Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Lait, allergie, mucus et maladies respiratoires récurrentes : tout est lié

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 10 Mai 2015, 22:21pm

Catégories : #Santé

Nous avons besoin d’une enzyme appelée lactase pour digérer le lactose présent dans le lait, mais entre l’âge de 18 mois et de 4 ans, nous perdons 90-95 % de cette enzyme. Donc, concrètement, nous sommes à peu près tous intolérants au lactose. En plus, selon le Dr. Ellis (spécialiste des produits laitiers et de leur action sur le sang), si l’on tient à avoir des allergies, il faut boire du lait. Pourquoi ? Et quel lien entre notre incapacité à digérer plusieurs composantes du lait (que nous verrons plus loin comme le lactose ou la caséine) et les allergies, le mucus, les sinusites ou infections ORL à répétition ?

Alors que le lait de vache fait partie intégrante de notre paysage alimentaire et culturel actuel, le développement d’allergies, de sinusites, de toux, d’infections respiratoires récurrentes et fatigantes chez les plus jeunes mais aussi chez les adultes s’impose également comme une évidence. Mais, pourquoi souffrir de ces maladies cycliques alors que la solution se trouve peut-être, tout simplement, dans votre consommation cyclique de lait de vache?

Oubliez un instant les antibiotiques, aspirines et expectorants auxquels vous recourez habituellement. Venez comprendre la logique du lait de vache dans votre corps.

bullesdelait

La lactase, enzyme perdue dès le plus jeune âge

Des études montrent que 75% des humains n’ont pas de lactase, l’enzyme nécessaire pour digérer le lactose du lait. Qu’est-ce que le lactose? Le glucide (sucre) du lait. Que fait cette fameuse lactase? Elle prend le lactose présent dans le lait et le dissocie en glucose (sucre) et galactose grâce au processus d’hydrolyse: la dissolution dans l’eau. Le lait est prêt à être digéré!

Mais pour la plupart d’entre nous: pas de lactase à la rescousse! Le lactose non digéré, est alors pris en charge par d’autres bactéries du système de digestion qui se mettent à produire de l’hydrogène en présence de lactose. Résultat:  ballonnements, crampes d’estomac douloureuses et diarrhées.

intolerancelactose

Mais l’intolérance au lactose n’est que la partie émergée et plus connue de l’iceberg. Passons à l’autre composante du lait de vache qui pose problème: la caséine et les allergies qu’elle entraîne.

 La caséine, protéine du lait, n’est jamais digérée

La principale protéine du lait de vache est la caséine, qui est l’élément nécessaire au métabolisme des bovins pour qu’ils soient en bonne santé. En revanche, l’être humain n’a pas besoin de caséine. De notre côté, la principale protéine du lait humain s’appelle le lactalbumine, et  il est facile à digérer par notre métabolisme. Les nourrissons comme les adultes ont beaucoup de mal à digérer la caséine: ne serait-ce que chez les nourrissons, 50% au moins de la caséine n’est pas digérée. Mais rares aussi sont les adultes qui réussissent à métaboliser les protéines (caséine) contenues dans le lait.

Hélas, bien que notre corps fasse le maximum pour le digérer, le lait de vache n’est jamais correctement assimilé. Et ceci en raison d’une incompatibilité avec le système enzymatique humain: notre défaillance en DPP4.

Certains n’entre nous avons une défaillance d’une enzyme particulière qui désassemble la protéine de la caséine (mais aussi du gluten !): la peptidase DPP4. Lorsque tout va bien, les enzymes participent à un processus digestif où elles ont pour rôle de rendre des molécules complexes en molécules simples, facilement assimilables par l’organisme. Ce processus est nécessaire pour que nos corps extraient les nutriments de nos aliments.

A cause de la défaillance de cette enzyme à accomplir son travail, un résidu non digéré de ces protéines subsiste. Des protéines partiellement digérées restent dans votre corps.

Quelles conséquences ?

Ces protéines partiellement digérées pénètrent souvent dans le sang et irritent les tissus, créant une sensibilité aux allergènes. Votre corps aura tendance à être plus sensible et irrité par les allergènes dans votre environnement: concrètement, vous développerez ou aggraverez un certain nombre d’allergies. La poussière, le pollen et les poils d’animaux sont les allergènes les plus fréquents, bien que nous puissions devenir allergiques à bien d’autres substances.

symptomesallergies

Finalement, le foie doit extraire, pour de bon, ces protéines partiellement digérées de notre organisme. Ce travail est très lourd et il constitue un fardeau supplémentaire pour tout le système excrétoire, et en particulier sur le foie.

Le lait est un donc un aliment qui présente plusieurs indigestions pour l’Homme : le lactose ne peut pas être digéré car nous ne n’avons plus d’enzymes appropriées à partir de 4 ans et la caséine n’est pas correctement assimilée car ce n’est pas une protéine vouée à la croissance humaine mais bovine.

Reste le dernier des impacts négatifs, et pas des moindres: la production excessive de mucus par notre corps suite à la consommation de lait. 

Le mucus : l’aggravateur par excellence

Quand la protéine destinée à un autre animal, pénètre dans le corps et rentre en contact avec notre système immunitaire, une réponse allergique/immune se déclenche dans plusieurs endroits du corps. Une réaction classique de notre système immunitaire à ce type « d’attaque » est  un épanchement, une effusion de mucus.

Le mucus, c’est tout simplement une sécrétion visqueuse de notre corps, qui a pour but d’entraîner avec elle poussières et microbes. Votre nez coule, c’est parce que votre corps a trouvé un moyen visqueux et fluide, de se débarrasser de ce qui perturbe votre santé. Le lait est un incroyable producteur de mucus.

mucus

Le mucus durcit et colmate tout ce à quoi il se colle dans l’intestin grêle, gênant énormément les fonctions de l’organisme. Le mucus migre dans les cavités sinusales et nasales pour être évacué.

La production de mucus tend à aggraver les problèmes d’allergies, asthme, eczéma, bronchites, des problèmes de sinusites et infections de l’oreille récurrents. Il crée les problèmes récurrents de nez qui coule, les douleurs persistantes de gorge et d’accumulation de phlegmes, les bronchites et les infections des oreilles (otites) qui sont le fléau de nombreux enfants.

L’expérience nous démontre que les enfants enrhumés, avec de la toux ou de l’asthme, voient leur état s’aggraver lorsqu’ils consomment du lait, alors qu’il s’améliorera lorsqu’ils cesseront d’en consommer.

Bref, cet excès de mucus est un poids très lourd à porter pour notre système digestif, respiratoire et immunitaire.

Le Dr.Ellis va plus loin et affirme que cet excès de mucus, peut durcir jusqu’à produire une couche sur les parois internes des intestins, freinant l’absorption de nutriments et possiblement menant à un état de fatigue chronique.

Aux Etats-Unis, des études avaient été menées par l’American Academy of Allergy, Asthma and Immunology (Académie Américaine des Allergies, de l’Asthme et de l’Immunologie). Bilan : le lait de vache est la première cause d’allergies alimentaires chez les enfants. Selon le Dr. Frank Osi, près de la moitié des enfants aux Etats Unis développement une réaction allergique au lait. Pour ces enfants, et pour les adultes qui sont également allergiques, le lait devient un producteur de mucus. S’ensuivent toutes les gênes et maladies cycliques que nous avons vu auparavant. En France, le constat est surement le même.

Mon enfant est-il allergique au lait?

Voici les symptômes que développent les enfants allergiques au lait :

  • Difficultés respiratoires (particulièrement pendant le sommeil)
  • Une toux irritante associée à un écoulement nasal
  • La toux est souvent associée à un bruit respiratoire et du mucus dans la gorge

Si vous allez chez le médecin, il risque de diagnostiquer une bronchite, une infection virale ou une infection respiratoire et vous prescrira des sirops contre la toux, des antibiotiques ou des expectorants. Tout ceci peut être tout à fait inutile et source d’insatisfaction tant que vous n’aurez pas essayé d’éliminer le lait de votre régime.

Conclusion

L’idée n’est pas d’éliminer radicalement tous les laitages de votre quotidien, sauf si vous en sentez le besoin et la motivation. Mais plutôt d’en consommer moins et de comprendre quelles réactions il peut entraîner chez nous. Notamment, je vous conseillerai d’éliminer totalement le lait de vache, au profit de laits végétaux très nourrissants et digestes, mais de garder certains apports de fromages ou de crèmes dont vous n’avez vraiment pas envie de vous passer. C’est également la position de la plupart des médecins holistiques ou naturopathes.

