Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une nouvelle image publiée par l’Observatoire européen austral (ESO) dévoile une étendue d’étoiles où certaines semblent manquer, au centre?

Publié par David Jarry - Webmaster sur 12 Janvier 2015, 12:56pm

Catégories : #Espace

Une nouvelle image publiée par l’Observatoire européen austral (ESO) dévoile une étendue d’étoiles où certaines semblent manquer, au centre?

Diffusée il y a quelques jours par l’Observatoire européen austral (ESO) cette nouvelle image ne manque pas d’interpeler.

Elle a été capturée par l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili, et représente une étendue d’étoiles étincelantes marquée en son centre d’une zone sombre. Face à ce cliché, on peut à juste titre se demander ce qui est arrivé à ces astres et à quoi correspond cette région.

En réalité, "le trou noir n’est pas réellement un trou, mais plutôt une région de l’espace remplie de gaz et de poussière" explique l’ESO dans un communiqué.

Les astronomes l’appellent LDN 483 pour Lynds Dark Nebula 483.

Situé dans la constellation du serpent, à environ 700 années-lumière de la Terre, il représente un environnement propice à la formation d’étoiles.

Une nébuleuse sombre

Si le nuage ressemble à un vide dans ce champ stellaire, c’est parce que la poussière qu’il contient est en grande quantité et bloque ainsi complètement la lumière des étoiles situées en arrière-plan.

Cette propriété obscurcissante lui vaut d’ailleurs le qualificatif de nébuleuse sombre. Tout comme les autres nuages de ce genre, LDN 483 est une région où beaucoup d’étoiles naissent.Les astronome ont d’ailleurs identifié à l’intérieur de la nébuleuse quelques jeunes astres encore en court de formation.

A ce stade, ces derniers n’ont pas encore atteint leur température et luminosité caractéristiques. "La protoétoile reste relativement froide (environ – 250 degrés Celsius) et ne brille que dans les longues longueurs d’onde de la lumière submillitétrique" indique le communiqué.

LDN 483 est destiné à se dissiper à mesure que les étoiles naitront et se développeront. Lorsque son opacité aura diminué, les étoiles actuellement cachées réapparaitront de nouveau.

Cette évolution devrait toutefois durer quelques millions d’années.


En savoir plus: http://www.maxisciences.com/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents