Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


3 évènement rares la même journée : un cratère, un bolide, et un géocroiseur

Publié par David Jarry - Webmaster sur 8 Septembre 2014, 17:24pm

Catégories : #Espace

Nicaragua_360.jpg

Le cratère de 12 m découvert au Nicaragua est situé non loin d'une base militaire. Il est le résultat de la chute d'une météorite. © El 19 Digital.

Le même jour, un astéroïde a chuté au Nicaragua, un bolide a été vu dans le ciel des Pyrénées et un géocroiseur est passé à 40 000 km au-dessus de la Nouvelle-Zélande.

Le dimanche 7 septembre 2014 n'est pas sans rappeler le 15 février 2013, lorsque la ville russe de Tcheliabinsk a subi l'onde de choc d'une rentrée atmosphérique majeure. Ce jour-là, la Terre avait aussi croisé 2012 DA 14, un astéroïde géocroiseur.

L'incident du 7 septembre est heureusement moins tragique. Cette fois-ci, il n'y a pas eu de blessé. L'impact qui a causé un cratère de 12 m au Nicaragua correspond à quelques heures près au passage au plus près de la Terre de l'astéroïde géocroiseur nommé 2014 RC. Plus étonnant encore, un bolide plus brillant que la Pleine Lune a été observé au-dessus des Pyrénées, entre l'Espagne et la France, le même jour.

Les événements heure par heure

Vers 3 h TU, une détonation retentit au Nicaragua dans la zone de la capitale Managua. Il est alors 23 h, heure locale. Un cratère de 12 m de diamètre et de 5 m de profondeur s'est formé dans les abords de la ville. Selon les autorités, l'origine est l'impact une grosse météorite. « Nous sommes convaincus qu'il s'agit d'une météorite », a déclaré à la presse Wilfredo Strauss, de l'institut de sismologie local. « Nous avons détecté deux ondes, une première onde sismique faible correspondant au moment ou la météorite à frappé le sol, et ensuite une plus forte correspondant à l'onde de choc sonique », a-t-il ajouté.

4 h 56 TU, un bolide 15 fois plus brillant que la Pleine Lune est visible à l'aube au-dessus des Pyrénées. Il est observé par de nombreuses caméras.
Le météore vu à Sant Antoni en Catalogne :

Le météore vu dans le ciel de Folguroles

 

 

18h46, l'astéroïde 2014 RC, découvert le 31 août 2014, passe au plus près de la Terre. Il se situe alors au-dessus de la Nouvelle-Zélande, à seulement 40 000 km, quasiment 1/10 de la distance Terre-Lune. Nos satellites géostationnaires se situent non loin de là, à 36 000 km d'altitude. Sa taille estimée à 18 m est comparable à celle de l'astéroïde qui s'est désintégré au-dessus de la Russie en 2013.

Y-a-t-il un lien entre ces événements ?

Il est encore trop tôt pour le dire. Il faut laisser les astronomes évaluer cette piste. Il faut tout de même garder à l'esprit que les apparences peuvent être trompeuses. L'an dernier, de nombreux observateurs — y compris des astronomes — ont d'abord pensé qu'il y avait un lien entre le passage au plus près de la Terre de l’astéroïde 2012 DA 14 et l'événement de Tchéliabinsk.

La différence d'orbite entre les deux corps a montré qu'il n'en était rien. C'est probablement le cas cette fois-ci encore. Il s'est écoulé 15 heures entre la formation du cratère au Nicaragua et le passage de 2014 RC. À 3 h, 2014 RC était à 1,5 millions de kilomètres de la Terre. C'est énorme, puisque cela équivaut à 4 fois la distance Terre-Lune. La concordance de ces trois événements semble donc le fruit du hasard.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents