qualité de silence qui pénètre, qui imprègne toute la vallée ? Je crois qu’il y a autour de nous des collines parmi les plus anciennes du monde et l’homme ne les a pas encore abîmées. Partout où l’on va, dans les villes et ailleurs, l’homme détruit la nature, abat les arbres pour construire de plus en plus de maisons, polluant l’air avec ses automobiles et ses industries ; il détruit les animaux - comme le tigre qui a presque disparu. Il détruit tout parce qu’il naît de plus en plus d’enfants et qu’ils ont besoin de plus en plus d’espace. L’homme répand graduellement la destruction dans le monde entier. Quand on arrive dans une vallée comme celle-ci - où la population est peu nombreuse, où la nature n’est pas profanée, où règnent le silence, le calme, la beauté - on en est tout étonné. Chaque fois que l’on vient ici, on ressent l’étrange particularité de cette terre, mais il est probable que vous vous y êtes habitués. Vous ne contemplez plus les collines, vous n’écoutez plus les oiseaux, vous n’entendez plus le vent dans les feuilles. Petit à petit, vous êtes devenus indifférents.

 

L’éducation ne consiste pas à apprendre dans des livres, à confier certains faits à la mémoire, mais à apprendre comment regarder, comment écouter toutes ces choses que racontent les livres, que ce qu’ils racontent soit vrai ou faux. Tout cela fait partie de l’éducation. Elle ne consiste pas simplement à passer des examens, à obtenir un diplôme et une situation, à se marier et à s’installer, mais encore à savoir comment écouter les oiseaux, comment voir le ciel, l’étonnante beauté d’un arbre, le dessin des collines, comment les sentir, comment être vraiment en contact avec toutes ces choses. Tandis que vous allez vieillir, ce sentiment d’écouter, de regarder, disparaîtra malheureusement, parce que vous aurez des soucis, parce qu’il vous faudra plus d’argent, une plus belle automobile, plus ou moins d’enfants. On devient jaloux, ambitieux, avide, envieux ; et ainsi on perd ce sentiment de la beauté de la terre. Vous savez ce qui se passe dans le monde. Vous êtes forcément au courant de l’actualité. Il y a des guerres, des émeutes, une nation se dressant contre une autre. Dans ce pays également, il y a des divisions, des séparations, et il y a un taux de natalité croissant, une misère, des conditions sordides, une dureté grandissante. L’homme est indifférent à tout ce qui peut arriver à son prochain, pourvu qu’il soit, lui, bien en sécurité.

 

On vous éduque, on vous prépare à l’acceptation de tout. Savez-vous que le monde est dément, que tout ce qui se passe participe de la folie, les combats, les querelles, les brutalités, les agressions ? Et vous allez grandir de façon à vous insérer dans cet état de choses. Peut-on dire que c’est bien ? Est-ce là le but de l’éducation, de vous obliger volontairement ou non à vous adapter à cette structure démente qu’on appelle la société ? Savez-vous ce qui se passe avec les religions à travers le monde ? Là encore, l’humanité est en pleine désintégration : personne ne croit plus à rien. L’homme n’a pas de foi et les religions ne sont que le résultat d’une vaste propa­gande.

 

Mais puisque vous êtes jeunes, encore pleins de fraîcheur et d’innocence, ne pouvez-vous pas contempler toute la beauté de la terre, et vous emplir de cette qualité d’affection ? Et ne pouvez-vous la faire vivre en vous ? Si vous n’en êtes pas capables, vous grandirez en vous conformant aux usages parce que c’est la façon la plus facile de vivre. A mesure que vous allez grandir, certains d’entre vous se révolteront, mais cette révolte, elle non plus, ne résoudra pas le problème. Certains d’entre vous chercheront à fuir la société, mais cette fuite n’aura pas de sens. Il vous faut changer la société, mais pas en tuant des gens. La société, c’est vous et c’est moi. Vous et moi, nous créons cette société dans laquelle nous vivons. Donc, vous devez la changer.

