Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Europe: 144 notifications de présences de mercure dans les aliments ont été délivrés en 2014, une augmentation inquietante.

Publié par David Jarry - Webmaster sur 14 Janvier 2015, 19:09pm

Catégories : #Santé

 
  
La contamination des aliments par le mercure a augmenté au cours de l'année 2014 en Europe. Au niveau européen, un total de 114 notifications de présence de mercure dans les aliments ont été constatés dans les poissons et produits de la pêche. 

Parmi ces notifications, 57 cas touchaient les produits de l'Espagne, et 50 ceux de l’Italie selon le système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et aliments pour animaux (RASFF). 

La situation s'aggrave d'année en année, alors que l'Espagne et d'autres pays européens n'ont toujours pas ratifié la Convention de Minamata qui devrait contrôler la présence de de métaux lourds dans les aliments à l'échelle mondiale. Les écologistes préviennent que le retard dans l'entrée en vigueur de cet accord augmente l'impact négatif sur la santé et l'environnement des citoyens europpens.

Les niveaux de mercure des 144 notifications, souvent contrôlés aux frontières, ont parfois atteint des valeurs allant jusqu'à 5,1 milligrammes par kilo en Espagne, dépassant de loin le niveau maximum autorisé par les règles communautaires, entre 0,5 et 1 mg / kg de mercure dans les produits de la pêche.

La situation est donc grave.

Le système d'alerte rapide met également en garde contre la présence d'autres métaux lourds dans les aliments, sur un total de 192 notifications, les autres alertes ont décelés du cadmium, du plomb et même de l'arsenic dans des produits destinés à la nourriture humaine ou animale.

Le mercure est un métal très volatil qui peut être transporté sur de longues distances une fois qu'il est libéré dans l'atmosphère. Une fois qu'il a été déposé dans un environnement aquatique, le mercure se transforme en méthylmercure, une neurotoxine puissante qui s' accumule dans les poissons et les animaux. 

© Nature Alerte

Commenter cet article

marie 15/01/2015 09:00

oui mon cher Sam on est foutu , tu as tout à faut raison

sam 15/01/2015 06:46

On est foutu!

gwendal 15/01/2015 02:26

Pour les mangeurs de poiscaille c'est effectivement la double contamination, car en plus du mercure dans les poissons ils ont, comme nous tous, la contamination au mercure par les ampoules dites-basses consommation qui sont jetées sans aucune précaution dans les bacs de récupération des magasins...
Evidemment, personne dans un magasin ne nous dira combien de ces ampoules cassent en tombant dans les bacs et donc combien d'entre elles libèrent du mercure qui se propage dans l'air...!
C'est pour ça que je prend le minimum requis d'effort dès que je vais passer près d'un de ces foutus bacs de récupration d'ampoules en inspirant avant et en expirant en passant devant ces bacs... ;) C'est tout ce que je peux faire pour me protéger de la stupidité des magasins, mais au moins je le fais!
Maintenant, lorsqu'on fait nos courses et qu'on est obligé de passer devant ces saloperies de bacs (pas le choix, car ils sont tous à l'entrée...), on ne peut que nous souhaiter à nous-mêmes "bonne chance"...

marie 14/01/2015 20:09

il n'y aucun respect dans les expéditons , le mercure est mortel

Nous sommes sociaux !

Articles récents