Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


À partir de ce mardi, la planète est à crédit

Publié par David Jarry - Webmaster sur 19 Août 2014, 23:46pm

Catégories : #Société

L'humanité entre en déficit écologique à partir de ce 19 août. La population mondiale a consommé la totalité des ressources naturelles que la Terre est capable de renouveler en l'espace d'une année.

© REUTERS

C'est un jour plus tôt qu'en 2013 et près d'un mois et demi plus tôt qu'en 2000, avertit le Fonds mondial pour la Nature (WWF) dans un communiqué. L'association appelle le futur gouvernement fédéral à inscrire la transition écologique à son agenda.

Le "Earth Overshoot Day" est la date à laquelle l'empreinte de l'humanité dans une année donnée excède ce que la Terre peut régénérer durant cette même période. La date fatidique ne cesse d'avancer.

Alors qu'en 1961, l'humanité n'utilisait que trois quarts de sa capacité régénératrice pour produire sa consommation annuelle, la croissance économique et démographique mondiale du début des années 70 a alourdi l'empreinte de l'humanité, avec pour conséquence, le dépassement de ce plafond pour la première fois le 19 décembre 1987.

A l'heure actuelle, 86% de la population mondiale vit dans des pays qui demandent plus à la nature que ce leur propre écosystèmes peut renouveler. Selon le Fonds, il faudrait une planète et demie pour produire les ressources écologiques renouvelables nécessaires au soutien de l'empreinte de l'humanité. Si certains pays ne connaissent pas de déficit écologique, comme l'Australie, le Brésil, la Suède ou encore l'Indonésie, d'autres se situent bien au-delà de la moyenne mondiale. Les Emirats arabes unis auraient en effet besoin de plus de 12 fois leur pays pour payer leur facture énergétique.

La Belgique est également loin d'être une bonne élève en terme d'empreinte écologique. Dans le dernier rapport Planète Vivante (2012), elle occupait la sixième place du classement mondial. "La surface bâtie dans notre pays est sept fois plus dense que la moyenne mondiale et l'isolation est loin d'être optimale", explique Stéphanie Laduron du WWF.

Malgré ces problèmes connus d'isolation, "une étude du WWF et d'Eneco a démontré que seul 6% des subventions totales pour l'énergie ont été attribuées aux économies d'énergie dans notre pays en 2010", indique Geert Lejeune, directeur de la conservation au WWF. La section belge du Fonds appelle donc le futur gouvernement fédéral à inscrire la transition énergétique à son agenda. "Une utilisation plus judicieuse des fonds publics pourrait permettre d'isoler jusqu'à 200.000 foyers et diminuer ainsi notre empreinte écologique", souligne-t-il.

Plus de la moitié de l'empreinte écologique étant due aux émissions de gaz à effet de serre produites par l'homme, chacun pourrait également contribuer à atténuer ce bilan, répète le WWF. Par exemple en mangeant moins de viande, en prenant moins l'avion ou encore en achetant des appareils électroniques énergétiquement efficaces. Pour arriver à ces résultats, le WWF s'est fondé sur les travaux de Global Footprint Network, une organisation partenaire.

Commenter cet article

jo 21/08/2014 23:53

cet histoire d'empreinte écologique c'est de la foutaise les ressources de la planète sont utilisé de façon inégalitaire. Il y a déja très longtemps on pouvait dire à l'époque du charbon "ah la la si tout le monde utilise du charbon comme nous il faudrait 20 planètes" et cela ne c'est jamais produit grâce aux progrès de plus je ne vais pas comparer mon empreinte écologique moi qui suis obligé d'avoir une voiture pour aller travailler avec celle par exemple du président de la république qui se déplace en hélicoptère pour faire 20 km ou bien en voiture avec une dizaine d'autres véhicules.
on fait une moyenne et après on nous sort que l'on a gaspiller les ressources mondiales.
Comme cela on pourra réclamer la décroissance alors que dans par exemple le continent africains ils n'ont rien à manger...

patricia 22/08/2014 01:53

Bonsoir Cindy
Je suis entièrement d'accord avec votre raisonnement mais je ne critiquais pas, j'informais tout simplement et surtout qu'il nous fallait maintenant être digne d'habiter cette terre en ne nous laissant pas piler dessus mais en s'élevant tous (la majorité des gens) contre la dictature présente et passer à l'action c.a.d. en refusant tous ensemble de se soumettre et faire autrement mais sans violence comme les dirigeants le font présentement.
Les gens gaspillent par manque d'information juste et surtout à cause d'une société de sur-consommation. Il ne faut pas suivre cette ligne de conduite et réfléchir avant de se débarrasser de quelque chose encore utilisable pour acheter du nouveau, etc...

