Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Clermont-Ferrand: un "bar à vin" pour les patients en fin de vie

Publié par David Jarry - Webmaster sur 2 Août 2014, 18:31pm

Catégories : #Société

~~Le centre de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand va ouvrir un "bar à vins" pour ses patients en fin de vie, en septembre. Le centre veut défendre "le droit de se faire plaisir" et "de faire plaisir".

Clermont-Ferrand: un "bar à vin" pour les patients en fin de vie

Des médecins ont trouvé une idée pour le moins originale pour égayer le quotidien de ses patients en fin de vie. Un "bar à vin" ouvrira ses portes au centre de soins palliatifs du CHU de Clermont-Ferrand, en septembre prochain.

L'idée peut paraître saugrenue, mais elle est très sérieuse. Le centre est convaincu qu'une dégustation - modérée - de vins permettra aux patients de mieux vivre leur séjour à l'hôpital, et de rendre plus conviviale leur vie quotidienne dans le centre.

"La vie est précieuse", a expliqué Virginie Guastella, chef de service du centre de soins palliatifs, au micro de RMC. "On a décidé de cultiver tout ce qu'elle peut avoir de beau, et de bon", a t-elle poursuivi.

 

Une "autre façon" de penser les soins

Il s'agit d'"une autre façon de penser le prendre soin de l'autre", défend le Dr Virginie Guastella.

Elle considère que les patients en fin de vie ont, eux aussi, "le droit de se faire plaisir et de faire plaisir". Le centre du CHU de Clermont-Ferrand, qui a annoncé la création du "bar à vin" mercredi sur son site, estime que ses patients ne devraient pas être privés des "saveurs des terroirs" parce qu'ils sont en soins palliatifs.

"Rien ne justifie un tel interdit. Au contraire, une dégustation "médicalement encadrée" égaiera un quotidien souvent difficile", assure le centre sur son site. Bons vins, champagne et whisky L'espace accueillera les patients et leurs familles, et leur offrira de bons vins, du champagne ou du whisky. "L'équipe dispose désormais d'une cave", assure le CHU, et "l'accès aux grands crus est à l'étude".

Le centre de soins palliatifs estime qu'il s'agit d'une première en France. Nouvelle pratique oblige, les soignants bénéficieront d'une formation dispensée par Catherine Le Grand, socio-anthropologue et enseignant-chercheur. Une attention particulièrement appréciée des patients et de leurs familles.

Commenter cet article

gwendal 02/08/2014 23:42

Ah les enfoirés de vendeurs de mort lente, de destructeurs de foies, de fournisseurs de chair fraiche au lobby médical!
Comme la jeunesse ne sera pas leur nouvelle clientelle (fin du renouvellement qu'ils pensaient permanent...), ils veulent gaver leurs derniers clients jusqu'au cercueil.
C'est pas gentil, et tout se paye un jour...le destin est facétieux.

Éric G. Delfosse 02/08/2014 19:52

"L'espace accueillera les patients et leurs familles, et leur offrira de bons vins, du champagne ou du whisky." Avec le verbe "offrir" dans le sens de "donner gratuitement" (offerts par la sécu ou par la direction du CHU ou par une cagnotte alimentée par le personnel, ou par des viticulteurs, des généreux donateurs, etc. ...) ou dans un sens moins littéral ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents