Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un arbre fruitier hybride qui crée 40 variétés de fruits à noyau

Publié par David Jarry - Webmaster sur 23 Juillet 2014, 20:48pm

Catégories : #Sciences

~~Ayant vécu dans une ferme familiale, le professeur d'art de l'Université de Syracuse aux États-Unis Sam Van Aken a combiné sa connaissance de l'art et de l'agriculture pour créer un arbre très spécial. C'est au cours de l'année 2008 que le professeur Sam Van Aken a entendu qu'un verger de la station expérimentale agricole de l'État de New York allait fermer ses portes en raison d'un manque de financement. Ayant grandi dans une ferme et soucieux de conserver des espèces rares et anciennes, Sam Van Aken a fini par acheter le verger. Travaillant avec plus de 250 variétés de fruits à noyau dont certaines sont très anciennes (entre 150 et 200 ans), ce dernier a désiré créer un arbre unique.

Un arbre fruitier hybride qui crée 40 variétés de fruits à noyau

~~Cet arbre unique permet de produire simultanément divers fruits à noyau comme des abricots, des cerises, des pêches ou encore des amandes. Et l'avantage certain de ce dernier est qu'il ne submerge pas le jardin de fruits puisqu'ils ne poussent pas forcément à la même époque. De plus, un seul arbre permet d'avoir différentes variétés de fruits, ce qui évite le gaspillage. A l'heure actuelle, Sam Van Aken a déjà créé 16 arbres à 40 fruits qui sont présentés dans des musées de New York, du Massachusetts ou du New Jersey. ~~Les années suivant l'achat lui ont permis de travailler sur des greffes de parties d'arbres pour en créer un capable de produire 40 variétés de fruits à noyau. Pour cela, Sam Van Aken a réalisé un calendrier de chacune des 250 variétés afin que ces dernières puissent s'épanouir à tour de rôle après la greffe sur l'arbre de travail. Une fois que l'arbre de travail a atteint ses deux ans, le professeur a ajouté d'autres variétés aux branches de l'arbre. C'est seulement après cinq ans et de nombreuses greffes que l'arbre à 40 fruits est né. La plupart du temps, l'arbre ne présente aucune différence par rapport aux autres arbres fruitiers mais c'est au Printemps qu'il révèle sa vraie nature. On peut alors découvrir une mosaïque de nombreuses couleurs (blanc, rouge, pourpre rose) comme nous pouvons le voir ci-dessous.

Commenter cet article

gelly f 22/07/2015 22:27

La cerise c'est impossible. Mauvaise traduction avec cherry plum pour mirabelle?

anckou 26/07/2014 20:02

ce n'est pas nouveau,déjas dans les années 80 a l'école d'horticulture on nous fesait greffer 4 fruits a noyeaux sur une base de prunier et sur une base d'amandier,ce qui n'est pas dit c'est que l'arbre dégénere trés vite ou meur ,il serait donc bon de savoir si ce monsieur a trouver le moyen de stabiliser sa plantation?

bat 25/07/2014 09:10

l arbre a 40 fruits est un porte greffe et non un hybride ... , la greffe est possible entre plusieurs plantes d une même famille (rosacées , prunus pour l exemple en photo , ...) alors que l hybridation (nécessite pollen et pistils pour former la graine ) demande une génétique proche (cerise croisé pruneau ... : impossible ; alors que la greffe fonctionne...) .
à moins que les mots n aient pas de sens

Éric G. Delfosse 24/07/2014 00:04

Pourquoi pas...
Voici une trentaine ou une quarantaine d'année, Gonthier proposait déjà des arbres qui portaient des pommes et des poires...

gwendal 25/07/2014 02:17

Salut Eric,
c'est vrai que je me souviens avoir vu un reportage ds un JT de cette expérience. C'était dans les années 1970/80. J'étais gamin et je me disais "c'est une bonne idée vu que j'aime les 2". J'avais oublié cette histoire et je ne me souvenais pas de son nom aussi.
Je ne sais pas si c'était un reportage quelques années après son expérience ou juste au moment de son expérience. Je ne pense pas qu'il y en a eu d'autres depuis...
Cet homme a continué? Ca donne quoi maintenant?
30 ou 40 années de recul, c'est plutôt grand ...et intéressant, forcément!

gwendal 23/07/2014 23:07

Pourquoi pas.
Mais qu'il n'appelle pas ça "protéger les semences anciennes" ...vu qu'en les combinant il ne sait rien de ce que l'avenir réserve à sa création ...et les variétés anciennes sont toujours en danger de disparition!
S'il veut faire quelque chose de bien, qu'il continue ses arbres hybrides ET qu'il mette en terre chacunes des autres espèces séparément.

Nous sommes sociaux !

Articles récents