Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La varénicline: une nouvelle molécule efficace pour arrêter de fumer

Publié par David Jarry - Webmaster sur 19 Février 2015, 10:16am

Catégories : #Santé

La varénicline: une nouvelle molécule efficace pour arrêter de fumer

Une nouvelle molécule, la varénicline, pourrait aider les fumeurs à renoncer plus facilement au tabac sans arrêt brutal.

Une nouvelle molécule pourrait faciliter la vie des fumeurs qui souhaitent arrêter le tabac. Comme l’indique BFMTV, la varénicline s’est montrée efficace pour aider des fumeurs à renoncer progressivement à la cigarette, comme l’affirme les résultats d’une recherche internationale, publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

La varénicline, présente dans le Champix en France

Les travaux de recherches ont été financés par le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer, qui commercialise déjà cette molécule sous la marque « Champix » en France, et la recherche clinique a été menée par des chercheurs indépendants de la Mayo Clinic, dans le Minnesota, aux Etats-Unis.

 

Un échantillon de 1500 sujets de dix pays a participé à l’étude souhaitaient arrêter de fumer progressivement, dans un délai de trois mois. Au bout de six mois, les participants ayant pris le médicament contenant la varénicline étaient quatre fois plus nombreux à avoir cessé de fumer que ceux du groupe témoin, traités avec un placebo.

La varénicline combat l’accoutumance à la nicotine en agissant sur certains récepteurs du cerveau. Mais des effets secondaires sévères ont été constatés chez près de 4 % des membres du groupe traité avec la molécule, contre 2,2 % chez ceux ayant pris un placebo.

Une molécule efficace pour l’arrêt progressif du tabac

« Cette étude clinique est importante parce qu’elle ouvre la voie au traitement de quelque 14 millions de fumeurs qui ne sont pas disposés à arrêter de fumer brutalement mais cherchent dans un premier temps à réduire leur consommation dans le but de renoncer ensuite complètement au tabac« , a expliqué le directeur adjoint de recherche du centre de dépendance à la nicotine de la Mayo Clinic, et principal co-auteur de cette étude.

Les autorités sanitaires américaines encouragent les fumeurs à arrêter de fumer d’un coup, même si seulement 8 % des fumeurs interrogés se disent prêts à renoncer à la cigarette en un mois, comme l’indiquent les auteurs de cette étude.

Ce sont environ 18 % d’américains qui fument aujourd’hui, contre 42 % en 1964. Un chiffre en progrès, même si encore 443 000 Américains meurent chaque année d’une pathologie liée au tabagisme. Par ailleurs, le tabac fait 5,7 millions de morts dans le monde tous les ans.

Alexandra Fleurisson, 24matins.fr
 

Commenter cet article

leo 19/02/2015 10:32

excellente étude mais vérifier le choix des populations étudiées et à rapprocher de celles concernant les effets secondaires du "Champix".
Trés bien d'aider les personnes à arreter de fumer. toutefois ,cette addiction n'est qu'un symptôme dont il faut chercher la oules cause(s) ailleurs.
C'est à mon avis la raison pour laquelle l'usage du Campix produit (ou met en évidence) autant de dépressions.

gwendal 19/02/2015 23:13

Renoncer à un plaisir n'est pas naturel ;)
Et c'est donc ce renoncement qui crée à coup sur des dépressions...
C'est comme dire à un pilote d'hélicoptère qu'il doit arrêter de piloter au cas où il aurait un problème un jour... Dépression assurée ;)

Betamax 19/02/2015 10:31

ces une belle publicité mais ces aussi un produit splemantaire de l'industie pharmacetique pour nous controler. si on veu arreté de fumer le mieu ces d'en avoir la volonté et puis ces tout.

Nous sommes sociaux !

Articles récents