Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Découverte importante concernant la propagation rapide de la gastro-entérite

Publié par Le Nouveau Paradigme- David Jarry sur 5 Mai 2015, 06:28am

Catégories : #Sciences

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université Laval révèlent que les norovirus, un groupe de virus responsables de plus de 50% des cas mondiaux de gastro-entérite, peuvent se propager par voie aérienne jusqu’à plusieurs mètres d’une personne infectée selon. La découverte, dont les détails sont présentés dans le dernier numéro de Clinical Infectious Diseases, suggère que les mesures appliquées dans les hôpitaux pendant les épidémies de gastro-entérite peuvent être insuffisants pour contenir efficacement ce type d’infection.

novovirus

L’équipe dirigée par Caroline Duchaine, professeur à la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval et chercheur au (IUCPQ) Centre de recherche Institut de cardiologie et pulmonaire du Québec, a mené l’étude dans 8 hôpitaux et établissements de soins de longue durée touchées par des flambées de gastro-entérite. Les chercheurs ont recueilli des échantillons d’air à une distance de 1 mètre de patients, aux portes de leurs chambres, et dans les postes de soins infirmiers. Les norovirus ont été trouvés dans l’air dans six des huit installations étudiées. Les virus ont été détectés dans 54% des chambres dont les patients étaent atteints de gastro-entérite, 38% des couloirs menant à leurs chambres, et 50% des postes de soins infirmiers. Les concentrations de virus variait de 13 à 2350 particules par mètre cube d’air. Une dose de 20 particules de norovirus est généralement suffisante pour provoquer une gastro-entérite.

Selon le professeur Duchaine, ce mode de propagation des norovirus, jusque-là inconnu, pourrait expliquer pourquoi les épidémies de gastro-entérite sont si difficiles à contenir: “Les mesures appliquées dans les milieux hospitaliers sont uniquement conçus pour limiter le contact direct avec des patients infectés. À la lumière de nos résultats, ces règles ont besoin d’être revues pour tenir compte de la possibilité d’une transmission aérienne des norovirus. L’utilisation des unités mobiles de filtration de l’air ou le port d’une protection respiratoire chez les patients atteints de gastro-entérite sont des mesures à envisager sérieusement “.

Bien sûr, la propagation rapide de la maladie dans les écoles, les foyers de personnes agées et les croisières devra aussi être considérée.

http://www.sciencevirale.com

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents