Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une gélule connectée pour lutter contre l’obésité

Publié par Le Nouveau Paradigme- David Jarry sur 3 Mai 2015, 10:52am

Catégories : #Santé

Une gélule connectée pour lutter contre l’obésité

Et si demain, l’obésité était vaincue ? (Relaxnews) – Une start-up israélienne a développé une puce électronique capable de réguler l’appétit du patient à ingérer comme une simple pilule, elle est en phase de tests et fait les gros titres de la presse médicale.

Une fois avalée, cette puce peut être repositionnée à l’intérieur de l’estomac au moyen d’un aimant externe, pour lui faire adopter un positionnement idéal.

Une télécommande sans fil, compatible avec les appareils iOS et Android, permet de programmer la puce pour qu’elle produise une stimulation électronique de l’appareil digestif et ainsi dissiper la faim.

Une fois ingérée, son efficacité dure jusqu’à trois semaines. Elle se désintègre ensuite dans l’appareil digestif et est éliminée par les voies naturelles. Pour poursuivre le traitement, il suffit d’avaler une nouvelle gélule.

En juin 2014, MelCap, le fabricant de ce système, a reçu un brevet de l’autorité américaine en la matière pour avoir développé cette technologie.

Ses créateurs présentent ce traitement comme rentable, et comme une solution non-invasive et facile d’utilisation qui pourrait améliorer la qualité de vie de millions de personnes en surpoids et obèses.

Vidéo de présentation (en anglais):

La concurrence fait rage dans ce secteur pour trouver des solutions efficaces pour lutter contre l’obésité, les laboratoires pharmaceutiques dévoilent à tour de bras de nouveaux médicaments plus ou moins innovants.

En janvier, des chercheurs du Salk Institute for Biological Sciences aux Etats-Unis ont annoncé avoir mis au point un comprimé capable de produire un sentiment artificiel de satiété, et ainsi enclencher le processus de consommation d’énergie sans pour autant avoir mangé.

« Ce comprimé est comme un repas imaginaire », avait expliqué Ronald Evans, en charge d’une étude parue à son sujet le 5 janvier 2014 dans la revue Nature Medicine. Lorsque ce médicament, conçu à partir d’un composé appelé fexaramine, se dissout dans l’appareil digestif, il n’entraîne pas les mêmes effets secondaires que d’autres médicaments coupe-faim (nausées, étourdissements).

http://www.lejdc.fr/

Commenter cet article

Akawish 05/05/2015 13:57

Et si à la place d'inventer des gélules qui doivent surement coûter un certain prix, on commençait par arrêter de nous faire manger de la merde qui fait grossir et à informer sérieusement la population de cette mascarade qu'est l’alimentation industrielle !

Nous sommes sociaux !

Articles récents