Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les vaccins contre la grippe ne préviennent la maladie que chez 1,5 adulte sur 100 qui ont été vaccinés !

Publié par David Jarry - Webmaster sur 22 Octobre 2014, 10:14am

Catégories : #Santé

Les vaccins contre la grippe ne préviennent la maladie que chez 1,5 adulte sur 100 qui ont été vaccinés !

 Je cite les conclusions de l'étude: "Les vaccins antigrippaux ont un effet modeste dans la réduction des symptômes de la grippe et  des journées de travail perdues. Il n'existe aucune preuve qu'elles affectent les complications, comme la pneumonie ou la transmission de la maladie.

Attention: Cet examen comprend 15 des 36 essais financés par l'industrie (quatre n'avaient pas de déclaration de financement). Une revue systématique antérieure de 274 études sur les vaccins de la grippe publiées jusqu'à 2007, démontrent que les études financées par l'industrie étaient publiées dans plusieurs revues prestigieuses et citées plus que d'autres études, indépendamment de la qualité et de la taille méthodologique. Les études financées par les fonds publics étaient significativement moins susceptibles de déclarer des conclusions favorables aux vaccins. L'examen a montré que les preuves fiables de l'efficacité des vaccins de la grippe sont minces, mais il existe des preuves de la manipulation généralisée des conclusions et de la notoriété parasite des études. Le contenu et les conclusions de cet examen doivent être interprétées à la lumière de cette constatation." Donc en gros, le message c'est que le niveau d'efficacité doit être si faible qu'on peut dire qu'il est inexistant. Les risques inhérents à l'injection répétée d'aluminium (et divers autres produits cancérigènes) en intramusculaire eux sont bien réels. Maintenant vous savez...
 
La meilleure prévention est de booster son immunité au début de l'automne et de l'hiver (échinacée, éleuthérocoque, cuivre/or/argent), mener une vie saine et sportive, faire le plein de vitamines et minéraux (C, D, magnésium, zinc entre autre) et d'adopter une alimentation non acidifiante (alcaline) qui favorise un terrain sain et non infectieux. L'homéopathie ne peut pas faire de mal non plus (alternance influenzinum, Sérum de Yersin). Qu'on se le dise, notre salut ne se trouve pas dans une seringue, et encore moins celles de Big Pharma. Fawkes
 
*****
 
Extraits traduits d'un article de NaturalNews.
 
Une étude publiée récemment dans The Lancet et intitulée "Efficacy and effectiveness of Influenza vaccines: a systematic review and meta-analysis." démontrait que...
 
Le vaccin antigrippal n’empêche la grippe que chez 1,5% des adultes vaccinés !
 
Mais voyons d’abord les résultats chiffrés de l’étude.
 
Le « groupe contrôle » se composait de 13.095 personnes non vaccinées qui étaient surveillées pour voir si elles ne faisaient pas la grippe. Plus de 97% d’entre elles ne firent pas de grippe. Seules 357 personnes ont fait une grippe, ce qui veut dire que seuls 2,7% de ces adultes contractèrent la grippe.
 
Le« groupe traité » était composé d’adultes qui furent vaccinés avec le vaccin trivalent inactivé contre la grippe. Parmi ce groupe, selon l’étudeseul 1,2% a fait une grippe.
 
La différence entre ces deux groupes est donc de : 2,7%- 1,2% = 1,5%
 
Si vous faites confiance aux résultats de cette étude, et même si vous croyez à toute la propagande vaccinale, la véritable conclusion « scientifique » que l’on peut tirer de tout ceci vous semblera assez étonnante :
 
Les vaccins contre la grippe ne préviennent la maladie que chez 1,5 adulte sur 100 qui ont été vaccinés !
 
Il est intéressant de noter que ces résultats s’avèrent être très proches de ma propre analyse datant de septembre 2010 qui avait été publiée dans un article s’intitulant : « Vaccinations basées sur des preuves : un aperçu scientifique de l’absence de science dans la campagne de vaccinations contre la grippe. »
 
Dans cet article, j’ai proclamé que les vaccins contre la grippe « ne sont pas efficaces chez 99 personnes sur 100 ». Si par contre vous vous basez sur cette dernière étude, il semble que je m’étais seulement trompé d’un demi pourcent (au moins chez les adultes ; plus loin nous parlerons de l’efficacité chez les enfants).
 
Mais alors, où donc les médias vont-ils chercher une efficacité de « 60% » ?
 
