Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


3 verres de lait par jour... La recette pour une mort précoce?

Publié par David Jarry - Webmaster sur 3 Janvier 2015, 19:27pm

Catégories : #Santé

3 verres de lait par jour... La recette pour une mort précoce?

Une nouvelle étude, menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Uppsala, en Suède, conclut que consommer de grandes quantités de lait présente plus de risques pour la santé qu’on ne le pensait jusqu’alors.

L’équipe de scientifiques a suivi un groupe comprenant plus de 100 000 Suédois pendant une vingtaine d’années. Des données provenant de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, ont montré qu’en 2007, la Suède était le pays du monde où l’on consommait le plus de lait par tête dans le monde.

Jusqu’à présent, le corps médical recommandait de consommer une grande quantité de produits laitiers pour réduire le risque de fractures, en raison du calcium qu’ils contiennent. Cela est particulièrement vrai pour les femmes, qui sont plus sujettes à l’ostéoporose.

Or, non seulement l’étude n’a pas mis en évidence de réduction du risque de fracture chez les femmes avec une consommation plus élevée de lait, mais de plus, elle a montré qu’au-delà de 3 verres de lait, les femmes encourraient un risque de fracture plus grand que lorsqu’elles se contentaient d’un seul verre. Pour chaque verre de lait additionnel que les femmes consommaient, leur taux de mortalité augmentait de 15%. Pour les hommes, l’augmentation correspondante était de 3%.

« Les femmes mouraient plus tôt et avaient plus souvent des fractures lorsqu’elles buvaient de grandes quantités de lait. Les hommes avaient aussi des taux de mortalité plus élevés, mais nous n’avons pas constaté une augmentation des fractures osseuses chez eux », a expliqué le Professeur Karl Michaëlsson.

Les chercheurs soulignent que leurs travaux ne permettent pas de tirer des conclusions définitives, et que des études complémentaires seront nécessaires avant de formuler toute recommandation de modification de l’alimentation quotidienne. Ils soupçonnent que ce sont les niveaux élevés de galactose et de lactose qui sont responsables de la nocivité relative du lait.

Ces deux constituants du lait, qui sont en fait des sucres, peuvent en effet augmenter le stress oxydatif et l’inflammation chronique, qui sont tous deux des facteurs de maladies mortelles.

En revanche, la consommation de produits laitiers fermentés, comme le yaourt, était associée à des taux de mortalité et de fractures moins élevés, notamment pour les femmes.

par

Commenter cet article

jp 07/01/2015 03:50

Ce qui peut être nuisible au corps humain concernant de tout ce qui est laitage, c est en faite équilibre avec le calcium, car consommer du calcium sans la vitamine D, c est le pire moyen pour ce créer des problèmes osseux et provoquer un encombrement des artère veineux. Notre apport en vitamine D doit être égal ou supérieur a celui du calcium, La vitamine D est depuis longtemps associée à la santé des os, car elle permet l’absorption du calcium et du phosphore dans l’organisme. On en reconnaît donc les bienfaits dans la prévention et le traitement de l’ostéoporose et du rachitisme chez les enfants. Selon le rapport de l’IOM, sur lequel sont basées les recommandations de Santé Canada, les seules études concluantes ont trait au rôle synergique du calcium et de la vitamine D dans le maintien d’une bonne santé osseuse.

Toutefois, nombre d’études montrent qu’elle jouerait plusieurs autres rôles importants. Elle modulerait notamment la multiplication et la différenciation des cellules (prévention de certains cancers, principalement du sein et colorectal). Elle protégerait le cœur (en empêchant la calcification des vaisseaux, le durcissement des artères et l’hypertension). Elle interviendrait dans la sécrétion d’insuline et la résistance à l’insuline (diabète de type 1 et 2). Elle serait impliquée dans les maladies auto-immunes (de faibles taux de vitamine D ont été associés à la sclérose en plaques, à l’arthrite rhumatoïde et à la maladie de Crohn). Elle stimulerait le système immunitaire (réduction de l’incidence de la grippe et des infections respiratoires).
Tout cela est lié au phénomène d’électrolyse, lorsque notre corps absorbe uniquement du calcium sans vitamine D.
Pour ceux qui on fait de la chimie a l'école, on mettait dans un bocal a essais rempli d'eau deux tiges de métal, ces tiges étaient branchées sur du courant et une des tiges perdait de la matière qui se retrouvait en particule dans l'eau. C'est la même chose qui se produit dans notre corps, notre ossature osseux et notre sang se comportent comme des électrodes. Nos os perdent de la matière se retrouvent comme des déchets qui se calcifiée dans le sang. Se qui entraine des problèmes articulaires, osseux et de pression sanguine, cela touche ensuite d'autres organes et finalement le système immunitaire.
Notre corps est capable de fabriquer de la vitamine D mais en petite quantité grâce a notre peau exposer au soleil, mais la ça varie avec suivant la pigmentation. Les peaux plus clair en fabrique plus lorsque bien exposer au soleil, mais c'est lorsqu'elle arrive au foi quel finalise sa transformation pour devenir la vitamine D3.
C'est a la période de l'hiver que le corps souffre le plus ainsi que notre état psychique.
C'est a cette même période que notre corps manque de soleil et de vitamine D.
En résumé du lait ou produit laitier oui mais avec de la vitamine D si celle ci n'en contient pas prenez les en supplément.
Tout petit je me souviens ma grand mère me donner le matin une cuillère a café d'huile de foie de morue, c'était dégoutant!!
Mais elle était pas folle la vieille, d'ailleurs elle n'était presque jamais malade et surtout elle n'avait pas de problèmes osseux.
On en trouve surtout dans le poisson et certain fruit mer.
Si j ai une dernière chose a vous dire (prenez soin de votre santé c'est ce dont vous avez de plus précieux et que la force soit avec vous)

NED 05/01/2015 11:03

Le lait de vache ( non transformé ) c'est fait pour le petit veau !
depuis que l'industrie essaie de nous faire croire que nous en sommes ( des bêtes de somme ) il faut bien nous endormir ...
Il n’empêche que à part les fromages longuement affinés , donc de subsistance en fin d'hiver, le lait de vaches n'est pas un aliment d'humain, et encore moins d'adulte !

Sevy 05/01/2015 03:02

Comme d'habitude on doit éviter les excès. Un c'est bien, deux c'est mieux (disent les vendeurs de lait) et trois c'est trop!!!

Sevy 05/01/2015 03:00

Comme d'habitude on doit éviter les excès. Un c'est bien, deux c'est mieux (disent les vendeurs de lait) et trois c'est trop!!!

Le Rabbit Polynésien 04/01/2015 19:53

Quoi qu'il en soit, à les écouter tous ces scientifiques, presque tout ce que l'on consomme est néfaste pour le corps humain. Une étude qui en dément une autre et ainsi de suite, histoire de brouiller les pistes...

NED 04/01/2015 10:37

ça ne fait que 25 ans que le Dr LEBERRE a écrit son premier livre en France sur le même sujet !

helene 04/01/2015 10:18

idem des RATS....cooperatives agri-laitieres....politiques...ministres de la mort et de la maladie et
non pas de la santé.............il va falloir poursuivre ces requins en justice,leur demander des comptes

Sandrine L. 04/01/2015 09:38

Et hop! une étude de plus qui continue d'embrouiller tout le monde.

nours77 04/01/2015 05:19

Encore ?

gwendal 04/01/2015 01:09

Le corps humain a besoin de phosphore pour dégrader le calcium du lait de vache ...pour pouvoir l'assimiler.
Et, ce phosphore se trouve dans les os, uniquement! Et, quand le corps pioche dans les os pour pouvoir avoir accès au phosphore, il détruit le calcium des os...!
Donc, à chaque fois qu'on boit du lait de vache pour "avoir du calcium", on perd ......du calcium! C'est ballot...

Nous sommes sociaux !

Articles récents