Bon courage aux rameurs, canoéistes ou kayakistes qui participeront aux Jeux de Rio l'an prochain. Pour l'instant, le lagon Rodrigo de Freitas, qui doit les accueillir, ressemble moins à un plan d'eau propice à l'établissement de performances qu'un cimetière à ciel ouvert. Près de 20 tonnes de poissons morts en ont été retirées récemment et s'y entraîner exige d'avoir le coeur bien accroché, comme le montre cette vidéo publiée sur le site du Guardian.  La municipalité avance des explications météo −fortes pluies et basses températures− alors que  la commission pour la Défense de l’environnement, qui va lancer une enquête, avance plutôt la pollution par le rejet de déchets industriels et domestiques.