Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Ils inventent une puce pour mettre fin à l’expérimentation animale

Publié par David Jarry - Webmaster sur 7 Février 2015, 18:44pm

Catégories : #Sciences

Ils inventent une puce pour mettre fin à l’expérimentation animale

Une nouvelle accueillie avec enthousiasme par les militants de la cause animale : cette puce informatique développée par l’institut Wyss pourrait à terme voir les laboratoires vidés des animaux captifs. Développée au sein de l’université d’Harvard, celle-ci tente d’imiter le fonctionnement d’organes complets et permet ainsi de prédire plus efficacement les effets d’une maladie ou d’un traitement sur l’Homme.

 

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme

Controversées et sujet à de multiples débats, les expériences menées sur les animaux gênent tant sur le plan éthique que qualitatif. En effet, les résultats obtenus sur les animaux ne sont que rarement transposables sur l’être humain et doivent donc faire l’objet de nouveaux tests, plus fiables. Des souffrances inutiles endurées par des animaux élevés ou accueillis dans cet unique but : servir les intérêts humains quoi qu’il en coûte et souvent en dépit du bon sens.

Géraldine Hamilton, scientifique en chef de l’institut Wyss a déclaré en ce sens : « Pour chaque milliard de dollars investi, (…) nous mettons de moins en moins de médicaments approuvés sur le marché ». Cette réalité amorale pourrait à l’avenir se trouver derrière nous grâce à l’invention d’une puce intelligente imitant le fonctionnement des organes du corps humain.

Comment ça marche ?

De la taille approximative d’une pièce d’un euro, cette puce révolutionnaire est composée de cellules de différents organes (estomac, rein, foie) mis en relation par de minuscules canaux qui font office de vaisseaux sanguins. Dans ces canaux, un liquide nutritif qui fait office de sang est injecté et propulsé grâce à une micro pompe à raison d’un débit de 0,5 microlitres par seconde, soit le fonctionnement réel du cœur. Au centre de la puce, une membrane poreuse sert à accueillir les cellules faisant l’objet d’une étude. Il s’agit donc d’un électro-organisme de petite taille offrant un milieu proche de la réalité pour tester l’effet de substances diverses.

DSC_0036Image : Penn News

Le système présenté par les chercheurs est par ailleurs modulable, de sorte que les scientifiques peuvent intégrer différents type de cellules en fonction de la recherche effectuée. Dans le cadre des premiers tests, les échantillons utilisés appartenaient à des hommes et des femmes issus d’ethnies distinctes. La substance qui fait l’objet d’une étude est alors injectée dans le système comme elle le serait dans un organisme vivant.

L’idée générale est d’observer l’impact qu’à une substance sur un organisme entier, comme dans le cas des animaux, mais en s’affranchissant de la nécessité de recourir à ceux-ci. Les chercheurs travaillent donc à pied d’œuvre pour complexifier ces puces afin de simuler un organisme humain le plus complet et obtenir les résultats les plus fiables possibles.

Issue dans l' »industrie pharma »

Une puce composée essentiellement de cellules de la peau a également été créée et pourrait révolutionner l’industrie cosmétique et pharmaceutique. Ainsi, plutôt que d’effectuer de douloureux tests inefficients sur certains animaux, les substances testées pourraient l’être directement sur cette puce pour déterminer si les produits employés sont nocifs ou non pour l’homme. Une utilisation au cas par cas est également envisagée, en prélevant les cellules d’un patient. En les soumettant à différentes puces, les scientifiques pourraient convenir d’un traitement sur mesure.

La recherche avance à grand pas et nous gratifie parfois de bonnes nouvelles qu’il convient néanmoins de critiquer. Si science sans conscience n’est que ruine de l’âme, cette citation éculée pourrait dans le cas de l’expérimentation animale ne plus avoir court dans un avenir plus ou moins proche. Se faisant, il s’agirait d’une victoire sans précédent pour les ardents défenseurs du droit des animaux et une épine en moins dans le pied de la recherche scientifique. Dans cette approche « win win » les différents combats contre la souffrance animale et humaine ne s’opposent plus, elles sont parallèles, ne se hiérarchisent pas mais sont équivalentes.


Source : Sciences et avenir / citizenpost.fr

Commenter cet article

Villedis 08/02/2015 11:47

Mais comment se fait-il que l'on cherche un et un seul médicament pour un trouble donné alors qu'on est pas tous pareil?
Les résultats des essais randomisés en double aveugle ne dépasse JAMAIS 30 à 40% ET un fait curieux est que les protocoles de soin sont 'proposés' pour 100% des malades.

gwendal 08/02/2015 23:17

Je vois qu'on est déjà 2 a y-avoir pensé...
Si les médecins relisaient un livre de 2ème année (il me semble) de médecine actuel (fin du 20è siècle), ils comprendraient aussi...car il y a une partie sur l'adn qui montre bien qu'on n'est pas tous pareil ;)

Le Rabbit Polynésien 08/02/2015 05:51

OUI, cela parait génial mais plus difficile à concrétiser...
Pourquoi ne pas fabriquer un humanoide (clone) avec de vrais organes humains, certes sans conscience (Ame) mais qui serait plus probable de résultat efficient plutôt qu'une puce hypothétique artificielle inconcevable à ce jour ? Soyons sérieux !

gwendal 08/02/2015 01:31

Vu l'explication du fonctionnement, ça a aussi beaucoup d'avenir dans les diagnostiques de maladies pour chaque personne...Obtenir une meilleure précision de diagnostiques permettra de ne plus gaver les gens de médocs ...et encore df'autres médocs pour contrer les effets indésirables ...et encore d'autres médocs pour contrer les effet des médocs qui contrent les effets indésirables, etc!

nours77 07/02/2015 22:40

Juste incroyable !!! Ça ressemble étrangement a une chose que j ai vu ailleurs, manipulation ? Difficile a dire, en tout cas, c est bleffant...

http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/news/2014_11_25/Une-super-civilisation-existait-sur-la-Terre-avant-lhumanite-scientifiques-1211/

pkos59 23/04/2015 00:45

Bien vue nours , j'ai pensé de suite à la même chose !! On va peu être commencer à rattraper les Atlantes ;)

Nous sommes sociaux !

Articles récents