Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Laissés à l’air libre, ces menus McDonald’s/Taco Bell n’ont pas bougé en 2 ans !

Publié par David Jarry - Webmaster sur 13 Janvier 2015, 07:27am

Catégories : #Santé

Laissés à l’air libre, ces menus McDonald’s/Taco Bell n’ont pas bougé en 2 ans !

est une marotte qui revient souvent, et qui martèle à chaque fois la même conclusion : on ne devrait pas vouer une telle adoration aux fast-foods. Exposés à l'air libres, les aliments vendus dans les enseigne McDonald's et Taco Bell ne se décomposent pas, ou très peu.

Alors que Burger King signe depuis plusieurs mois son grand retour dans l’hexagone, que son succès ne se dément toujours pas – il faut vraiment être patient pour avoir son Whopper ! -, voilà qu’un cliché fait sensation sur la toile. Pris dans le cabinet d’une « chiro » établie dans la ville de Michigan, elle traduit une expérience qui consiste à laisser à l’air libre un cheeseburger de chez McDo et un taco au poulet de chez Taco Bell, attendant patiemment qu’ils se mettent à ramollir, à moisir. Non seulement, ils ont plutôt bien résisté au temps, mais en plus de cela, ils n’ont ni été investi par les bêtes, et n’ont pas dégagé la moindre odeur gênante.

Loin de se démonter, McDonald’s a déjà une réponse toute faite face à cette étrange conclusion. Selon l’enseigne, c’est tout simplement une question d’environnement adéquat. Leurs burgers, leurs frites, et d’une manière plus générale la plupart des éléments composants leur carte, peuvent se décomposer. Suffit qu’ils soient exposés dans un environnement dont le taux d’humidité va être suffisant. Ce qui ne semble pas être le cas dans le cabinet d’un professionnel de la médecine.

De son côté, la chiropraticienne n’en démord pas. Le fast-food est néfaste pour votre santé, vous feriez mieux d’en rester éloigné ! Quoiqu’on peut très bien aller se ravitailler quotidiennement chez McDonald’s et perdre du poids. La preuve.

McDonald's

http://www.gizmodo.fr/

Commenter cet article

Yann 14/01/2015 09:42

j'y pense, c'est bien joli cette photo, mais le pain doit être sec et tout ce qui est a l'intérieur a été préalablement cuit. En fait, tout a durci. J'aurais aimé, pour plus d'objectivité, que soit placé à côté de ce hamburger des frites maison et un sandwich également fait maison avec un steack haché cuit de chez le boucher. Parce que là, on se scandalise facilement de ce que ce truc ne moisisse pas en vouant McDonald aux gémonies.
Faisons un vrai test comparatif.

Bruno 13/01/2015 21:12

J'aime a l'occasion manger un bon big mac. Mais en effet aujourd'hui avec le cout de la vie, il peut en etre difficile de se payer de la nouriture organique. De plus les terres agricoles ne sont plus comme il y a 100 ans, contaminants, bacteries, polutions, angrais chimique etc. Heureusement l'etre humain s'adapte, mais avec une terre malade, qu' en sera t'il de la nouriture et de ses habitants..!? La fin justifira t'elle nos moyens, la reponse est oui et non, car plusieurs mouront et que peu se rejouiront...C'est innevitable, il y aura toujours les insectes, peut etre nous devrions commencer a y songer, apres tout ca ne doit pas etre pire que MC Donald. C'est de la culture, de la difference, car parfois ce qui peut etre delicieux pour le palais peut etre tres nuisible pour la santee, mais le contraire peut en etre extremement benefique pour les bienfait de notre sante et adaptation,voila bien dit!

Éric G. Delfosse 13/01/2015 16:45

"ils n’ont ni été investi par les bêtes" ?
Bin, elles sont pas bêtes, les bêtes ! Elles savent ce qui est bon (ou pas) et elles résistent à la gourmandise...

Yann 13/01/2015 11:14

C'est de la junk food, mais ça ne va pas mieux par exemple du côté de la cuisine moléculaire :
http://www.liberation.fr/vous/2009/03/12/des-nuages-s-amoncellent-sur-la-cuisine-moleculaire_545555

Nous sommes sociaux !

Articles récents