Vous ne pouvez pas vous adapter à cette société monstrueuse... Êtes-vous disposés à vous conformer, à vous adapter et à accepter toutes les vieilles valeurs ? Vous savez ce qu’elles sont, ces valeurs : l’argent, la situation, le prestige, la puissance. C’est là ce que l’homme désire et la société se propose de vous couler dans ce moule. Mais si, maintenant, vous commencez à observer, à apprendre, non pas dans des livres, mais apprendre par vous-mêmes en regardant, en écoutant tout ce qui se passe autour de vous, vous deviendrez un être humain différent, quelqu’un qui a le souci des autres, qui est plein d’affection, qui aime".

 

Krishnamurti –

Réponses sur l’éducation. Pocket ou Editions Bartillat p.15-16

NP le nouveau paradigme


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 8 commentaires
Vendredi 23 novembre 2012 5 23 /11 /Nov /2012 18:49

Mes parents sont gays et je vais bien, merci.

 

 

Stéphanie a été élevée par une maman lesbienne et un papa gay, elle nous raconte son enfance magique, hors du commun, mais pas pour autant hors norme. Elle n'échangerait pour rien au monde son enfance, ses parents, et pourtant ça n'a pas été facile tous les jours.

 

NP le nouveau paradigme

REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 5 commentaires
Jeudi 22 novembre 2012 4 22 /11 /Nov /2012 06:16

Un documentaire surprenant, qui s'appuie sur des arguments scientifiques, pour démontrer que notre Univers n'est pas le fruit du hasard., mais bien une création.

Et lorsque qu'on analyse bien les choses avancées, on se rend compte de certaines choses pourtant évidentes.

Aujourd'hui la science n'est pas en contradiction avec le théisme, elle montre que c'est une hypothèse largement envisageable et probable.

Un documentaire présenté par Alimane Studios. http://www.thesigns.fr/

 

 

 

NP le nouveau paradigme

REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 14 commentaires
Mercredi 21 novembre 2012 3 21 /11 /Nov /2012 07:06

REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 0 commentaires
Lundi 19 novembre 2012 1 19 /11 /Nov /2012 07:21

 

 

La Voix de la Terre : un single pour sauver la planète (vidéo) 

Les bénéfices de ce single seront reversés à la fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme, reconnue d'utilité publique, pour soutenir sa mission d'éducation à l'environnement. www.fnh.org Les Voix de Daïa sont plébiscitées par un large public, séduit par ses valeurs familiales et écologiques.

Le nouvel extrait qui s'intitule « La voix de la terre », est inspiré de la « Suite n°3 pour orchestre en D major « Aria » » de Bach. Il est interprété par les enfants des « Voix de Daïa » et s'avère un véritable hymne à la préservation de la planète.

Cette chanson aux douces sonorités, continue dans la lignée du 1er single « Ma famille » à faire découvrir de façon ludique les plus grandes oeuvres classiques à nos enfants, et va au-delà en sensibilisant à la protection de l'environnement. 
 


NP le nouveau paradigme


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 3 commentaires
Dimanche 18 novembre 2012 7 18 /11 /Nov /2012 12:20

photo de Zurg

 

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

 

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas juif.

 

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

 

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas catholique.

 

Puis ils sont venus me chercher.
Et il n'y avait plus personne
Pour protester.
 

Martin Niemoller--Dachau, 1942

NP le nouveau paradigme

 

« Je n'ai rien dit... »


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 2 commentaires
Dimanche 18 novembre 2012 7 18 /11 /Nov /2012 11:51

 

 

Paradis ou Perdition dans sa version française, offre aux dirigeants du monde entier les moyens de résoudre, non seulement la spirale infernale des dettes nationales, mais aussi de mettre un terme définitif à la pauvreté, à la guerre, au crime, et aux inégalités.

 

Ce documentaire identifie les causes profondes de l’ensemble des problèmes mondiaux, puis recommande des mesures que notre espèce peut engager pour résoudre ces questions. Afin d’assurer la diffusion indépendamment des différences superficielles telles que le revenu, la race, la religion, la croyance, la couleur ou la nationalité, Paradise or Oblivion est disponible gratuitement sur internet et traduit dans plus de 20 langues.

 

Paradise or Oblivion est le prolongement de plus de 75 années de recherches étonnantes par ce qui est maintenant connu sous le nom de The Venus Project, fondé et dirigé par Jacque Fresco et Roxanne Meadows. En se basant sur l’anthropologie, ce documentaire couvre presque tous les domaines d’études scientifiques et économiques, afin de fournir une réponse globale à tous les maux de la planète Terre et à l’ensemble de ses sept milliards d’humains.

 

Le documentaire est un pas de plus vers l’un des objectifs de The Venus Project : la production d’un film long-métrage, pour lequel des réalisateurs et des scénaristes sont actuellement démarchés.

 

Paradise or Oblivion peut être visionné en ligne sur www.civilisation2.org ou www.thevenusproject.com.

 

***
The Venus Project est une organisation qui propose un plan d’action réalisable pour un changement social, œuvrant pour une civilisation pacifique et durable au niveau mondial. Cette entreprise travaille avec des scientifiques dans un centre de recherche de 8,5 ha, à Venus en Floride.

Pour de plus amples informations ou pour organiser une entrevue : Roxanne Meadows, tel (+1) 863-465-0321, e-mail meadows[(at)]thevenusproject.com, ou pour les particuliers admin[(at)]thevenusproject.com.

 

 

Autres ressourcesObjectifs et proposition TVP (fr), FAQ (fr), Archives (en), Description d’une Économie Basée sur les Ressources (fr), Original music by Carly Paradis (en), Civilisation 2.0 Convergence (fr).

 

Liens organisationnelsthevenusproject.comparadiseoroblivion.comtvpactivism.comvenus-expressions.org

Description alternative : Paradise or Oblivion est un documentaire gratuit créé par le Projet Venus, avec la bande originale de Carly Paradis. Il décrit les causes profondes des troubles de valeurs et les symptômes systémiques néfastes causés par notre système, en préconisant une nouveau concept socio-économique.

Axé sur le travail de toute une vie de l’ingénieur social, futuriste, inventeur, designer : Jacque Fresco, ce film appelle à l’avènement d’une Économie Basée sur les Ressources.

 

 

 

Cliquez sur lecture puis le bouton « CC » pour afficher les sous-titres

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur lecture puis le bouton « CC » pour afficher les sous-titres

 

Licence Creative Commons


Press Release Paradise or Oblivion Francophone de The Venus Project – Traduit et distribué par Sébastien Bages & Civilisation 2.0 est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à paradiseoroblivion.com.

NP le nouveau paradigme


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 3 commentaires
Vendredi 16 novembre 2012 5 16 /11 /Nov /2012 20:45

 

 

 

 

Beaucoup s'interrogent à ce sujet (à tort ou à raison), et peinent à trouver ne serait-ce qu'un début de réponse.

Avant toute chose, l'éveil n'est pas l'illumination. Il s'agit de deux choses différentes.
L'éveil est un état de conscience différent, proche du tout jeune enfant, qui offre un regard frais, et complet sur le monde. Le décrire tient de la gageure, car il dépasse la compréhension intellectuelle, et le définir avec des mots est donc impossible. Les mots égarent, plus qu'ils ne guident, lorsqu'ils tentent de nous révéler quelque chose au delà de l'entendement. On pourrait dire que l'éveil, c'est un état dans lequel on est connecté à tout, on ressent tout, et on sait qu'on fait partie de ce tout... sans pour autant le concevoir intellectuellement.

Paradoxal, n'est ce pas ? En fait, on pourrait parler de
"vrai savoir". Dans la vie, on ne sait rien. L'être humain naît et meurt sans rien savoir véritablement. Mais dans l'éveil, la part de nous qui sait est là, elle communique avec nous, et on sait... véritablement.

L'éveil n'est pas quelque chose de constant, ni d'acquis. On peut atteindre l'éveil, et le perdre dans la minute qui suit. On peut être éveillé des secondes, des minutes, des heures, des jours, des semaines, des mois, ou même des années, et subitement ne plus l'être. C'est un petit peu comme la joie, on l'éprouve aléatoirement, un instant on est joyeux, et celui d'après on ne l'est plus. On ne peut pas vraiment commander à cela, mais on peut s'offrir un cadre de vie favorisant l'apparition de la joie. Il en va de même pour l'éveil. Une vie spirituelle, et sereine, proche de la nature, est plus encline à déclencher en nous l'état d'éveil.

