Jusqu'ici, l'armée américaine parlait de "risques futurs" liés au réchauffement climatique. Cette fois-ci, elle parle d'un "danger immédiat" pour le pays, et pour le reste du monde. Le rapport publié lundi par le Pentagone insiste sur la nécessité de former les soldats à des interventions humanitaires, pour éviter que des pays déjà instables ne basculent dans le chaos.

22 000 morts en 2013

Selon le rapport annuel publié cette semaine également par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), les catastrophes naturelles ont fait un peu plus de 22 000 victimes en 2013 et coûté près de 20 milliards de dollars. C'est moins que la moyenne des dix années précédentes, mais l'organisation note que le réchauffement climatique augmente la fréquence et la gravité des phénomènes extrêmes. Le mois de septembre de cette année a été le plus chaud jamais enregistré depuis 1880.