Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une fin du monde en juin ?

Publié par David Jarry - Webmaster sur 15 Juin 2014, 20:28pm

Catégories : #Espace

L’observatoire spatial à rayons X Chandra, a enregistré en avril 2005 une explosion puissante de poussière et un rejet de brouillard acide depuis un trou noir supermassif au centre de notre galaxie. L’astrophysicien américain Albert Sherwinski a conclu qu’un « nuage géant » atteindra la Terre en juin 2014, ce qui aura un effet destructif sur la vie de notre planète.

Selon Sherwinski, ce nuage acide d’une taille de 16 millions de kilomètres est en train de se déplacer vers le Système Solaire avec une vitesse de la lumière, en détruisant tout sur son passage. Cette déclaration a fait beaucoup de bruit il y a neuf ans, mais les astrophysiciens l’ont rapidement démenti.

Faut-il s’attendre au pire ?

Le rejet s’est produit dans l'amas de galaxies MS 0735+7421 qui se trouvent à 28.000 années lumière de la Terre. Autrement dit, même si l'on suppose que le nuage acide se déplace avec une vitesse de la lumière (ce qui est impossible, car il possède une masse trop importante et d’autres facteurs qui le freinent en route), il ne parviendra jusqu’à nous dans un avenir proche. Car une année-lumière équivaut à près de 10 trillions de kilomètres. En multipliant le chiffre de 10 trillons par 28.000 années-lumière, on obtient le nombre d’années qu’il faut attendre pour que le nuage arrive jusqu’à la Terre.

Cependant, la théorie d’Albert Sherwinski a fait beaucoup d’adeptes, qui ont commencé à mener des recherches suite à ses affirmations.

Qui êtes-vous, professeur Sherwinski ?

Selon le site Weekly World News, qui fut le premier à publier l’information sur la fin du monde, ce commentaire a été donné par le professeur Sherwinski, astrophysicien de Cambridge (Etat de Massachusetts), qui à son tour aurait reçu l’information de la part de la NASA.

Les Internautes, alarmés par cette information, ainsi que tout un bataillon de journalistes, se sont lancés à la recherche du scientifique pour avoir des informations supplémentaires. Mais il s’est avéré qu’il n’est pas si facile de retrouver Sherwinski.

Il s’est avéré que Sherwinski ne travaille pas au Harvard- Smithsonian Center for Astrophysics, auquel Weekly World News fait référence. Son nom ne figurait pas non plus dans la base de données des publications sur l’astronomie ADS NASA. Si Sherwinski a effectivement fait cette découverte, son nom ne pouvait pas ne pas figurer dans cette base.

Est-ce que cela veut dire que le nom d’Albert Sherwinski est fictif ? Ou alors les services secrets du gouvernement américain ont effacé toutes les données sur l’astrophysicien après une « fuite d’information secrète » et à l’heure qu’il est, le scientifique est en train de purger une peine pour la divulgation d’un secret d'Etat?

L’histoire commence à ressembler à un film hollywoodien. Un chercheur ordinaire qui mène des recherches et surveille les objets spatiaux dans le diapason des rayons X, fait un beau jour une découverte digne d’un prix Nobel. Le problème, c’est que cette découverte pourrait semer la panique sur la planète et provoquer des affrontements et des pillages au sein de la population. Cependant il prend les risques et donne une interview. Et choisit non pas une publication scientifique, mais un site spécialisé sur les rumeurs et les informations à sensation. La nouvelle ayant été dévoilée, le chercheur est emprisonné pour avoir divulgué des informations secrètes et son nom est à jamais supprimé de la grande science.

Cela aurait pu être une véritable tragédie, si l’histoire était vraie. Ou alors le gouvernement des États-Unis nous cachait la vérité pour éviter le chaos général ? Et les conflits géopolitiques de ces dernières années, ainsi que la crise économique, ont été créés exprès, pour nous distraire, et éviter que nous pensions aux menaces réelles qui menacent la Terre ? Quoi qu’il en soit, nous avons encore 15 jours pour élucider le mystère de la personnalité du professeur Sherwinski.
 

 http://french.ruvr.ru/2014_06_14/Une-fin-du-monde-en-juin-6890/

Une fin du monde en juin ?

Commenter cet article

roc 06/07/2014 08:23

merde c'est con on est en juillet et je l'ai manqué
oh zut alors ,pour une fois que ce site donnait une info intéressante.

Joonaton 18/06/2014 17:30

J'ai dès fois vraiment l'impression que vous prenez les lecteurs de votre blog pour des débiles profonds. Nous sommes au XXIème siècle et et je ne sais pas si vous êtes au courant mais beaucoup d'entre nous sont allés à l'école (eh oui !). Cela veut dire que nous sommes capables de faire quelques calculs simples :
- D'après Einstein, la matière ne PEUT PAS se déplacer à la vitesse de la lumière donc déjà c'est râpé pour croire que ce soit-disant nuage acide ait atteint cette vitesse
- Si le centre de notre galaxie est à 28000 années-lumière de nous, cela veut dire que la lumière qui part de ce centre mettra 28000 ans à arriver jusqu'à nous. C'est con, mais c'est tout bête. Donc ce professeur Bidule a observé un phénomène qui a eu lieu il y a 28000 ans de cela ! et si ce nuage se propage à la vitesse de la lumière (ce qui, je le répète, n'est pas possible), il serait parti il y a aussi 28000 ans et nous aurait donc grillé depuis longtemps..
Et si le nuage est parti que maintenant (et nous n'aurions alors aucun moyen de le savoir), il nous atteindra au plus tôt dans 28000 ans.
Dans tous les cas, cet article ne propage que des idioties aucunement scientifiques...
Ah et puis merde, je perds mon temps à essayer de démystifier ce genre d'infos débiles qui ne font pas briller l'intelligence de l'espèce humaine...

