Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une enquête d'un journaliste américain dénonce la version officielle sur la mort d'Oussama Ben Laden

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 12 Mai 2015, 06:08am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

© afp.com Capture d'écran d'une vidéo d'Oussama ben Laden diffusée par le Département américain de la Défense le 7 mai 2011

© afp.com Capture d'écran d'une vidéo d'Oussama ben Laden diffusée par le Département américain de la Défense le 7 mai 2011

Que s'est-il passé la nuit de la mort de Ben Laden? Un article controversé publié dans la London Review of Books met en doute la thèse officielle des Etats-Unis. L'auteur, Seymour M. Hersh, est un ancien journaliste d'investigation qui est notamment à l'origine de révélations sur les crimes commis par l'armée américaine.Dans ce long article, l'auteur détaille les préparatifs de l'opération qui a conduit à l'élimination du chef d'al-Qaida. Il met notamment en lumière trois points, qualifiés de "mensonges, inexactitudes et trahisons" de l'administration Obama.

Une opération menée par les Etats-Unis seulement

Selon Seymour Hersh, une poignée d'officiels pakistanais était au courant de l'opération et y a même collaboré en s'assurant que les militaires américains ne croiseraient aucun radar aérien pakistanais. Une source anonyme évoque un chantage des Etats-Unis, qui auraient menacé de couper les aides financières au Pakistan, contre sa coopération.

Les Etats-Unis ont localisé seuls Ben Laden

D'après l'enquête menée par le journaliste américain, Oussama Ben Laden ne se cachait pas à Abottabbad, mais il y était emprisonné par le Pakistan. C'est une source pakistanaise, rémunérée 25 millions de dollars, qui aurait confié l'information et la localisation exacte ainsi que des échantillons ADN de Ben Laden pour prouver ses dires. Selon la version officielle, les Etats-Unis ont traqué Ben Laden grâce à ses communications.

Le corps a été jeté à la mer

Selon Seymour Hersh, cette version aurait été inventée pour éviter les questions sur l'identification du corps. Une source lui aurait indiqué que la dépouille, mise en charpie par les balles, aurait été dispersée en plusieurs morceaux dans les monts Hindou Koush, entre le Pakistan et l'Afghanistan.

Une enquête controversée

Le journaliste Seymour Hersh n'est pas le premier à soulever des contradictions dans le dossier Ben Laden. Dans son enquête, il cite notamment des informations du New York Times sur les connaissances du Pakistan. Mais le travail de Seymour Hersh est mis en doute: la majeure partie de son article est fondée sur les déclarations d'une seule source anonyme.Le site américain Slate soulève une autre question: si cette enquête est sérieuse, pourquoi n'est-elle pas publiée dans le New Yorker, où Hersh publie traditionnellement? Peut-être parce que cette version des faits contredit le récit de Nicholas Schmidle, lui-même controversé en raison du manque de sources, publié dans... le New Yorker en 2011.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents