Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


France : Comment le traité transatlantique va dévorer les Français..

Publié par David Jarry - Webmaster sur 19 Mai 2014, 20:53pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial

« 1984 », « Le meilleur des mondes », « Fahrenheit 451 », ca vous parle ? Devant la passivité inconsciente du « bétail » français (ou son ignorance), et en soutien à mes confrères aussi inquiets que moi, je me devais de faire une petite piqûre de rappel sur ce qui nous attend au plus tard à l’horizon 2015 si ce traité transatlantique devait être signé. Sachez que les normes de notre pays vont disparaitre pour s’effacer devant les exigences des multinationales et autres lobbys. Nos droits et acquis vont eux aussi voler en éclat pour se réduire à peu de chagrin, et tout ce qui ira à l’encontre des règle commerciales étasuniennes sera sévèrement puni ou purement et simplement interdit. Cela signifie entre autre la levée des interdictions contre les OGM, les autorisations généralisées pour le forage de gaz ou pétrole de schiste, la privatisation des établissements et systèmes (santé, social, agricole, etc.), des matières premières (eau, énergie, etc.), des réductions massives de salaires, des retraites, des droits des salariés, de l’assurance maladie, des droits à l’éducation, et j’en passe… Après, il sera trop tard, alors lisez, renseignez-vous, et après avoir vomi… agissez !

 

« Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire ». David Rockfeller, Newsweek, février 1999. Le veilleur Les conseils régionaux d’Île de France et de Provence-Alpes Côte d’Azur comme la ville de Besançon veulent un débat national sur le projet de traité transatlantique de libre-échange.

On découvre que les Français n’ont pas été informés de ce traité et de son contenu. Nous avons contacté la ville de Besançon est obtenu un entretien avec, Solange Joly, adjointe de la ville de Besançon pour les relations internationales. A une semaine des élections européennes nous devons choisir un parti qui défende les intérêts de la France et pas ceux des États-Unis car Bruxelles veut leur donner la France.

On découvre que les têtes de liste de l’UMP et du PS ne dénoncent pas sincèrement le projet de traité transatlantique. L’Élysée n’informe pas sa population et ne protège pas les intérêts français. Les médias ne soulignent pas assez le contenu du projet qui va liquider le pays et ses structures. Le projet transatlantique est un immense scandale qui touche les fondements de nos nations et leurs histoires. Besançon a envoyé un courrier à François Hollande mais le président de la République n’a pas répondu.

Refus de Besançon

« Dans tous les pays européens ce traité ouvre un vrai débat. De nombreux pays qui se trouvent dans l’Europe sont très inquiets. De plus en plus de gens tentent de se renseigner sur ce traité en France. De nombreux collectifs et de nombreuses villes réagissent » , explique Solange Joly qui se dit communiste. Le Front de gauche, le parti de gauche, le PS de Besançon, EELV, le parti communiste et la société civile, ont voté à la majorité la motion contre le projet de Traité transatlantique. « Ce projet d’accord a été négocié dans le plus grand secret et nous sommes très inquiets à plusieurs niveaux. En France l’information officielle sur le projet de Traité transatlantique n’est pas donnée » , explique Solange Joly pour expliquer le vote au sein du conseil municipal de Besançon.

Traité tenu secret et sanctions

« Le 14 juin 2013 les 27 gouvernements de l’Union européenne dont la France ont approuvé le mandat donné à la Commission européenne pour négocier un accord de libre échange avec les États-Unis » , explique Solange Joly.

On apprend que cet accord a été négocié dans le plus grand secret et qu’il prévoit d’avoir les mêmes législations en vigueur des deux côtes de l’atlantique. « Ils veulent tout harmoniser en libéralisant au maximum les échanges, la circulation des capitaux, et en protégeant les investisseurs ». Les multinationales auront la possibilité d’attaquer les États si elles considèrent que leurs profits sont menacés ou simplement revus à la baisse.

Solange Joly continue : « Cela se traduira pas des sanctions commerciales pour le pays contrevenant ou par une réparation pouvant être de plusieurs millions d’euros au bénéfice des plaignants. Si les gains de ces échanges sont flous, les risques sont bien réelles. Avec cet accord le marché de l’agroalimentaire américain pourra plus facilement écouler ses produits sur le marché européen. »

Fin du modèle français

Solange Joly veut avertir les Français : « C’est surtout sur le niveau des mesures non tarifaires que l’accord va être impactant. Les normes sociales, sanitaires et d’environnement, seront interdites si jugées déraisonnables, arbitraires ou discriminatoires faisant voler en éclats les normes de notre pays et les normes européennes ». Les intérêts des grosses entreprises et lobbies américains se font ressentir : « Le libre accès aux matières premières est explicite. Fini donc l’interdiction d’exploiter les gaz de schistes. L’interdiction des OGM ne sera plus possible. La ville de Besançon serait impactée directement si ce traité était signé ». D’après Solange Joly et les élus du conseil municipal de Besançon, il sera très compliqué de parler à 100% de nourriture locale dans les restaurants scolaires, de défendre la politique de régie pour la distribution de l’eau et la production d’énergie car ces biens seraient privatisables.

Débat national nécessaire

Le traité transatlantique va imposer sa loi même sur les communes de France : « Toutes les municipalités s’y opposant pourront être accusées d’entraves à la liberté de commerce ». Une demande citoyenne provenant des élus du conseil municipal de Besançon n’est pas écoutée s’indigne Sophie Joly : « Les élus de la ville de Besançon réunis en conseil municipal demande au président de la République et au président de la Commission européenne, la diffusion publique et immédiate des textes relatifs aux négociations du Traité transatlantique qui représentent une attaque sans précédent contre la démocratie ».

L’ouverture d’un débat national impliquant la participation des collectivités territoriales, de organisations syndicales et associatives, ainsi que des organisations socioprofessionnelles et des populations est indispensable selon la ville de Besançon. Faut-il remarquer que celui qui est président de la Commission européenne est le même qui a contribué à la faillite de son pays, le Portugal ? Et qu’il soutient la politique drastique de la Troïka en Grèce ? Tout ces faits sont expliqués dans le livre de Jürgen Roth « Le Putsch silencieux ». Télécharger le cahier spécial de l’Humanité de décryptage du projet de traité transatlantique « Révélations des dangers du Traité transatlantique » (pdf) La vidéo Perpignan le 11 décembre 2013. Raoul Marc Jennar, docteur en science politique et altermondialiste analyse le projet « GMT » qui est en cours de négociation entre l’UE et les Etats Unis d’Amérique. Pour ne pas effrayer le public ces négociations se déroulent dans le plus grand secret. Même les députés, comme par exemple Pierre Aylagas, ne sont pas tenus au courant.

Le veilleur

http://www.le-veilleur.com/

Commenter cet article

jo 19/05/2014 22:48

Ne vous inquiétez pas dormez tranquille les capitalistes réfléchissent pour vous...
...les politiques sont en alerte c'est la panique les méchants étasuniens veulent nous manger tout cru
Mais regardez sous un autre angle il faut être 2 pour signer un accord et les 2 parties sont bien d'accord là dessus les capitaliste d' Europe ainsi que ceux des états unis sont prêt pour leur bataille.
C'est comme la création du marché commun de l'union Européenne c'est que le marché (les capitalistes des divers pays étaient prêt à s'affronter avec au début un tas de règle protectionniste et puis de moins en moins.Maintenant qu'ils se sentent costaud c'est rebelote avec les étasuniens
Pour ce qui est des différentes peur pour nos fameuses normes Européenne ,ont elles évitées la vache folle ou bien encore le scandale de la viande de cheval, le médiator ?
Ne nous laissons pas leurrer ils savent ce qu'il font c'est juste une étape de plus que les capitalistes sont prêt à franchir.
Ne gaspillons pas nos forces à défendre de fausses valeurs,

gwendal 21/05/2014 00:02

@dupont,
c'est une bonne idée, mais pas pour leurs descendants qui ne sont pas responsables des magouilles et trahisons de leurs parents.
Par contre, on pourra priver leurs descendants des ressources indument gagnées par leurs parents... ;)

dupont 20/05/2014 08:18

faudra juger ,hollande ,sarko, walls,,heyraut,fabius et quelques autres pantins comme
traites a la nation a eux et leurs descendants,car ils engagent la France pour longtemps
contre l'avis du peuple de France qu'ils sont sensés representer et ce pour un pays qui est le plus dangereux pratiquement de la planete; les USA.

Nous sommes sociaux !

Articles récents