Yann 17/06/2014 09:43

ça sent le gros Hoax ! Tous les ans "on" nous prédit une fin du monde imminente, et tous les ans, "on" se ridiculise...
Cette année, "on" n'existe même pas. En effet le magazine "Weekly World News" est un genre de gorafi américain, bourré de fausses nouvelles et de farces en tous genres. Quelques recherches de sources concernant ce fameux Sherwinski ont démontrées qu'il n'existaient même pas, mais ça n'a pas empêché un certain nombre de média de tomber dans le panneau.
Et oh, un petit détail: dans l'espace, il n'y a pas de nuage d'acide sortant du trou du cul d'un trou noir, ça n'existe tout simplement pas. Encore un article qui décrédibilise les autres, c'est dommage.

Rudy 16/06/2014 13:32

Si ce nuage détruisait tout sur son passage, nous aurions déjà droit à un autre ciel...et puis l'article est plein de contradiction..."un trou noir au centre de la galaxie", "un amas de galaxie" et puis, mdr, si il est à 28000 année lumière et qu"il voyage à la vitesse de la lumière, il sera la dans 28 000 années...lol..........Et pour finir, seul un pulsar est un danger pour nous à une telle distance...Donc, promis, on profitera des vacances de Juillet Aout sans problème, faudra juste mettre un peu de crème....comme d'habitude, il n'y a rien de nouveau sous le soleil ;)

ummite 16/06/2014 08:27

très intéressant : avec tous leurs bobards , ils affirment la fin de la fin du monde .
dormez tranquille donc , de beaux jours radieux s'ensuivront .

Spoutnik 16/06/2014 00:37

S'il est vrai que l'observatoire Chandra a capté une explosion dans les environs immédiats du trou noir situé au centre de notre galaxie à 28000 années lumière de nous, cela veut dire que ce qu'il a capté et qui a voyagé à la vitesse de la lumière est déjà rendu où nous sommes...

Si le supposé nuage d'acide voyageait également à la vitesse de la lumière il aurait dû nous atteindre au moment où la lumière (ou les rayons X) de l'événement nous a atteint.

Si le nuage voyage moins vite que la vitesse de la lumière et que nous connaissions cette vitesse, il serait alors facile de calculer quand arriverait ce nuage.

Ainsi, si le nuage voyageait à 99% de la vitesse de la lumière, il nous atteindrait dans (1/.99x28000)-28000 = 282.83 ans...

Éric G. Delfosse 15/06/2014 23:03

Quelle que soit la personnalité de ce professeur Machin, et même en supposant que la première information racontée dans les deux premiers paragraphes ci-dessus (une explosion a eu lieu au centre de la Voie Lactée, et quelque chose arrive vers la Terre à la vitesse de la lumière) soit vraie, sachant que la distance entre le centre de notre galaxie et nous est effectivement d'environ 28.000 années lumières, il va falloir que le prof Machin m'explique comment "quelque chose" qui se promène à la vitesse de la lumière peut mettre une dizaine d'années pour parcourir la distance que la lumière parcourt en vingt-huit mille années.
Bon, ça, c'est une chose...
Ensuite, il va falloir que le prof Machin m'explique comment, avec un observatoire qui observe des choses dont l'image (lumière ou rayons X) se promène à la vitesse de la lumière, il arrive à observer "en direct" une explosion dont l'image ne devrait nous arriver que dans 28.000 ans.
Et enfin, il faut savoir : ou bien le "badaboum" s'est produit au centre de notre bonne vieille Voie Lactée, ou il s'est produit dans ce fameux "amas de galaxies MS 0735+7421", qui se trouve un (gros) chouïa plus loin que 28.000 AL, et où il y a eu effectivement un trou noir supermassif qui a fait des siennes, ce qui a été repéré voici une petite dizaine d'années... Mais cette "explosion" s'est produite à une distance de deux milliards et demi d'AL, et donc il y a deux milliards et demi d'années ! Et donc, si c'est de là que provient ce "quelque chose" qui nous arrive dessus à la vitesse de la lumière, ce "quelque chose" nous est tombé dessus en 2004, au moment où le "badaboum" a été observé ! Et il va continuer à nous tomber dessus durant un bon moment, parce que l'explosion d'il y a deux milliards et demi d'années a duré environ une centaine de millions d'années ! Un clin d’œil à l'échelle de l'univers...
Bref, une belle soupe aux choux, ce que ce prof Machin raconte...

Max 15/06/2014 21:44

Inutile de se creuser la tête malheureusement: les articles du Weekly World News sont tous des inventions, à l'image des aventures de Bat-boy l'enfant chauve-souris.

J'en avais déjà parlé sur ce même blog sur un article au sujet d'une pyramide de cristal.

Nous sommes sociaux !

Articles récents