Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des médecins avouent diagnostiquer intentionnellement des cancers pour faire plus de profits

Publié par David Jarry - Webmaster sur 11 Février 2015, 16:48pm

Catégories : #Santé

~~Un scandale bien étouffé est la fraude médicale quand aux déclarations de cas de cancers par certains médecins qui touchent des subventions pour chaque patient déclaré.

Ubuesque?

Pourtant, cela confirme les propos du Dr Delépine dans sa conférence ainsi que ses livres.
L’article nous explique entre autres faits que si 90% des cancers de la prostate sont traités, seuls 3% de ces cancers sont mortels, ce qui implique que 97% de ces cancers ne s’étendent pas, les patients décédant généralement d’autre chose.
Des médecins avouent diagnostiquer intentionnellement des cancers pour faire plus de profits

Nous pouvons également apprendre au sujet de la chimiothérapie que « la chimiothérapie stimule la croissance du cancer et les taux de mortalité à long terme. La plupart des patients traités par chimiothérapie meurent ou sont en proie à la maladie dans les 10-15 ans suivant le traitement. Elle détruit leur système immunitaire, augmente la baisse du système neuro-cognitif, perturbe le fonctionnement du système endocrinien ».

Des médecins ont avoué avoir intentionnellement diagnostiqué des cancers simplement pour faire plus de profits

Cela arrive plus souvent que vous ne pouvez l’imaginer, mais plus en plus de médecins sont finalement pris en flagrant délit de dénaturer leur serment et de diagnostiquer frauduleusement un cancer chez des patients en bonne santé pour le traiter avec des produits chimiothérapiques.

Pourquoi les médecins ne mentiraient-ils pas quand l’ensemble de l’industrie du cancer n’est plus qu’un business du début à la fin? Est-il étonnant que les sociétés spécialisées dans le cancer dans le monde ont investi beaucoup plus dans la recherche pour la chimiothérapie et la radiothérapie que dans les techniques de prévention de la maladie? Prévenir la maladie ne permet pas le profit, mais le traitement des maladies si.

Prenez le Dr Farid Fata, un médecin cancérologue de premier plan dans le Michigan, qui a admis en cours il y a un an qu’il a diagnostiqué intentionnellement et illégalement un cancer à des personnes en bonne santé. Fata a également admis leur avoir donné des médicaments chimiothérapiques dans le but de réaliser un profit.

Ses patients ont-ils été choqués? Bien sûr qu’ils l’étaient. Qui aurait jamais soupçonné un médecin de truquer un diagnostic afin de collecter de l’argent. C’est inadmissible. Pourtant, il arrive avec le cancer ainsi que presque toutes les maladies que les médecins générèrent des revenus par le biais des commissions occultes et des commissions sur la base du volume de patients traités avec des produits pharmaceutiques spécifiques. Comme quoi les gens sont utilisés pour « leur côté pratique ».

« Beaucoup de ces médecins sont comme les hommes d’affaires sans scrupules et sans conscience. La seule différence c’est qu’ils ont votre santé et votre confiance dans leurs mains – une combinaison très dangereuse lorsque l’argent est impliqué », a déclaré le Dr Sayed Mohammed, oncologue à la retraite qui admet voir la tendance depuis plus d’une décennie. « C’est mon choix », a déclaré le Dr Fata mardi surpris de devoir se défendre, en énumérant le noms des nombreux médicaments qu’il a prescrit à ses patients au fil des ans. Dans chaque aveu, il prononça ces paroles:

« Je savais que c’était médicalement inutile. »

Le Dr Fata était chargé de l’exécution d’un système de fraude avec Medicare, 35 millions de dollars qui furent facturés au gouvernement pour l’oncologie et l’hématologie avec traitements médicalement nécessaires. Le gouvernement a été abusé suivant les propos du Dr Fata, entre 2009 et aujourd’hui, à travers ses entreprises médicales, y compris Michigan Hématologie Oncologie centres, avec des bureaux à Clarkston, Bloomfield Hills, Lapeer, Sterling Heights, Troy et Oak Park.

Le Dr Fata avait une charge de patients de 1200 personnes et a reçu 62 millions de dollars d’assurance-maladie; il a facturé le tout pour plus de 150 millions de dollars.

Source et intégralité de l’article en anglais sur Preventdisease.com

Sources :
Les moutons enragés
Conscience du peuple

Commenter cet article

sam 12/02/2015 12:05

Une brebis galeuse dans le cheptel....cela existe dans toute les corporations, maintenant en France, les autorités sanitaires et la législation ne permettent pas aux médecins de toucher de l'argent sur les traitements, sauf en cas d'inclusion d'études de cas, alors rémunéré.
Dire que « la chimiothérapie stimule la croissance du cancer et les taux de mortalité à long terme." est un MENSONGE !!!
Pour preuve nombreux sont les cancers guérissables aujourd'hui qui ne l'étaient pas hier.
Quant à la prévention, elle est primordiale, mais ce n'est pas aux laboratoires pharmaceutiques ni au médecin de s'en charger mais des pouvoirs publics de veiller à ne pas nous intoxiquer en autorisant la mise sur le marché de pratiques et de produis dont on connait le potentiel cancérigène.

Ensuite il ne faut pas nous prendre pour des débiles avec cet article, le cancer de la prostate est symptomatique, avec des marqueurs biologiques et par conséquent diagnostiquer un faux cancer et impossible quand on sait que la prise en charge est multidisciplinaire et donc extrêmement surveillée.

gwendal 12/02/2015 01:02

Le vrai visage des médecins enfin dévoillé...!
C'est normal: tous les voiles disparaissent ...ce n'est qu'un début... ;)
Préparez-vous a dire sans cesse:
-oh putain
-ah merde alors
-oh la vache
-waouw, j'aurai jamais cru
-ect
Bienvenu dans un monde sain ...un monde ou toutes les vérités sont connues de tous :)

Louise 03/03/2016 18:53

Je peux vous dire qu'en France cela existe aussi, je suis une victime d'un faux diagnostic de cancer fait dans un grand hopital public - Aujourd'hui les hôpitaux doivent être rentables et n'oubliez pas que les chirurgiens doivent opérer 20 patients par an sinon le service est fermé, alors si vous consultez en novembre et qu'il n'a pas son quota, devinez ce qui va se passer ?

Yann 12/02/2015 16:20

Reprenez-vous Gwendal, un cas ne vaut pas généralité. Et puis le cas décrit est celui d'un médecin américain, les services d'oncologies en France relèvent la plupart du temps des hôpitaux publics, pas le genre d'endroit où l'on se fait du fric sur le dos des patients.
... et puis les liens sources, hum...

Nous sommes sociaux !

Articles récents