Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une infographie sur les grands singes souligne l’importance des sites du patrimoine mondial

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 1 Juin 2015, 21:41pm

Catégories : #Société

Design par Laura Darby (www.lauradarby.com) Aquarelles par Charity Oetgen (www.artbycharity.com) (24/04/2015) © GRASP / Charity Oetgen, Laura Darby

Design par Laura Darby (www.lauradarby.com) Aquarelles par Charity Oetgen (www.artbycharity.com) (24/04/2015) © GRASP / Charity Oetgen, Laura Darby

La présence d’espèces menacées de chimpanzés, gorilles, orang-outans et bonobos au sein de certains sites d’Afrique et d’Asie inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, souligne l’importance de ces forêts et chaînes de montagnes et est mise en avant dans une infographie présentée aujourd’hui par le Partenariat pour la survie des grands singes (GRASP) et le Centre du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Les grands singes sont présents dans 16 sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, parmi lesquels figurent le parc national des Virunga en République démocratique du Congo, le parc national de Taï en Côte d’Ivoire, la réserve de faune du Dja au Cameroun et le parc national de Gunung Leuser au sein du Patrimoine des forêts tropicales ombrophiles de Sumatra en Indonésie.

Malheureusement, nombre de ces sites du patrimoine mondial sont soumis à une pression extrême liée au développement et à l’exploitation des ressources naturelles.

« Il est de notre ressort de protéger les sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial contre de nouvelles dégradations et destructions d’habitat afin d’assurer la sauvegarde des populations viables de grands singes de la planète», 
a déclaré M. Kishore Rao, directeur du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial accueillent certaines des plus fragiles populations de grands singes, dont les gorilles des montagnes, les gorilles de Grauer et les orang-outans de Sumatra – toutes répertoriées comme étant en danger critique d’extinction.

« Le GRASP insiste sur l’importance considérable des grands singes et des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, tout en notant que ceux-ci sont fragiles et constamment menacés » a indiqué le coordinateur du GRASP Doug Cress. « En associant ces espèces menacées avec les sites figurants sur cette infographie, nous espérons mettre en avant une protection à deux niveaux ».

Cette infographie inclut des illustrations de l’artiste animalier américain Charity Oetgen, en collaboration avec Laura Darby, collaboratrice du GRASP, et le Centre du patrimoine mondial.

La Convention du patrimoine mondial a été adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO, le 16 novembre 1972, afin de protéger des sites culturels et naturels possédant une valeur universelle exceptionnelle (VUE). Un total de 1 007 forêts, montagnes, lacs, îles, déserts, monuments, bâtiments, paysages culturels et villes sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Leur état de conservation est supervisé par le Comité du patrimoine mondial qui est chargé de la mise en œuvre de la Convention.

Le GRASP est une alliance unique de 98 gouvernements nationaux, d'organisations de conservation, d'agences des Nations Unies, d'instituts de recherche, et d'entreprises privées, tous engagées afin d’assurer la survie à long terme des grands singes et de leur habitat en Afrique et en Asie.


Pour plus d'informations, consultez le site www.un-grasp.org ou contactez grasp@unep.org.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents