Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le trafic des faux médicaments "explose" dans le monde

Publié par David Jarry - Webmaster sur 29 Mai 2014, 21:18pm

Catégories : #Santé

 Il y a une "explosion du trafic" de faux médicaments, selon la présidente d'Interpol, Mireille Ballestrazzi, lors d'une conférence qui a été l'occasion de mettre la dernière touche à un accord de partenariat entre la France et les États-Unis dans la lutte contre ce trafic.

Il sera signé prochainement. Le "trafic explose, parce qu'il est très lucratif, parce qu'il y a derrière, aujourd'hui, de vrais réseaux criminels, et son impact touche de plein fouet les populations, et d'abord les plus pauvres", a-t-elle indiqué. La contrefaçon, difficile à quantifier, pourrait concerner 10 % du marché mondial.

Et, selon l'OMS (l'Organisation mondiale de la Santé), environ 50 % des médicaments vendus sur Internet seraient des faux. Tous les types de produits sont contrefaits, avec une prédominance pour ceux type Viagra, selon les experts. En Afrique, renchérit Aline Plançon, la sous-directrice d'Interpol chargée de ce secteur, des études ont montré que "30 à 40 %" des médicaments étaient contrefaits.

Des réseaux très organisés Le profil du trafiquant va des réseaux très organisés en Europe de l'Est, en Amérique latine ou aux États-Unis qui achètent des principes actifs à des laboratoires, à des groupes d'individus fabriquant de fausses pilules avec du plâtre, de la peinture ou même de la poussière. Il y a quelques années, des dizaines d'enfants sont morts en Afrique "à cause d'un faux sirop qui contenait de l'alcool de batterie", précise le colonel Bruno Manin, qui dirige l'OCLAESP, un service de la gendarmerie spécialisé. 200 000 personnes mourraient chaque année à cause de faux médicaments contre la malaria, ajoute-t-il. Pour lutter contre cette criminalité aux multiples facettes, il faut une riposte également diversifiée, ajoute le colonel, avec "une coopération internationale, interministérielle, des spécialistes en cybercriminalité et en délinquance financière".

Interpol tire le signal d'alarme. La contrefaçon de médicaments, très lucrative, est en plein boom et pourrait concerner 10 % du marché mondial.

Interpol tire le signal d'alarme. La contrefaçon de médicaments, très lucrative, est en plein boom et pourrait concerner 10 % du marché mondial.

Commenter cet article

lasorciererouge 30/05/2014 19:30

http://www.wikistrike.com/2014/05/sovaldi-et-hepatite-c-a-666-euros-le-comprime-les-labos-se-frottent-les-mains.html

lasorciererouge 30/05/2014 19:29

http://www.wikistrike.com/2014/05/sovaldi-et-hepatite-c-a-666-euros-le-comprime-les-labos-se-frottent-les-mains.html

..à la bonne votre, les ami(e)s !

BlueMan 30/05/2014 15:53

Sur les médicaments contrefaits, voyez :

http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=303

http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=5514

gwendal 29/05/2014 23:21

Il y a toujours dans ce genre d'article une volonté, plus ou moins bien cachée, de dire en gros: "attention, la contrefaçon tue".
Mais, la contrefaçon, c'est soit des médicaments parfaitement sains dont les taxes n'ont pas été payées ou l'exploitation des molécules se fait sans la licence de l'inventeur, soit des médicaments moins bons mais utiles quand même, soit des mauvais médicaments qui ne soignent rien et dont certains peuvent même être dangereux!
L'inde, elle, est dans la 1ère catégorie ...en sortant en générique (vraiment à l'identique ...pas comme chez nous) des médicaments sans l'autorisation des labos inventeurs.
A choisir, si je devais acheter des médocs sur le net, je choisirais le site d'une pharmacie établie en Inde, plutôt que le site d'une pharmacie en Belgique ou au Maroc ou en Argentine ou en Chine ou même en France...!
La guerre contre la contrefaçon est plus une guerre contre les pertes d'argent (grands groupes, états) qu'une guerre contre une mauvaise qualité...

Nous sommes sociaux !

Articles récents