On appelle cela « traficoter les chiffres », c’est en fait un des vieux trucs statistiques de l’industrie du vaccin (comme de l’industrie pharmaceutique). Ces trucs sont utilisés et réutilisés pour faire croire aux gens que leurs produits inefficaces fonctionnent.
 
Si l’on divise le pourcentage de 1,18% du groupe traité qui a reçu le vaccin par les 2,73% du groupe contrôle qui a fait la grippe, on obtient le chiffre de 0,43.
 
On peut donc dire que le chiffre 0,43 représente « 43% de 2,73 », et ainsi prétendre que le vaccin a pu permettre « une réduction de 57% » des infections grippales. Dans ces conditions certains peuvent donc prétendre à un « taux d’efficacité de 57% ».
 
Les taux « d’efficacité de  60% » proviennent de données supplémentaires concernant l’efficacité des vaccins chez les enfants, dont les chiffres étaient plus élevés que chez les adultes. Il y a eu d’autres problèmes concernant les données ayant trait aux enfants.
 
Donc quand les médias (ou votre médecin, votre pharmacien ou les officiels du CDC) vous disent que ces vaccins sont à « 60% efficaces », ce que cela veut dire, c’est qu’il faudrait vacciner 100 adultes pour éviter une grippe chez 1,5 personnes.
 
Vous avez sûrement déjà imaginé que les grands médias n’oseront jamais publier ces révélations statistiques. Ils préféreront plutôt induire tout le monde en erreur en faisant faussement croire que les vaccins contre la grippe sont « efficaces à 60% ».
 
Mentir avec des statistiques
 
Ces petites techniques mensongères statistiques sont aussi très populaires dans l’industrie du cancer.
 
Vous avez peut-être appris, par exemple, qu’un médicament était efficace à 50% pour prévenir le cancer du sein !
 
Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Cela pourrait vouloir dire que 2 femmes sur 100 du groupe de contrôle feraient un cancer et que seulement 1 femme sur 100 ferait la maladie dans le groupe traité. Cela montrerait donc que le médicament ne fonctionnerait que chez 1 femme sur 100.
 
Mais comme 1 représente 50% de 2, ils arrangeront les choses pour pouvoir revendiquer « un taux de 50% de prévention du cancer »! Et la plupart des consommateurs de soins médicaux tomberont dans le panneau parce qu’ils ne peuvent comprendre la manière dont l’industrie pharmaceutique s’arrange pour mentir avec des statistiques. Les gens finalement penseront : « Wow, si je prends ce médicament, j’ai 50%  de chances d’éviter le cancer !  
 
Et cependant, ce sera totalement faux. En fait, il n’y aurait selon l’étude que 1% de chances d’éviter le cancer !
 

Commenter cet article

Mardouin 04/11/2014 11:21

Eh oui ! Des campagnes pour nous faire accepter ce vaccin n'empêchent pas les gens de s'interroger : la plupart des gens sont très méfiants car on commence à être informés sur le sujet très controversé des vaccins.

levy 23/10/2014 14:32

oui tout a fait d'accord faut qu'on arrete de nous prendre pour des imbeciles avec ces vaccins mortiferes...moi j'invoque cas de legitime defense si on nous oblige de nous vacciner...du moins
vous garanti qui toucheront pas a mes enfants ,loi ou pas loi, desobeissance civile obligatoire...
ce qui plaira a J BOVE par ailleurs.

philibert 23/10/2014 07:43

je propose qu'on pique tous les toubibs .. les dirigeants des labo-pharma, tous les politiques defroqués et ceux qui obligent criminellement de piquer les bebes ( - 6 en 1 ) ce qui est totalement fou alors que les petits font leur immunité,justement par ces maladies :ils se renforcent ainsi, c'est le paradoxe....et ces criminels leur enlèvent cela et plus tard ça fait l,explosion de pathologies dont la plus grave est le cancer ..

gwendal 23/10/2014 00:13

Démonstration imparable!
Bravo!
Conclusion: ceux qui ont des actions ou des amis dans le commerce médico-chimique peuvent acheter des vaccins pour les aider ...à s'enrichir, mais ceux qui n'ont ni actions ni amis dans ce genre de lobby n'ont aucune raison valable acheter des vaccins.
Et bien sur, personne ne devrait prendre le risque d'altérer sa santé en utilisant un vaccin!
Les lobbys médico-chimiques savent bien qu'on peut faire dire n'importe quoi aux mathématiques...et c'est bien par ce biais qu'ils abusent largement de la crédulité des gens...

Nous sommes sociaux !

Articles récents