Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L'île-poubelle des Maldives

Publié par David Jarry - Webmaster sur 24 Octobre 2014, 06:19am

Catégories : #Environnement

L'île-poubelle des Maldives

Par:  7sur7

 

Derrière les images de carte postale, les Maldives cachent une île que vous ne verrez pas sur les brochures touristiques. A quelques kilomètres seulement des plages de rêve, l'île de Thilafushi, qui était à l'origine un lagon bleu turquoise entouré de récifs coralliens peu profonds, a été transformée en poubelle en 1992 pour répondre aux problèmes d'ordures de l'archipel. Bien entendu, ces déchets s'envolent facilement et se dispersent dans la région.

© Alison's Adventures.
© Alison's Adventures.
© Alison's Adventures.

Alors qu'en 2012, elle réalisait une émission dans les Maldives pour la chaîne Discover, la cinéaste primée hawaïenne Alison Teal a été choquée par l'énorme quantité de déchets de plastique qui recouvrait l'île - pourtant inhabitée - sur laquelle elle se trouvait. "Et ce n'était qu'une île. Je ne pouvais pas supporter l'idée que les 1.200 autres îles de l'archipel étaient également remplies de détritus. J'ai alors juré de revenir et de faire quelque chose au sujet de la pollution dans la région".

Grande voyageuse, elle partage ses impressions et sa mission "Surf survive Sustain" (qui est de vivre une existence non invasive respectueuse de l'environnement) au fil des continents sur son blog "Les aventures d'Alison" avec pour objectif d'inspirer et d'éduquer l'enfant qui se trouve en chacun de nous. Pendant 21 jours, elle a vécu sans aucun équipement sur cette île des Maldives, mais la consternation devant l'état de ce petit paradis l'a profondément choquée. Elle s'est alors demandé comment aider à transformer les déchets en plastique en objets réutilisables? Et l'idée a fait son chemin.

Un an plus tard, elle est retournée aux Maldives - sur l'île de Thilafushi (l'île-poubelle de l'archipel qui sert de décharge aux autres îles) - accompagnée des photographes-vidéastes Sarah Lee et Mark Tipple afin de réaliser un film sur les vêtements fabriqués à base de plastique recyclé et montrer quel impact ces déchets ont réellement sur la planète. Elle y parle notamment de la société Repreve qui transforme le plastique en fil, lui-même utilisé ensuite par des marques de renommée mondiale telles que Patagonia, Odina, Teeki, Volcom et Roxy.

 

© Alison's Adventures.

© Alison's Adventures.

Avec plus de 400 tonnes de déchets entassés chaque jour, l'île de Thilafushi ne souligne pas seulement un problème spécifique aux Maldives, mais bien un problème mondial à savoir l'impact environnemental de l'activité humaine. Difficile en tout cas pour les Maldives de faire sans le tourisme qui représente sa principale source de revenus (avec 750.000 visiteurs par an!). D'ailleurs, 99 de ses 200 îles habitées y accueillent des touristes.

Ce qui représente une masse énorme de déchets: environ 3,5 kilos de détritus par jour et par visiteur. L'île est également devenue un dépotoir pour les substances hautement toxiques telles que l'amiante, le plomb et les barils de pétrole. On est donc loin des plages de sable blanc (bien que le sable soit toujours là, mais caché sous des tonnes de déchets).

En 2008, le gouvernement a annoncé un partenariat avec la Banque mondiale pour l'élaboration d'un système de gestion des déchets national, mais il faudra encore du temps pour inverser la tendance. En attendant, Alison propose ses vêtements fabriqués à base de plastique recyclé (un pantalon équivaut à 25 bouteilles, un bikini à 10 et un t-shirt à deux). Il est également possible de faire des donations via son site pour soutenir son projet. Son documentaire sera diffusé en 2015.

Commenter cet article

marie 24/10/2014 18:12

et toujours et encore la pollution , les humains ne sont pas respectueux de la nature
quand prendront-ils conscience qu'il faut arrêter de polluer ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents