Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La démocratie et la notion de pouvoir

Publié par David Jarry - Webmaster sur 4 Janvier 2015, 17:31pm

Catégories : #Société

La démocratie et la notion de pouvoir

La démocratie est un mot dangereux, car on l’utilise sans préciser le contenu sémantique variable qu’il recouvre.

Le gouvernement par le peuple. Qu’est-ce que le peuple? Est-ce l’ensemble des hommes qui habitent un même pays ? Est-ce le plus grand nombre? L’ensemble des individus gouvernés par une oligarchie ? La partie la moins aisée, la moins instruite d’une nation, et la moins instruite de quoi ?

Admettons que ce soit un peu tout cela à la fois, mais surtout le gouvernement par le plus grand nombre se dégageant des oligarchies. Il serait bien étonnant que les oligarchies gouvernent pour le peuple et non pour leur bien-être personnel d’abord. Mais quand bien même elles le feraient, c’est justement ce gouvernement, même pour son bien, que le peuple refuse aujourd’hui. Il ne veut déléguer son pouvoir à personne pour agir en sa faveur, ce en quoi on ne peut que le féliciter car l’histoire nous apprend que même dans les pays où la propriété privée des moyens de production a été supprimée, l’ignorance des bases biophysiologiques des comportements fait que tout bienfaiteur du peuple, s’il fait autre chose que de parler en son nom et se mêle d’agir, agira rapidement pour lui-même ou pour les concepts qu’il manipule et qui ne sont pas généralement ceux du commun, ceux du peuple.

Fusion encore du législatif (informatif) et de l’exécutif. Le peuple se trouve ainsi rapidement exploité par ceux qui possèdent « l’information » et qui s’en servent pour assurer leur «pouvoir». Mais puisque l’information est nécessaire à l’action efficace, comment le peuple peut-il agir puisqu’il est ou bien non informé, ou plus gravement encore, informé de façon unidimensionnelle, orientée de manière à maintenir les structures hiérarchiques et de domination, cela aussi bien en régimes capitalistes que socialistes existants.

Tant que les informations seront entre les mains de quelques-uns, que leur diffusion se fera de haut en bas, après filtrage, et qu’elles seront reçues à travers la grille imposée par ceux qui ne désirent pas, pour la satisfaction de leur dominance, que cette grille soit contestée ou qu’elle se transforme, la démocratie est un vain mot, la fausse monnaie du socialisme. »

                         Henri Laborit

http://diktacratie.com

Commenter cet article

citoyen suisse 06/01/2015 07:45

ps au passe: n hesitez pas à lire ''l'éloge de la fuite'' de henri laborit , très instructif comme livre.

citoyen suisse 06/01/2015 07:43

@ sandrine l : étant citoyen suisse, je ne peux vous m'empêcher de faire quelques rappels...
lors du discours de notre présidente pour 2015 (la présidence change chaque année, tourenus multipartis) elle a fortement parlé de son attachement à la démocratie directe et son maintien inaltérable. (elle est socialiste pour info...)
dans notre democratie il n y a PAS d opposition, tous s affère à trouver un consciensus afin de satisfaire tous et tout les partis (le coté negatif c est que cela prend du temps, parfois bcp de temps, mais ça marche!)
comme vous sembler l affirmer et je vous cite :
''les gens en sont à se demander si c'est toujours une bonne chose, la décision du plus grand nombre n'allant pas toujours dans le sens de l'intérêt commun...''

voila un point de vue que l on voit souvent dans la bouche des médias europeens pro bruxellois (normal, subventions oblige... ps en suisse il est illégal de financer un média quelqu'il soit, via l état...)
point du vue souvent affiché (par les perdants et tous partis confondus) aussi le lendemain de votations populaires (oui c est comme cela que l on nomme nos votations, 4 fois par années minimum, car c est l ensemble du peuple qui vote, toutes appartenence et confession confondue n en déplaise à certains ''pro europe'')

passé les lendemains de votations populaire plus personne ne parle sous le coup de l émotion et personne ne remet en cause le vote du peuple (sauf parfois les socialiste (les têtes pensante pas têtes dirigente), mais là est un autre problème , ils sont pro-europeens en suisse)

donc non pas de remise en cause du vote du peuple, en suisse, juste dans les medias subventionné (la norme en europe ''démocratique'' apparement) europeens, sortez de votre prisme bruxellois et renseignez vous, merci, bien à vous.

sam 05/01/2015 15:26

Churchill disait " la démocratie c'est deux imbéciles qui prévalent sur un intelligent".....
...Puis il ouvrit son large bec et laissa tomber son fromage...ou quant une fable résume à elle seule le principe même du suffrage universelle d'une démocratie qui n'a jamais eu le sens qu'elle prétend avoir..

citoyen suisse 06/01/2015 07:46

une courte réponse (après validation, si validation il y a) dans les commentaires suivants)

Sandrine L. 05/01/2015 11:24

La démocratie est, visiblement, ce que nous avons trouvé de moins pire.
En Suisse, véritable démocratie, les gens en sont à se demander si c'est toujours une bonne chose, la décision du plus grand nombre n'allant pas toujours dans le sens de l'intérêt commun...

prodemocratie 04/01/2015 23:47

chere demi-citoyens ... bonjour,
quand est que vous francais , allemend, anglais ou autre euopeens allez vous reveillez ???
vous n est e pas dans une democratie! votre democratie repesentative est une farce enorme!
elle repesente uniquement vos repesentents et leurss interets...
la democratie repesentative , parlmentaire ou autre therme de singe, ne merite pas l appellation ''democratie'' pouveu-vous voter vos lois? si referendum il y a vos gouvernement vous ecoute -t-ils?
seul la democratie directe ou la democratie semi-directe vous offrira la vrai paix social!
dans ce type de vrai democratie c est l ensemble des citoyens qui votent et propose les lois.
reveillez vous et faites la revolution rapidement ou votre reveille sera douloureux...

Nous sommes sociaux !

Articles récents