Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La momie d’un maître bouddhiste découverte dans une statue de Bouddha !

Publié par David Jarry - Webmaster sur 24 Février 2015, 07:15am

Catégories : #Mythologies - Civilisations anciennes

La momie d’un maître bouddhiste découverte dans une statue de Bouddha !

es religions regorgent d'objets de culte, tous plus ou moins exceptionnels. Le bouddhisme ne fait pas exception, les plus célèbres d'entre eux étant certainement les statues de Bouddha. Certains sanctuaires en possèdent plusieurs milliers. D'ordinaires simples statues, celle-ci était très particulière, elle renfermait une momie d'un maître bouddhiste.

 

Le Bouddha est exposé au Drents Museum, aux Pays-Bas. L’année dernière, il fut amené au Centre Médical Meander de Amersfoort pour passer un scanner complet. Avec l’aide d’un endoscope et sous la supervision de l’expert Erik Brujin, des échantillons furent prélevés. Selon les différents indices récoltés, la momie à l’intérieur de la statue – la seule de son genre à avoir été découverte – serait celle d’un maître bouddhiste du nom de Liuquan, de l’École de Méditation Chinoise. L’homme serait mort aux alentours de 1 100 av J.C.

Mais cet examen approfondi aura révélé autre chose. Les échantillons prélevés dans les cavités thoraciques et abdominales ont permis de découvrir quelque chose d’extraordinaire : dans l’espace occupé jadis par les organes, les experts ont découvert des morceaux de papier recouverts de très anciens caractères chinois. Selon eux, il s’agirait là d’un exemple d’auto-momification, le maître bouddhiste ayant ainsi tenté de devenir un « Bouddha vivant ». Certains pensaient alors que la momification n’était pas synonyme de mort mais qu’elle représentait un état spirituel extrêmement élevé.

Liuquan a depuis déménagé du Drents Museum. Il est actuellement en exposition au Hungarian Natural History Museum jusqu’en Mai 2015.


Cnet

Commenter cet article

Adermex 24/02/2015 17:39

En l'occurrence il ne s' agit pas d'une statue de Bouddha, l'Oushnisha n'étant pas représenté. ..

Adermex 24/02/2015 17:38

En l'occurrence il ne s' agit pas d'une statue de Bouddha, l'Oushnisha n'étant pas représenté. ..

Cassie 24/02/2015 11:29

D'après le texte original, ce n'est pas 1100 av J.C. mais après J.C.

Yann 24/02/2015 10:30

C'est très intéressant mais la pratique en elle même a perduré jusqu'à aujourd'hui. Ce qui est extraordinaire c'est de l'avoir retrouvé dans la statue.

Le but de l'auto momification est de se détaché des cinq sens, du monde sensible.

Une succession de 4 étapes constituait le déroulement de la momification :

- Pendant 1000 jours soit environ 3 ans, le moine n’ingérait que des noix et des graines, couplé à une forte activité physique. Leur corps à l’échéance de cette période avait perdu toutes ses graisses.
- Lors des 1000 jours suivants, le régime se faisait encore plus restrictif, composé de petites quantités de racines et d’aiguilles de pin. Au terme de ses 3 ans le corps devait avoir perdu une partie de ses fluides corporels.
- Vers la fin de cette période la suite des opérations devait amener à un « empoisonnement » du corps visant à le protéger des attaques d’insectes et autres animaux nécrophages. Pour cela, le moine se mettait à boire un breuvage fait de sève de l’arbre urushi (toxicodendron verniciflum, sorte de sumac). Cette sève très toxique notamment utilisée comme laque dans l’ébénisterie, achevait le processus de déshydratation.
- Enfin, le moine était emmuré vivant, en position du lotus dans une cavité juste assez grande pour l’accueillir. Il devait chaque jour faire tinter une clochette reliée à lui et lorsque cessait ce petit air quotidien, on savait qu’il avait enfin quitté son corps et la tombe était définitivement scellée.

Les autres condisciples alors, après 1000 autres jours, ouvraient la sépulture afin de constater que la momification était bien effective. Beaucoup de moines ont tenté de devenir Bouddha de leur vivant mais très peu y sont parvenus.

marie 24/02/2015 09:42

Toujours des secrets qu'on decouvre , l'homme n'a pas fini d'être étonné
ce sera toute une suite de choses nouvelles et une vie ne suffira pas

Nous sommes sociaux !

Articles récents