Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Européennes: un seul vainqueur, le Front national

Publié par David Jarry - Webmaster sur 25 Mai 2014, 19:12pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Européennes: un seul vainqueur, le Front national

~~Avec un quart des suffrages, le parti frontiste explose son meilleur score et devance nettement l'UMP, en forte baisse. Tous les autres partis recueillent des résultats décevants, le PS, notamment, étant proche du pire score de son histoire.

Spectaculaire percée victorieuse du FN, nouvelle déroute du PS, défaite de l'UMP: les conclusions qu'on peut tirer des premiers résultats des européennes du dimanche 25 mai radicalisent encore celles du séisme des municipales du 23 et 30 mars.

Selon les premières estimations réalisées par les instituts Harris Interactive et Ipsos, le Front national recueillerait entre 24,5% et 26% des voix, l'UMP 20% à 21%, le PS et le PRG 14% à 15%, l'UDI et le MoDem 9% à 10,5%, EELV 9% à 9,5% et le Front de gauche autour de 6,5%. Les autres partis termineraient sous la barre des 5%, score nécessaire au niveau d'une des huit grandes circonscriptions pour obtenir un siège d'eurodéputé.

Le Front national quadruple donc son score d'il y a cinq ans et réalise le meilleure performance de toute son histoire électorale, de très loin (un peu moins de 18% pour Marine Le Pen lors de la présidentielle 2012 et pour Jean-Marie Le Pen lors du second tour de celle de 2002).

Il y a trente ans, il avait causé un véritable «choc» dans la vie politique française en frôlant les 11% lors des européennes de 1984: il faudra peut-être trouver un mot encore plus fort. La formation lepéniste devrait revendiquer le rang de «premier parti de France», même si ce constat mérite d'ores et déjà d'être fortement nuancé, par exemple du fait de la participation (autour de 42-44%%, légèrement mieux qu'il y a cinq ans).

A l'exception du FN, tout le monde a donc de bonnes raisons d'être déçu. L'UMP échoue à obtenir la première place et perd environ huit points par rapport à son score de 2009, sans que cela ne traduise vraiment par une percée du centre droit: aujourd'hui alliés dans l'Alternative, le MoDem et l'UDI obtiennent au maximum deux points de plus que le Modem seul seul en 2009. Pour le PS, il s'agit d'une véritable débâcle, puisque le parti baisse encore par rapport à son déjà très mauvais score de 2009: il se retrouve dans les eaux de son pire score électoral en quarante-cinq années d'existence, celui des européennes –déjà– de 1994 (14,49%). Sans que cela profite aux autres formations de gauche, EELV divisant quasiment son score par deux par rapport à ses 16,3% de 2009 et le Front de gauche réalisant le même score.

Slate.fr

Commenter cet article

Denijet 26/05/2014 17:06

Hier ailleurs, j'écrivais ça :

Au regard de la liesse décomplexée dans laquelle s'emporte déjà son électorat, ainsi que de l'absence de fond à ses commentaires dans "l'aube dorée" des résultats annoncés en faveur de la victoire de son cher parti, on peut déjà pressentir le goût et l'odeur de la politique européenne qui va être conduite à Bruxelles au nom de la France par le FN.

Je vous laisse les deviner...

Pour l'électorat joyeux, je tiens tout de même à préciser qu'il est parfois des conquêtes qu'on on finit par regretter.

Lorsque la vipère pique alors on s'aperçoit qu'elle n'est pas la couleuvre qu'on avait bien accepté d'avaler.

Il est cependant déjà trop tard pour s'en sortir, le venin étant désormais injecté.

Denijet.

-----------------

L'actualité venant déjà aujourd'hui illustrer mon propos, cela m'impose d'écrire ceci :

Mme Joëlle Bergeron vient de faire les frais de l'expérience qui attend tous ceux qui font de l'exclusion de l'Autre un moteur, celui là même qui ne peut fonctionner qu'en marche arrière (http://www.20minutes.fr/politique/1385861-europeennes-a-peine-elue-la-n-2-de-la-liste-fn-demissionne-au-profit-d-un-homme).

Que personne ne se trompe, ici je ne me réjouis pas du sort de cette personne.

Bien au contraire, je la plains de son aveuglement et lui souhaite de pouvoir se construire en vérité à l'issue e cette expérience.

Car à la prédation, il y a une règle qui fait force de Loi.

Celle qui fait qu'un jour ou l'autre on devient soi-même la proie.

Plus spirituellement Quelqu'un disait il y a longtemps que : Ce que je fais à l'autre, "Je" se le fait aussi à Soi.

Ne serait il pas dès lors judicieux d'Écouter pleinement cette sage Parole afin de la mettre véritablement en pratique ?

Il n'y a pas de jour qui déchante, seulement des perceptions que l'on s'en fait et des décisions prises pour le lendemain qui pointe déjà (ou pas, mais c'est encore un choix).

On a donc toujours le choix.

Et c'est de cette liberté dont devrait se prévaloir l'Humain.

Il n'y a plus d'impasse si l'on décide d'abord de lever les yeux pour voir l'obstacle, d'accepter d'avoir à s'arrêter un temps, puis de faire demi-tour afin de prendre un meilleur chemin.

Alors sur cette nouvelle route, nous ne serons que plus forts et décidés d'avoir été avertis de l'aveuglement qui nous conduisait hier tout droit vers le mur.

Si prévenus nous continuons toujours à foncer vers l'obstacle, ce sera là encore un choix.

Même si c'est le mauvais, en tant qu'il condamne d'avoir un jour à Devoir s'arrêter.

D'aucuns diront qu'après le choc il sera toujours temps de faire marche arrière (ou véritablement avant, selon le point de vue).

Faut-il encore être sûrs que ce dernier ne sera pas fatal...

En conscience, que chacun d'entre-nous fasse donc bien ses choix !

Denijet.

Yann 26/05/2014 16:08

@ Démocrate : Si vous aviez été voter, vous auriez vu une pile de bulletin "Vote Blanc" parmi les autres. Magnifique intervention !

Yann 26/05/2014 13:05

60% d'abstention d'un côté, 25% de l'autre: ça fait un électeur sur dix. Pas de quoi pavoiser. Comme nos politocards ne font rêver personne, qu'ils ne proposent aucune vision à long terme, qu'ils passent leurs temps à intriguer et à se tirer dans les pattes les uns les autres (et accessoirement à piquer dans la caisse quand l'occasion se présente), et comme on continue de se trainer les effets de la crise : pas étonnant que les votes extrémistes remontent à ce point.
Mais le FN est comme tous les autres partis, il n'a rien à proposer et ne sauvera personne. Croire que voter pour eux changera les choses de manière positive est une complète illusion, le triomphe de la bêtise.

democrate 26/05/2014 15:56

je retournerai voter quand on sera dans une vraie democratie ... quand l'abstention ou le vote blanc compteront pour une voix

gwendal 26/05/2014 01:01

Comme c'est en fait tous les partis anti-UE qui ont gagné (ou anti-austérité de l'UE), on peut dire que la mondialisation est morte!
Quelle belle soirée! Magnifique!

Nous sommes sociaux !

Articles récents