Comment atteindre l'éveil ? En commençant par abandonner sa recherche ! En effet, celui qui cherche l'éveil ne le trouve que lorsqu'il abandonne. dans le taoïsme, on parle de Wu Wei, ou Non-Agir.
C'est une approche qui vise à cesser de chercher à faire une chose, pour permettre à cette chose d'être faite. Le Wu Wei consiste à suivre le cours Naturel, sans chercher à lutter contre. Celui qui lutte contre le courant se noie, tandis que celui qui se laisse porter atteind le rivage.
Un dicton amérindien disait "Ne lutte pas contre le torrent, laisse
toi couler avec lui". Dans le Chan, et le Bouddhisme Zen, la méditation est pratiquée sans objet ni motif. C'est la raison pour laquelle beaucoup de courants la pratiquent face au mur. On ne médite pas pour atteindre l'éveil ou l'illumination, on médite, c'est tout.
Celui qui médite pour atteindre l'illumination manque totalement le but.

Celui qui regarde le sommet de la montagne quand il commence à la gravir s'essouffle dès les premiers pas, et ne voit rien du paysage, ni du rocher dans lequel il va se prendre les pieds. Alors que celui qui regarde le chemin sur lequel il est, et ce qui l'entoure, sans chercher à savoir où il va, celui là profite du paysage, évite les embûches, et va réellement quelque part. Pour celui qui voudrait déjà être arrivé, le chemin semble trop long, pour celui qui profite du chemin, ce dernier semble bien court.

C'est une des signification de "Ici et Maintenant", dans le Bouddhisme. Il faut que la conscience soit à l'endroit où nous sommes, et à l'instant où nous y sommes.

Un conte Zen nous offre une superbe métaphore à ce sujet. En japonais, l'éveil se dit "Satori".

Un jour, un bûcheron entendit parler d'un animal rare, et légendaire, appelé Satori. Tous les chasseurs affirmaient que celui qui en attraperait un, vif ou mort, serait un véritable héros. Notre bûcheron voulut en savoir plus, et demanda "où trouve-t-on un tel animal ?" On lui répondit qu'on le trouvait partout, mais qu'il était si difficile à voir et à attraper, que c'était peine perdue. Retournant à sa forêt pour couper du bois, il ne parvenait pas à s'ôter Satori de la tête, il voulait à tout prix voir cet animal, et l'attraper.
Décidé, il commença à fouiller les bois, discrètement, pour trouver une trace de Satori. Tous les jours, il passait un temps considérable à sa recherche, mais en vain.
Un jour, cependant, il entendit un petit rire moqueur dans les feuillages, et une voix espiègle lui dit alors: "Tu dois être fou ou bien naïf si tu penses que pourras un jour m'attraper !" Le bûcheron reconnut aussitôt Satori, et décida de redoubler d'efforts... mais rien n'y faisait. Il construisit des pièges, il tenta de faire du bruit pour effrayer Satori et le pousser à faire une erreur dans sa précipitation, il essaya au contraire de se cacher pendant des heures, à scruter le sous-bois.
Rien à faire, non seulement il ne voyait pas Satori, mais ce dernier avait pris pour habitude de se moquer du bûcheron :
"Pensais tu vraiment qu'un piège aussi rudimentaire suffirait à m'attraper ?"
Au fur et à mesure que le temps passait, le bûcheron désespérait. Mais ce qui l'inquiétait le plus, c'est qu'il avait laissé son travail à l'abandon, et que les journées froides arriveraient bientôt. Il fût alors obligé de se résoudre à couper à nouveau du bois, mais Satori le harcelait, lui rendant son travail difficile.

A chaque fois qu'il tentait de travailler, Satori lui disait:
"Allons, tu ne vas pas me chercher aujourd'hui ? Cette fois sera peut-être la bonne !"
Notre bûcheron n'avait pas le choix, si il voulait avoir de quoi se chauffer, et de quoi donner au village du bois pour les cheminées, il fallait qu'il se concentre.
Il s'efforçait de s'absorber dans son travail, de ne plus écouter
Satori.

Au départ il n'y parvenait pas, la voix nasillarde et moqueuse
l'énervait, mais finalement, il s'habitua aux railleries de Satori, et n'y
prêtait plus attention. A tel point qu'il ne pouvait même pas dire si Satori s'était moqué de lui pendant 5 minutes, ou toute la journée !
Il coupa un arbre, toujours aussi concentré sur son travail, et tandis qu'il s'abattait sur le sol, un couinement aiguë se fit entendre.
Le bûcheron, inquiet, alla voir d'où cela provenait, et il trouva quelque chose coincé sous l'arbre. Il déplaça le tronc, et fût frappé de stupeur: c'était Satori !

