Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Alerte aux antibiotiques dans la viande

Publié par David Jarry - Webmaster sur 27 Mars 2015, 23:08pm

Catégories : #Santé

L’élevage mondial captera plus de 105 000 tonnes d’antibiotiques en 2030, soit une augmentation de 67% par rapport à 2010, selon une enquête de la National Academy of Sciences of the United States of America. Un phénomène aggravé par l'élevage de masse et qui n'est pas sans conséquences pour notre santé.

Eleveur ou pharmacien ?

Alerte aux antibiotiques dans la viande

Une enquête de la National Academy of Sciences of the United States of America (lire ici) montre que l’élevage mondial captera plus de 105 000 tonnes d’antibiotiques en 2030, soit une augmentation de 67% par rapport à 2010. Pourquoi trouve-t-on des antibiotiques dans la viande ? Pourquoi les éleveurs en utilisent-ils autant ? Quelles viandes sont les plus concernées ?

Bruno Parmentier : Les animaux tombent malades, comme les hommes ! Et on les soigne de la même manière, par des médicaments, dont des antibiotiques lorsqu’ils sont soumis à des bactéries pathogènes indésirables. A la fois pour des raisons éthiques, car on se doit d’assurer le bien-être des animaux dont nous sommes responsables, et pour des raisons commerciales, car il est bien évidemment interdit de vendre de la viande issue d’animaux malades.

 

Lorsque l’animal est guéri en revanche, on peut l’amener à l’abattoir, mais ses chairs gardent des traces d’antibiotiques, que nous mangeons.

Deux problèmes aggravent cette situation : l’élevage de masse, dans des bâtiments confinés, est évidemment plus malsain que l’élevage de plein air, surtout si l’air ou l’eau de boisson ne sont pas assez renouvelés, ou les déjections pas assez rapidement ou complètement évacuées. De plus dans ce type d’élevage, les animaux sont en grande proximité et se contaminent rapidement les uns les autres. Lorsque le vétérinaire diagnostique qu’un animal est malade, le plus probable est qu’il a déjà contaminé ses congénères, il faut alors à la fois soigner cet animal avec des doses importantes d’antibiotiques, et tous les autres avec des doses plus faibles, de façon préventive. Donc on va logiquement trouver davantage d’antibiotiques dans la viande de porc, de lapin ou de volailles, qui proviennent de troupeaux confinés de centaines ou milliers d’animaux que dans celle de bovins, et, s’agissant de bovins, davantage dans la viande de veaux élevés en batterie que dans celle provenant des alpages.

Un autre phénomène, pratiquement disparu en Europe depuis son interdiction en 2006, est encore largement utilisé aux USA et dans nombre de pays émergents : l’administration d’antibiotiques sans aucune prescription médicale et mélangés dès le départ dans l’alimentation, simplement pour booster la croissance des animaux !

 

On estime donc les consommations actuelles d’antimicrobiens dans le monde à 45 mg par kg de viande de bœuf produite, de 148 mg par kg de volaille et de 172 mg par kg de viande de porc.

Au total la consommation d’antibiotiques en usage vétérinaire représente autour de 60 000 tonnes dans le monde, chiffre largement supérieur à celle de la consommation humaine, et ces chercheurs pensent qu’on dépassera les 100 000 tonnes en 2030 vu l’augmentation très rapide de la consommation de viande dans les pays émergents, et la multiplication conséquente d’élevages intensifs peu contrôlés dans ces pays… Ils redoutent un doublement de la consommation dans des pays comme le Brésil, la Russie, l’Inde ou la Chine, soit une augmentation sept fois supérieure à celle de leur population ! Ils pensent qu’en 2030 la moitié des antibiotiques du monde seront consommés en Asie, dont 30% dans la seule Chine.

lire la suite

 http://www.atlantico.fr/decryptage/alerte-aux-antibiotiques-dans-viande-bruno-parmentier-2058037.html#H86AdF9lalvhaCMz.99

Commenter cet article

dofus-generateur.blogspot.fr 28/03/2015 12:51

Merci pour cet article .

Nous sommes sociaux !

Articles récents