Cindy 21/08/2014 15:00

Bonjour,
Pour répondre aux commentaires de Patricia et Gwendal: oui peut-être qu'ils nous font de la désinformation. Peut-être qu'il y a assez de place pour plus d'humains sur la terre. Je suis d'accord avec le fait que la terre doit respirer et qu'elle a besoin de son eau.
Mais je crois que, comme le dit l'article, l'humain a aussi sa part à faire si on veut garder cette terre "en santé". Si je me fie à cet article, la Belgique produit beaucoup d'énergie (chauffage) pour compenser le manque d'isolation. Il y a plein d'autres exemples du genre dans la vie de tous les jours. Les gens gaspillent, c'est comme ça. Ce qu'il faut faire c'est trouver des solutions pour éviter ou du moins réduire ce gaspillage de ressources.

Le but pour avancer n'est pas juste de dire: ils veulent nous faire peur, ils veulent se donner une excuse pour, je reprends ici vos mots, " stériliser les femmes et pratiquer des génocides". Le but c'est de conscientiser les gens. Les aider à avoir de meilleures habitudes de vie. Car on ne se cachera pas que la population va toujours continuer d'augmenter. Il faut juste trouver des solutions pour que les autres générations profitent aussi de cette belle planète. Le gaspillage n'est bon pour personne!
Je suis d'accord que la terre nous donne beaucoup et que nous devons l'aider, la "laisser respirer". Ce qu'il faut faire maintenant, c'est trouver des solutions pour aider notre planète à aller mieux.
Critiquer c'est bien, c'est parfois même constructif, Trouver des solutions c'est mieux!

rom1 20/08/2014 13:14

y a belle lurette!! qu'ont a dépassé la ligne rouge!!!!!!!! nous nous condamnons nous même!!!!!! faut le faire!! quand même!! tout le monde le sait!!!! mais c'est pas grave, ont met les boucher doubles!! et ont continuuuuuuuuu surtout!!!!!! ça fais chiiiiier de voir ça......

patricia 20/08/2014 17:33

Bonjour et M. Rom1, la planète n'est pas à bout de ses ressources mais c'est bien de la désinformation et j'ajouterais sans vouloir vous vexer, que les points d'exclamation à la tonne ne convainquent personne sinon ceux qui manquent de vocabulaire pour exprimer ce qu'ils veulent dire. La colère et la frustration ne changent rien à la situation, la solution est de contester paisiblement en se levant tous et en passant à l'action.

patricia 20/08/2014 04:10

Bonsoir
Il est faux que notre planète est à sec! C'est de la propagande pour donner une excuse aux dirigeants actuels de stériliser les femmes sur terre et de plus, pratiquer des génocides à grandeur de la planète. La planète incluant ses ressources peut accueillir encore plusieurs milliards de personnes. Les coupables sont ceux qui siffonnent le sang de la planète, c.a.d. le pétrole et qu'en plus, ils l'empêche de respirer à cause du béton (l'asphalte) qui la couvre en grande partie.
La planète a besoin de son sang et de l'oxygène (l'air) et les chemtrails et métaux lourds inclusivement la rendent très acide et provoquent des mutations négatives au niveau de tout de qui vit sur terre.

gwendal 20/08/2014 23:34

Salut patricia,
j'allais dire "M'en fout, je ne suis pas solvable!",
mais cet humour (nécessaire dans la vie ...quand même) aurait été bien moins utile que ton commentaire.
Alors, merci pour ton commentaire, dont je partage complètement l'avis, car c'est une information que tous devrions connaitre: oui, il y a assez de tout sur terre pour des milliards d'habitants de plus ...contrairement à ce que les élites auto-proclamées voudraient nous faire croire.
Et oui, bétonner et asphalter partout empêche la terre de respirer.
Si certains ne comprennent pas cette réflexion, ils peuvent la comparer aux suppressions des talus et bosquets dans les campagnes (le remembrement initié par la PAC Européenne) qui arase les terres par un écoulement trop fort des eaux de pluies.
La terre est comme nous:
-elle a besoin de respirer (pas de béton dessus)
-elle a besoin de prendre le soleil et aussi le frais (grace aux bosquets et aux arbres)
-elle a besoin d'eau partout (pas seulement en bas des pentes de terrains).

Nous sommes sociaux !

Articles récents