En général, nous avons tous connu l'éveil au moins une fois.
Enfant, nous étions proche de cet état. Parfois, lorsque nous sommes absorbés par notre travail, ou par une de nos actions, que nous sommes juste présent, et conscient, quelques secondes d'éveil viennent nous éclairer. Lorsque c'est si court, on a du mal à se rendre compte qu'il s'est passé quelque chose. On s'est senti "étrange", on a
l'impression d'avoir eu un vertige, ou que pendant un instant on était comme le spectateur de la vie, et même spectateur de soi-même.

Comme si on était en train de regarder tout cela depuis "plus loin". On se dit qu'on n'a pas assez dormi, et on oublie. Pourtant, cela était peut-être un fragment d'éveil qui nous a été offert.

Atteindre l'éveil, c'est être présent ici, et maintenant, être conscient, être à ce qu'on fait.
C'est ne pas chercher l'éveil. C'est faire, et non chercher à
faire. C'est vivre une vie saine, en mangeant une nourriture saine. Atteindre l'éveil peut-être fait par n'importe qui, dans n'importe quelle situation. En bonne santé ou malade, repus ou affamé, en forme ou fatigué, en méditation ou au travail, en plein effort ou au repos, dans la nature ou en prison... mais une vie plus sereine, plus calme, plus posée, plus saine, et plus naturelle, favorise l'émergence de l'éveil, qui a alors tendance à se manifester spontanément, plus souvent, et plus longtemps.
La fréquence, l'intensité, et la durée de l'éveil pourrait presque être un "appareil de mesure", un indicateur de la qualité de notre vie. Il n'y a rien d'étonnant à ce que des moines cultivant leur terre, mangeant de bons produits sains, proches de la nature et sereins aient pu parler de notions comme l'éveil avec plus d'éloquence que n'importe qui
d'autre. Leurs conditions de vie favorisaient cette expérience.

L'éveil nous permet de voir plus de choses, de comprendre les choses, à
l'intérieur de soi, sans l'intellect, sans réfléchir. Il nous permet de
mémoriser ce que nous voyons, de le fixer dans notre âme, dans notre esprit, comme un cristal pur. Ces souvenirs sont alors, une fois l'éveil parti, comme ceux d'un rêve lointain. On a l'impression que ces souvenirs sont irréels, mais paradoxalement, ils sont d'une clarté, et d'une précision hors du commun. On en vient parfois à avoir l'impression que ce sont les souvenirs de quelqu'un d'autre qui nous ont été communiqués.
C'est que ces souvenir appartiennent à une part de nous qui est au delà de notre conscience ordinaire. Ce sont les souvenirs d'une part de notre être plus proche de ce qu'il y a de divin.

Qu'est ce que l'éveil ? C'est l'état de l'être qui est sain.
C'est l'enfant qui apprend une langue à la perfection en quelques mois seulement. C'est l'étincelle dans les yeux de cet enfant quand il voit un arbre, ou un animal. C'est le Sakki du guerrier (sorte d'intuition inintelligible qui permet d'éviter une agression, et de n'en prendre conscience, au mieux, qu'à posteriori).
L'éveil, c'est l'ouverture de soi à soi.
L'éveil, c'est notre intellect qui s'efface au profit de notre âme.
L'éveil, c'est l'adulte qui dort pendant que l'enfant observe les
étoiles.
C'est le reflet de la lune sur une mer d'huile.

Comment atteindre l'éveil ? En ne le cherchant pas, et en étant juste présent, ici, et maintenant. Comme disent les "New Ageux": en lâchant prise.
En ne cherchant pas à agir, et en ne cherchant pas non plus à ne pas agir.
Étrange paradoxe... ne pas chercher à faire quelque chose, et ne pas chercher à ne pas faire cette chose.
Accepter que la Nature soit incompréhensible, car au delà de
l'intellect, et la laisser faire. La suivre, la vivre, tout simplement.

L'éveil est non duel, il est au delà de la manifestation de l'expérience.

L'éveil est tellement simple, qu'il nous est impossible de le comprendre.

 

Gaïagnostic

NP le nouveau paradigme


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 6 commentaires

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés