Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Il y aurait bien une vie après la mort: les résultats de l’étude sont jugés «importants»

Publié par David Jarry - Webmaster sur 8 Octobre 2014, 13:30pm

Catégories : #Sciences

Des scientifiques ont mené une étude sur la vie après la mort. - K.Porter/AP/SIPA

Des scientifiques ont mené une étude sur la vie après la mort. - K.Porter/AP/SIPA

Être conscient après la mort, c’est désormais du domaine du possible selon une équipe de scientifiques de l’Université de Southampton, au Royaume-Uni. Durant quatre ans, ils ont mené une étude sur 2.060 patients ayant subi un arrêt cardiaque.

Une étude dont les résultats surprenants révèlent que près de 40% des survivants ont décrit une sensation étrange de conscience alors qu’ils étaient en état de mort clinique, avant que leur cœur se remette à battre. Selon les experts, même quand le cerveau a cessé de fonctionner et que le corps est cliniquement mort, la conscience peut se poursuivre. 40% de ceux qui ont survécu à leur arrêt cardiaque évoquent d’ailleurs une sensation étrange de conscience.

Conscient même en état de mort clinique

«Les preuves suggèrent que, dans les premières minutes après la mort, la conscience n'est pas annihilée. Nous ne savons pas si elle s'estompe ensuite mais directement après la mort, la conscience n’est pas perdue», explique au Daily Mail le Dr Sam Parnia, qui a mené cette étude. Les scientifiques ont notamment recueilli le témoignage d’un Britannique, un travailleur social âgé de 57 ans qui, alors qu’il était en arrêt cardiaque, explique avoir quitté son corps et assisté à sa résurrection depuis le coin de la pièce. L’homme, en état de mort clinique pendant trois minutes, a ensuite été capable de raconter de manière assez détaillée les soins qu’il a reçus et le bruit des machines autour de lui.

Des souvenirs réels

Pourtant, «nous savons que le cerveau ne peut pas fonctionner quand le cœur a cessé de battre», rappelle le Dr Parnia. «Mais dans ce cas, l’état de conscience semble s’être poursuivi durant les trois minutes où le cœur du patient avait cessé de battre, alors que le cerveau «s’éteint» généralement dans les 20 à 30 secondes après que le cœur a cessé de battre», explique-t-il. Les résultats de l’étude sont donc «importants», sachant que jusqu’à présent, les médecins «supposaient que les expériences relatées de vie après la mort étaient en réalité des hallucinations survenant soit avant que le cœur se soit arrêté, soit après que le cœur a été redémarré avec succès», poursuit-il, mais pas une expérience correspondant à des «événements réels lorsque le cœur du patient ne battait plus». D’autant que dans le cas présent, «les souvenirs racontés étaient compatibles avec les faits», déclare le scientifique.

39% des patients interrogés dans le cadre de l'étude se rappellent avoir eu conscience de ce qui leur arrivait, sans pour autant se souvenir des moindres détails. «La mort n'est pas un moment précis mais un processus potentiellement réversible, qui survient après une maladie grave ou un accident et qui fait que le cœur, les poumons et le cerveau cessent de fonctionner. Lorsque l'on tente d'inverser ce processus, on parle d'«arrêt cardiaque. Mais si on n'y parvient pas, on parle de mort», conclut le Dr Parnia, qui rappelle qu’avec cette étude, les scientifiques ont voulu analyser «objectivement» ce qui se passe après la mort.

Anissa Boumediene

http://www.20minutes.fr/insolite/1456719-20141008-bien-vie-apres-mort

Commenter cet article

nours77 09/10/2014 22:24

Mouais, ce n est pas le cœur ou la circulation sanguine source de nourriture le problème, on meure quand les organes sont détruits et suivre la piste de la projection astral est un peu limite comme preuve... La perception diffère selon l individu, ce n est pas qu il n y a pas des témoignages troublants, comme cette histoire que j ai lu quelque par, une grand mère ce fait opéré du cerveau et elle dit avoir vécu une décorporation et a été capable de décrire des instruments qui sont entrer dans le bloc après qu elle soit endormi et des actions du médecin et infirmière. Sont cerveau est vidé d une parti de son sang pour l intervention, il est donc totalement hs et pourtant.... Certain y verrait une preuve de l existence de "l âme", ou on peut aussi dire que l on ignore encore des choses sur notre corps et ce que l on ignore pourrait arriver parfaitement a expliquer ce phénomène. Récemment j ai appris que l on avait 3 cerveaux, qui communique entre eux mais sont autonome, le central dans la tête, qui gère le monde extérieur, un petit au niveau du cœur qui contrôle le rythme cardiaque et un près des intestins qui contrôlerait l estomac, l intestin, et tout ce qui gravite autour (glandes et autres), mais il ne ferait pas que ça, il aurait un rapport avec le subconscient et le stress. Donc une petite théorie, et si comme un réseau internet notre conscience réside dans le réseau de toute les cellule nerveuses disperser dans notre corps, en désactiver quelques unes ne stoppera pas le réseau en entier, il va diminuer de puissance.
En conclusion, comme le dit brebis galleux blog tant que personne ne sera revenu et ou qu un extra lucide sérieux (houla ! antonyme désolé...) ne fournisse une preuve que tout le monde comprenne, je doute que l on obtienne un jour la réponse.

Yann 09/10/2014 10:39

Un lien incontournable pour ceux qui s'intéressent au phénomène. La partie consacrée aux témoignages est très intéressante et très détaillée, les récits sont parfois bouleversants.

http://www.nderf.org/French/index.htm

Michel 09/10/2014 01:36

Pour ma part, la mort serait une évolution de notre âme ( je suis athé). Je ne peux imaginer ne plus penser après la mort. Que notre corps meurt d'accord, mais notre âme, nos pensées sont indépendantes de notre corps, je pense vraiment que cela survit après la mort.

gwendal 08/10/2014 23:43

Si "le cerveau «s’éteint» généralement dans les 20 à 30 secondes après que le cœur a cessé de battre", comment expliquer les réanimations réussies après plus de 3 minutes d'arrêt ...pourtant bien connues...?
Décidément, les scientifiques ne sont pas aptes à intégrer ce qu'ils savent pourtant très bien!
Il suffit pourtant d'oter le mot "impossible" de leur vocabulaire (ce mot est la "barrière" principale de beaucoup de gens...) ...et, là c'est "magique": les limites de la compréhension sont repoussées!

HAAS R. 08/10/2014 20:12

Le jour ou, officiellement la technologie sera en mesure de saisir l'instant (filmer ou photographier) ou le double éthérique ou corps émotionnel quitte le corps physique, alors il n'y aura plus aucun doute possible et cela constituera une preuve irréfutable vis à vis des opposants à la survie de l'Ame. Sauf que cette preuve tarde à venir, dommage !

le brebis galleux blog 08/10/2014 16:08

Hélas, cela ne veut rien dire. Si la personne est revenue, c'est qu'elle n'était pas morte, avis qui ne m'empêche pas d'avoir assisté à de nombreux phénomènes paranormaux semblant prouver que d'autres dimensions existent, mais rien ne prouve que cet instant de lucidité "post-mortem" soit éternel.

Nous sommes sociaux !

Articles récents