Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Nord: L'Autorité de sûreté nucléaire déclare un incident de niveau 2

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 13 Mai 2015, 20:56pm

Catégories : #Environnement

Illustration risque nucléaire (illustration). Illustration risque nucléaire (illustration). - M.Libert / Archives 20 Minutes

Mikael Libert

Un incident survenu lors du transport d'un appareil de radiographie industrielle, dans le Nord-Pas-de-Calais, a été classé au niveau 2 des incidents nucléaires, sur une échelle qui va jusqu'à 7, a annoncé, mardi, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Aucune personne irradiée à priori

«Aucune personne n'a été irradiée en l'état actuel de nos connaissances. Mais cela aurait pu se produire s'il y avait eu un accident de la route car les règles de sûreté n'ont pas été respectées», a précisé à l'AFP Vivien Tran-Thien, directeur du transport et des sources de rayonnement ionisant à l'ASN.

Le gendarme du nucléaire a demandé à l'entreprise de radiologie industrielle ECW, chargée du transport, de mettre en place des «actions correctives» pour que ce problème ne se reproduise pas.

Un gammagraphe mal emballé

L'incident concerne le transport d'un gammagraphe qui a eu lieu le 2 mars entre St Pol-sur-Mer (Nord) et Courcelles-les-Lens (Pas-de-Calais), où est basée une agence de ECW. Cependant, ce n'est que deux semaines plus tard que l'ASN a été informée du non-respect de plusieurs de ses exigences pour le transport sur la voie publique de ce type d'appareils. Le gammagraphe est un outil utilisé en radiographie industrielle pour la détection de défauts dans les matériaux. Il contient une source radioactive de forte activité dans un conteneur portable blindé, qui n'en est sortie que pour effectuer les radiographies. Ce conteneur blindé doit être fermé par un obturateur lors du transport.

Or, pendant le trajet, l'appareil n'était pas en position verrouillée d'une part. D'autre part, il n'était pas complètement rentré dans son emballage de transport. «Cela a accru le risque d'une éjection de la source radioactive hors de son blindage en cas d'accident» de la route, souligne l'ASN. Cela aurait pu entraîner l'irradiation des personnes à proximité immédiate du lieu de l'accident, déplore-t-elle.

L'ASN a mené deux inspections dans les locaux de l'agence ECW les 26 mars et 14 avril. Les inspecteurs ont relevé «un manque de culture de sûreté au sein de l'agence».

http://www.20minutes.fr/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents