Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Grèce : Victoire éclatante de Syriza

Publié par David Jarry - Webmaster sur 25 Janvier 2015, 19:49pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial

~~Le parti d’Alexis Tsipras remporte les élections législatives avec une avance supérieure à ce que prédisaient les derniers sondages.

Grèce : Victoire éclatante de Syriza

Les électeurs grecs ont décidé de porter au pouvoir Syriza, le parti de gauche bien décidé à contester les règles d’austérité imposées aux pays de l’UE depuis la crise. Selon un sondage sortie des urnes, la formation d’Alexis Tsipras devance de plus de huit points le parti de droite au pouvoir avec un score estimé entre 35,5 % et 39,5 % tandis que Nouvelle démocratie, le parti du Premier ministre Antonis Samaras (entre 23 et 27 %). Un écart supérieur à ce que prédisaient les derniers sondages. Avec un tel score, Syriza obtiendrait entre 146 et 158 sièges au Parlement grec alors qu’il en faut 151 pour détenir la majorité absolue.

« Cela semble être une victoire historique » et c’est « un message qui n’affecte pas seulement les Grecs mais qui résonne dans toute l’Europe et apporte un soulagement », a déclaré le porte-parole de la gauche radicale grecque Syriza, Panos Skourletis après la publication de ce sondage.

Le scrutin était surveillé de très près par les partenaires européens d’Athènes, inquiets de la volonté du dirigeant de Syriza, Alexis Tsipras, qui pourrait devenir Premier ministre, de « fermement » renégocier l’énorme dette grecque et défier de manière inédite les programmes d’austérité de l’UE. De très nombreux photographes et médias du monde entier étaient présents en milieu de journée au moment où Alexis Tsipras est venu voter,

« Aujourd’hui, a-t-il lancé, nous décidons si demain la troïka reviendra en Grèce (...) ou si notre pays se lancera dans une négociation difficile pour le retour de la dignité et de la cohésion sociale. » Les Grecs n’ont manifestement pas voulu du retour de la Troïka

Alexis Tsipras, qui a aussi l’intention d’appliquer des mesures immédiates comme une remontée du salaire minimum de 580 à 751 euros, a prévenu qu’il ne se contenterait pas d’un simple aménagement de la dette (175% du PIB, plus de 300 milliards d’euros). Prenant exemple sur des concessions faites après la guerre à l’Allemagne - aujourd’hui chantre de l’orthodoxie budgétaire en Europe - il veut une véritable et importante réduction du principal de cette dette.

 

Nota Bene :

Photo : LOUISA GOULIAMAKI / AFP

http://www.politis.fr

Commenter cet article

Yann 27/01/2015 10:33

Wait & See...

ummite 26/01/2015 19:03

tout cela c'est de l'enfumage pour retarder la révolte du peuple grec .
syriza - samara même tandem .
en france , nous avons les mêmes sarkozy-hollande .
maintenant je prédis dans quelques mois " un an " une révolte de la rue , les syriza : samaras et consorts auront qu'a prendre la fuite comme l'ont fait leurs prédécesseurs argentin en 2000
car là : ce sera la guerre civil avec interventions des armées de l'OTAN pour les calmer .

Caroline.D 25/01/2015 23:50

depuis un moment la BCE et bruxelles attendent l'arrivée de la rébellion tant prévisible de la Grèce sous une majorité absolue.
personne n'a compris pourquoi en catastrophe il a été décidé en europe que les banques pouvaient en cas de crise majeur ponctionner sans préavis dans les épargnes , ni pourquoi cette semaine pareil il a été décidé de faire marcher la planche à billets au niveau de l'europe entière?
Parce que le jour où la Grèce devait se rebeller et ne plus accepter de payer, l'europe coulerait très vite si des mesures exceptionnelles n'avaient pas été prises pour s'adapter au contexte le jour où le changement arriverait.
Car comme l'ont dit des géopoliticiens et présidents, la plus grande faiblesse de l'europe est sa lenteur administrative et procédurale.

KoSmOnAuT 28/01/2015 09:36

Tant qu'un parti sera au pouvoir, nous ne seront pas dans le Démos Kratos.
Donc non, le peuple n'a pas le pouvoir sauf celui de décider "une" fois, lors d’élections celui qui va décider de "tout" à la place du peuple.

gwendal 25/01/2015 23:12

On dirait que les Grecs sont le nouveau phare de l'europe...!
Le pouvoir doit être au peuple!
Bravo les Grecs!

ludo 25/01/2015 20:54

si ils sont pas content il peuvent prendre la porte de europe
que voulez vous qu'on face d'un paye ruiner franchement

Nous sommes sociaux !

Articles récents