N’oubliez pas ! Les produits laitiers ne sont pas les rois du calcium ! On en trouve dans une incroyable variété de produits alimentaires comme les amandes, le persil, presque tous les légumes, l’eau ou certains poissons.

Enfin, comme l’affirme le Dr. Henri Joyeux, chirurgien-oncologue à Montpellier, spécialiste des relations entre alimentation et cancer : « la consommation de 3 à 4 produits laitiers par jour est une aberration (…)  le meilleur calcium est d’origine végétale, associé à la vitamine C, où il est absorbé jusqu’à 75% par notre tube digestif. Alors que le calcium animal l’est, au plus, à 40% ».

Il recommande donc de se faire plaisir avec « des fruits et des légumes frais, des légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots de toutes les couleurs, pois cassés, soja) en quantité ». Lorsque les légumes sont cuits, privilégier la cuisson à vapeur douce pour préserver leur teneur en vitamine C (qui maximisera votre absorption de calcium) et le tout, bien mastiqué !

Trouvez votre équilibre !

Cet article sur les alternatives végétales au lait de vache peut vous être très utile dans votre nouvelle aventure sans lait de vache: Pourquoi et comment remplacer le lait de vache?  Peur de ne pas aimer le goût des laits végétaux? Ça ne risque pas: essayez un lait de riz (très doux) ou d’amande (avec plus de caractère) et vous serez conquis.

Enfin, il existera toujours des solutions végétales plus digestes et saines, à la plupart de nos produits adorés. Vous aimez la glace ? Mettez  des bananes au congélateur (ou autres fruits), puis quand l’envie d’une glace vous vient, mixez-les! Une texture crémeuse, glacée et goûteuse sans aucun produit laitier ou additif et uniquement avec vos fruits préférés !

 

http://www.lepalaissavant.fr/

Commenter cet article

docdoc 17/10/2016 19:24

Pour rappel (vu que cet article ne respecte pas le minimum scientifique requis), l'Agence Nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) a comparé les laits adaptés aux nourrissons (à savoir : lait maternel ou lait commercial portant la mention "préparation pour nourrissons" ou "préparation de suite") et les autres (ceux des naturopathes et autres personnes réfutant les sciences modernes) :
Les données nutritionnelles ont été comparées aux valeurs seuils fixées dans l’arrêté du 11 avril
2008. Les divergences les plus fréquemment observées sont les suivantes :
- apports énergétiques inférieurs au seuil minimum (73 % des cas) ;
- apports protéiques inadaptés (83 %), inférieurs au seuil minimum (26 %) ou supérieurs au
seuil maximum (57 %) ;
- apports lipidiques inférieurs au seuil minimum (77 %) ;
- apports sodés inadaptés (69 %), inférieurs au seuil minimum (12 %) ou supérieurs au seuil
maximum (57 %)

Pour avoir déjà envoyé un nourrisson en réanimation car les parents "ne voulaient pas intoxiquer leur enfant", je préviens désormais mes patients (je suis médecin généraliste) que s'ils persistent dans ce genre de comportement vis-a-vis de leur enfant, je les signale pour maltraitance.

Tant que des chiffres, basés sur des études sérieuses et indépendantes, ne seront pas disponibles, ce genre d'information restera de la croyance (à opposer à de la science).

Maintenant, n'hésitez pas à faire valoir vos arguments (j'attends notamment les habituelles opinions complotistes).

Hubert_CNIEL 16/06/2015 17:00

Il existe des messages négatifs, qui émergent de façon récurrente, autour du lait et des produits laitiers concernant certaines pathologies, telles que les allergies, intolérances ou même le cancer.
Le rôle du lait et des produits laitiers sur la santé (osseuse, bucco-dentaire, le système digestif, le diabète, cardiovasculaire ou certains cancer etc…) fait l’objet de nombreuses études. Des nouvelles données scientifiques font sans cesse avancer nos connaissances, et permettent de préciser le rôle des produits laitiers sur ces pathologies.

Je vous invite à vérifier par vous même les bienfaits du lait pour la santé et cela prouvé par de nombreuses études http://goo.gl/BlDn2t.

Thanya 23/05/2015 14:21

Connaissez-vous un autre mammifère qui continue de boire du lait en grandissant? Alors, encore moins un mammifère qui boit le lait d'un autre mammifère.

Le lait à été représenté de la même façon que la cigarette au début ;) C'était si bon pour vous...
J'ai cessé de consommé des produits laitier il y a déjà plusieurs années par choix, et je peux vous dire que je me porte mieux, et mon asthme aussi.

monique 16/05/2015 11:54

beaucoup sont septiques car pas concernés .... pourtant c'est bien vrai.je suis concernée depuis 2 ans à l'allergie au lait de vache . comme symptômes diarrhees maux de ventre et toux continuelle. depuis l’arrêt total la tranquillité. sauf que c'est un calvaire de se nourrir car il y a du lactose ou des protéines de lait presque partout ... et en plus je ne supporte pas non plus lait de brebis chèvre et soja ... mais bon je suis un cas.

Pascal Cadart 13/05/2015 12:04

Gros consommateur de produits laitiers, j'ai arrêté d'en prendre il y a une dizaine d'années et je m'en trouve nettement mieux au point de vue articulaire et digestif. Je suis aussi en train d'arrêter le blé et ses dérivés. Et c'est une deuxième amélioration...

Thanya 23/05/2015 14:24

vue la surconsommation du blé, et pour l'avoir cessé pendant 2 ans pour une raison médical, je peux vous dire que le blé n'a pas grand effet positif sur le corps. J'ai recommencé à en consommer lorsque le diagnostique négatif pour la maladie coeliaque est tombé. Et je regrette d'avoir recommencé, mais ça prend énormément de volonté lorsque c'est par choix je vous jure!

takapa 11/05/2015 23:40

Oh mon DIEU! c'est vrai?! Mais tout ce qu'on mange contient des protéines non destinées à l'homme. ..donc faudrait il manger humain?...mmm pas bête. ...au fait...il existe un autre moyen de produire des tonnes de mucus et qui donne envi de chier...c'est lire cet article de m...de écrit par de minables petits esprit pour je ne sais quelle raison...ce site est vraiment nul à chier...allez vous faire voir...niveau de chiotte!

Franck 13/05/2015 10:42

Pourquoi tant d’agressivité, faites vous partie du lobby puissant des producteurs laitiers ?

BGDSP 11/05/2015 22:50

Avez vous des sources ? Vous balancez des chiffres sans aucunement les prouver ?
Sorry ça fonctionne pas comme ça...

"Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution"

En pensant par moi même je suis arrivé sur cette étude
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1182075/#RF40

qui cite celle-ci : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3140651

Qui dit que 21% seulement des caucasiens en Amérique du nord sont intolérants au lactose.
Et elle suggère que les chiffres sont plus bas en Europe.

votre article suggère que beaucoup de monde sont intolérants.

Dans la catégorie désinformation ça se pose là.
Vous voulez faire des sciences ? citez vos sources !

et je parlerai même pas des erreurs sur le fonctionnement de la digestion... Vous l'avez fait avec wikipédia pour enfant ?

rick 18/05/2015 06:25

d'apres ta logique franck je pourrais tout simplement dire n'importe quoi, et dès que quelqu'un me prouve le contraire je réponds, OMG TU PRENDS POUR LES ANTI-LAIT

rick 18/05/2015 06:25

d'apres ta logique franck je pourrais tout simplement dire n'importe quoi, et dès que quelqu'un me prouve le contraire je réponds, OMG TU PRENDS POUR LES ANTI-LAIT

rick 18/05/2015 06:25

d'apres ta logique franck je pourrais tout simplement dire n'importe quoi, et dès que quelqu'un me prouve le contraire je réponds, OMG TU PRENDS POUR LES ANTI-LAIT

BGDSP 13/05/2015 12:42

Parce que je n'aime pas la désinformation et je n'aime pas la pseudo-science.

Suffit pas de mettre des mots compliqués pour faire un article scientifique.

Je n'aime pas qu'on prenne les gens pour des cons , d'où l'agressivité.

Franck 13/05/2015 10:41

Pourquoi tant d’agressivité, faites vous partie du lobby puissant des producteurs laitiers ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents