Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Bientôt la fin des sacs plastiques ?

Publié par David Jarry - Webmaster sur 27 Juin 2014, 14:52pm

Catégories : #Environnement

Un amendement interdisant les sacs plastiques à usage unique à partir du 1er janvier 2016 a été voté mercredi 25 juin par les députés.

Ce vote, intervenu dans le cadre d'un projet de loi sur la biodiversité vise à poursuivre et à amplifier les premières actions, basées sur le volontariat, visant à réduire le nombre de sacs plastiques donnés aux consommateurs.

En effet, certaines grandes surfaces telles que les magasins Leclerc, ne distribuent plus de sacs gratuitement depuis 1996, et incitent leurs clients à réutiliser les sacs plastiques recyclables plus résistants qu'ils commercialisent.

Des initiatives depuis les années 1990 Peu à peu, d'autres leurs emboitent le pas. "Monoprix, Auchan et Atac distribuent des sacs certifiés NF Environnement. Casino mise sur la livraison à domicile", énumère l'Agence régionale de l'Environnement de Haute Normandie. "Carrefour propose deux modèles de sacs réutilisables et échangeables à vie : un sac souple et un sac pliable qui supporte 30 kg. Champion réalise une action similaire avec des sacs-cabas réutilisables vendus sans aucun profit avec une quote-part reversée au WWF France.

Certaines enseignes mettent en place un système de récupération des sacs usagés à l’entrée des magasins" précise le site de l'Agence. Les sacs "fruits et légumes" enfin concernés Grâce à ces actions, le nombre des sacs plastiques de caisse distribués en France dans les grandes surfaces alimentaires serait passé de 10,5 milliards à 700 millions entre 2002 à 2011.

Toutefois, près de 5 milliards de ces sacs seraient encore distribués chaque année en caisse. Et les sacs dits "fruits et légumes" représenteraient, eux, 12 milliards d'unités. "On pense que l'opinion est prête", souligne Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement, tout en plaidant pour "l'étape suivante, c'est-à-dire l'interdiction de tous les sacs jetables". L'agence régionale de Haute Normandie rappelle quelques chiffres édifiants : •un sac en plastique met entre 100 et 400 ans à disparaître dans la nature •Ils tuent chaque année 100 000 animaux par étouffement •Le plastique représente 60 à 80% des déchets maritimes La date de l'examen en séance du projet de loi sur la biodiversité n'est pas encore fixée.

Plus d'information sur la dépêche AFP.

Un affluent de la Vézère (en Corrèze) pollué par des sacs plastique HEMIS.FR

Un affluent de la Vézère (en Corrèze) pollué par des sacs plastique HEMIS.FR

Commenter cet article

www.nature-environnement.fr 30/07/2014 17:11

C'est impressionnant lorsqu'on voit les chiffres donnés par l'agence régionale de Haute Normandie. Il est important de faire prendre conscience autour de nous de l'importance des dégâts que cela peut représenter!

Love Bill 28/06/2014 17:07

J'essaie de faire l'effort personnel de réduire ma consommation de plastique en utilisant des cartons ou en réutilisant des sac solides lors du passage en caisse (dans les magasins bio pour les cartons).
Quand on voit tous les plastiques sur les bords des routes, c'est pas difficile de comprendre qu'il est temps d’arrêter de tout polluer. Peut-être que ça aider les incinérateurs, il faut simplement en toute logique diminuer la production de sacs plastiques et d'autres déchets non compostable.

gwendal 29/06/2014 00:00

C'est vrai! Il suffirait de réduire tous les autres déchêts (2 ou 3 couches d'emballages à chaque fois!) pour compenser la réduction du "carburant-sacs plastique" des incinérateurs, mais aussi à condition de pouvoir compartimenter les incinérateurs (pour qu'une partie soit toujours en service, pour ne pas avoir à la redémarrer).
Et, comme seuls les utopistes construisent le monde, soyons fous: imaginons un appareil que chaque foyer pourrait avoir en sa possession, et qui serait capable de désintégrer les déchets non recyclables...!
Là, c'est la fin des incinérateurs ...pour le plus grand bonheur de ceux qui vivent à coté (ça a été mon cas pendant 3 ans ...ça pue et c'est toxique!).
En fait le recyclage total me semble impossible, alors seule une utopie de ce genre a une chance de résoudre ce problème de déchêts....

gwendal 27/06/2014 23:56

Ca à l'air bien, dit comme ça
...mais lorsque les sacs plastiques ont déjà été fortement réduits par les grandes surfaces, il a fallu ajouter du carburant dans les incinérateurs ...pour maintenir la température (calories) à un niveau acceptable pour un fonctionnement tout juste correct.
Et oui, ce sont ces sacs plastiques (donc en pétrole) qui permettaient d'avoir pile poil les calories suffisantes pour le bon fonctionnement des incinérateurs en france (et partout ailleurs aussi)!
Donc, si ça devient carrément interdit, il faudra encore ajouter du carburant dans ces incinérateurs.
Certains diraient qu'ils suffit de les éteindre quand ils n'y a plus grand chose dedans ..mais c'est mal connaitre le sujet, car des arrêts veulent dire des redémarrages ...qui coûtent une fortune, et qui ne sont pas sans danger!
Les incinérateurs ne disparaitront que lorsque le recyclage sera total (donc recyclage atteignant les 100%!).
Tant que ça ne sera pas le cas, il faudra continuer a utiliser les incinérateurs ...et donc a faire en sorte qu'ils fonctionnenent normalement et sans surcoût...
Au fait, combien de pétrole faut-il utiliser pour produire de quoi remplacer 100% de ces sacs plastiques? Les usines de transformation (arbre >>>sacs papier) ...jusqu'à preuve du contraire... utilisent beaucoup de pétrole!
Je suis plutôt très écolo (tendant vers l'automnomie) ...mais ça (la suppression des sacs plastiques), c'est juste de l'écologie-politique ...donc à courte vue et haute démagogie!

Nous sommes sociaux !

Articles récents