Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Végans extrémistes : Alex, cadre bancaire, marqué comme une bête

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 6 Mai 2015, 17:57pm

Catégories : #Société

VIDÉO. Cofondateur du mouvement 269 Life pour la défense des droits des animaux, Alex revient sur son marquage au fer rouge et nous explique son mode de vie.

 

Les mouvements végans ne cessent de prendre de l'ampleur en France. Tous défendent la même idéologie, mais les actions de sensibilisation divergent. En France, on estime entre 2 % et 3 % le nombre de végétariens, selon le Groupe prospective des végétariens en France. Soit entre 1,2 et 1,8 million de personnes consommant uniquement des végétaux, mais aussi des aliments comme le miel, le lait, les oeufs. Parmi eux, certains ne consomment aucun produit d'origine animale : ce sont les végans. À la différence des végétaliens, les végans ne consomment aucun produit d'origine animale (vêtements, médicaments, produits d'entretien...).

Végans, une communauté, différentes mouvances !

Le mouvement végan le plus connu en France est L214 éthique et animaux. Ce collectif réalise des actions extrêmes : exposition de cadavres dans les rues, libération d'est établi dans plusieurs pays du globe. Les membres du collectif sont prêts à aller très loin pour éviter que d'autres animaux finissent dans vos assiettes. En 2013, ils se sont fait marquer au fer rouge lors de saynètes représentant des actions de maltraitance envers les animaux. Alexandre, cadre bancaire, était présent ce jour-là. Reconstituant une scène de corrida, il a fini ligoté au sol et marqué du numéro 269 dans le dos, comme une bête. "C

"Respectons", des actions directes et illégales de libération

Tous tiennent le même discours : "Pour faire passer notre message, il faut réaliser des actions-chocs et donc interpeller les médias", témoigne Patrick Sacco, leader du mouvement Respectons. Entre 1979 et 1991, cette association a réalisé de nombreuses actions de libération d'animaux de laboratoire. Son intervention la plus connue reste Greystoke, durant laquelle 17 singes ont été exfiltrés d'un laboratoire du CNRS, où ils étaient viviséqués (disséqués alors que les animaux sont encore vivants).

 

 

Aujourd'adoption. Son association est selon lui primordiale. Sans elles, les gens laisseraient leurs animaux mourir. L'association compte environ 1 100 adhérents et une quarantaine de membres actifs en France et en Serbie depuis 1998.

Quand le véganisme fait l'apologie de la violence

Mais toutes les associations de libération des animaux ne sont pas aussi pacifiques que Respectons. L'Animal Front Liberation se définit comme un mouvement écoterroriste. Saccages, incendies, destructions, tags... Pour ce mouvement né en 1970 en Angleterre, mais très peu développé en France, la violence est le seul moyen pour faire reculer l'entre eux. Les actions des Straight Edge sont très peu nombreuses et se limitent à quelques manifestations pour la fermeture des abattoirs. La communauté perd beaucoup de membres mais "tente de survivre en se réunissant autour de stands pour sensibiliser au végétalisme", admet Benoît Mateu.

http://www.lepoint.fr/societe

Commenter cet article

sam 07/05/2015 10:26

Pour le coup, il me semble que le curseur est placé un peu trop haut...je crois qu'on peut et qu'il faut revoir la copie mais avec plus d'intelligence et moins d’aveuglement passionnel, mais bon, ils ont au moins le mérite de faire parler d'eux et donc de réfléchir ....

Nous sommes sociaux !

Articles récents