Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le courant Gulf Stream ralentit de façon préoccupante

Publié par David Jarry - Webmaster sur 27 Mars 2015, 18:44pm

Catégories : #Climat

Selon les scientifiques, la fonte progressive de la calotte glaciaire du Groenland, en rapport avec le réchauffement climatique, ralentit la circulation du Gulf Stream. Le réchauffement de la planète par l'homme est considéré comme un acteur majeur de l'amincissement et de la disparition de la glace dans le monde entier. Les scientifiques avertissent qu'un nouvel affaiblissement de la couche d'ozone de la Terre par les chlorofluorocarbones, réfrigérants, et la pollution de carbone provoque la fonte des glaces dans le monde entier, en apportant plus d'eau douce dans les océans. La fonte de la calotte glaciaire du Groenland provoque le dessalement des courants marins, et change les systèmes météorologiques en perturbant l'océan Atlantique Nord, cela nuit aux écosystèmes marins et accélère l'érosion des berges.

 

 

Stefan Rahmstorf de l'Institut de Potsdam sur recherche climatique a lancé une étude sur les oscillations du courant de l'Atlantique Nord, publiée dans le dernier numéro de la revue  Nature Climate Change. Il a déclaré que c'est une note évidente que les zones dans l'Atlantique Nord ont diminué de températures au cours des 100 dernières années, tandis que les régions dans d'autres parties du monde ont enregistré une hausse des températures à un rythme exponentiel.  Il a expliqué qu'il a trouvé des preuves que le courant global est très certainement affaibli depuis le début du 20e siècle, et qu'il augmente son impact depuis 1970.

Les scientifiques n'ont jamais mesuré la température de surface des océans, par conséquent, des mesures à long terme des courants océaniques directes sont déficients. En utilisant seulement les lectures des températures de surface de l'océan et les changements atmosphériques, on peut supposer le taux des changements du Gulf Stream. Rahmstorf a constaté que l'exploitation de ces données a conduit les scientifiques à croire que la cause était uniquement des variations de température dans l'Atlantique Nord au dessous de la calotte polaire. Bien, il a commencé à utiliser les données recueillies à partir des carottes de glace et le lac et les sédiments océaniques pour déduire les températures depuis des millénaires. Lui et son équipe a constaté que depuis l'an 900 de notre ère, les changements dans les températures étaient sans précédent, conduisant à la conclusion que le changement dans le Gulf Stream est sans doute causé par le réchauffement climatique d'origine humaine.

Jason Box, chercheur à la Commission géologique du Danemark et du Groenland, il a déclaré que l'eau douce injectée dans le courant du gulf strteam de l'Atlantique Nord trouble la circulation normale océanique. La plongée de l'océan Atlantique est à l'origine des différences de densité de l'eau. Depuis le sud, l'eau chaude donc plus légère s'écoule vers le nord, où le froid, l'eau donc plus lourde fonce vers les profondeurs de l'océan et s'écoule vers le sud. Les niveaux de salinité dans l'eau peuvent également modifier ces facteurs. Quand la glace fond, une grande quantité d'eau douce peut compenser l'équilibre des niveaux de sel dans l'océan. Cela provoque des oscillations dans les océans du monde, provoquant des courants atmosphériques, à cause d'échange avec le Gulf Stream.

simulation d'un arrêt du gulf stream

Michael Mann, chercheur à l'Université Penn State, a déclaré que les modèles climatiques communs ont grossièrement sous-estimé les changements dans le Gulf Stream. Cela est attribué en l'absence de précédentes données et suffisantes où seulement les températures de surface de la mer ont été mesurées. "Ces modèles n'ont pas fait correctement la représentation de la fonte des inlandsis du Groenland," a t-il dit. Rahmstorf estime que si le renversement de l'Atlantique continue de ralentir le Gulf Stream, il deviendra beaucoup plus faible, ayant un effet négatif sur les écosystèmes marins. Par conséquent, les établissements côtiers qui dépendent de la pêche pour leur principale source de revenus seront paralysés. En outre, les grandes métropoles côtières comme New York City seront victimes d'inondations massives à cause de la hausse marquée du niveau des mers et du retrait du gulf streram. En outre, le Gulf Stream peut influencer la météo sur les deux continents en Amérique du Nord et d'Europe, causant de grandes fluctuations de température.

 

Si la fonte de la calotte glaciaire du Groenland affaiblit trop le courant de l'Atlantique du Nord, ou même complètement le décompose, les changements de température dans les océans à travers les saisons seront très différents de ce qu'ils sont aujourd'hui. Cela pourrait même détruire le Gulf Stream entièrement et être un point de basculement pour le bien-être de la Terre.

Depuis des années, la Terre du Futur prévient d'une rétroaction négative du climat à cause du réchauffement climatique. Ce changement climatique pourrait réellement provoquer un fort refroidissement.

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

source : http://guardianlv.com/

Commenter cet article

Anna 28/03/2015 13:25

@Pernouille : Bien que je ne sois pas une fervente supportrice de tous les mouvements écologiques qui sont plus d'ordre politiques que véritablement associés au développement durable se tournant aujourd'hui vers le problème des changements climatiques, douce utopie. Mais la réflexion de Pernouille me motive à laisser ce petit commentaire. Effectivement le réchauffement est en partie du à l'activité solaire et à certains paramètres orbitaux comme nous l'a montré le siècle dernier ce bon vieux Milankovitch, mais la périodicité de tous ces paramètres est à percevoir sur des milliers d'années, et n'est donc pas à relier avec les variations que l'on observe depuis l'ère industrielle. L'augmentation de CO2 due à l'activité anthropique est-elle corrélation ou relation de cause à effet ? Les modèles climatiques seuls peuvent supposer une réponse, mais il est complétement idiot de juger pouvoir négliger l'effet de la composition atmosphérique sur la température des enveloppes externes terrestres. Effectivement leur implication a été montré lors de plusieurs glaciations dont celle ayant eu lieu il y a 0.6 à 0.9 milliard d'années, souvent apellée snowball. Si le rechauffement n'était du qu'à l'activité du soleil et non à la quantité de CO2 qui fut à l'époque générée par l'activité volcanique, notre terre serait probablement, à cause de l'effet albedo, encore aujourd'hui une terre entièrement gelée. Alors certes, les rapports climatologiques sont à prendre avec des pincettes mais de là à affirmer qu'ils ne sont tous que fumisterie....

pernouille 30/03/2015 12:16

Toutes les études sur les calottes glacières montrent précisément que le Co2 augmente entre 800 et 1000 ans après l'augmentation des températures (c'est précisément le temps qu'il faut pour que l'océan ce réchauffe) L'augmentation du Co2 est donc un effet de l'augmentation des températures. Pas tt les études sont des fumisteries mais toutes les études faites sur la courbe de man sont complètement imprécise. Aujourd'hui il n'y a que les calottes glacière qui relève de la précision.

pernouille 28/03/2015 11:28

Le réchauffement de la planète par l'homme.... Un mensonge incroyable!!! On sait très bien que le réchauffement est causé par l'activité du soleil et non pas par le CO2. Je trouve abusé de continuer de colporter ce mensonge. Par contre c'est pas une excuse pour continuer à polluer.

Nous sommes sociaux !

Articles récents