Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Votre mois de naissance pourrait prédire vos maladies futures

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 11 Juin 2015, 18:21pm

Catégories : #Santé

Natifs du mois de mai, soyez tranquille, vous avez le risque le plus bas de contracter une maladie. Ceux du mois d'octobre, en revanche, vous avez le risque le plus élevé. Des chercheurs de l'université de Columbia à New York ont établi un lien entre mois de naissance et risque de contracter une maladie au cours de sa vie. 

Pour mener à bien cette étude, publiée dans le Journal of American Medical Informatics Association, les scientifiques ont développé un algorithme à partir de la comparaison de plus de 1.600 pathologies de 1,7 million de patients traités à New York entre 1985 et 2013.

Mieux vaut être né en mai qu'en octobre

A partir de ces données, l'équipe de chercheurs a pu identifier des corrélations probantes entre la période de l'année à laquelle une personne naît et 55 maladies. Ces recherches confirment ainsi 39 liens déjà établis et en révèlent 16 de plus, y compris neuf types de maladies cardiaques.

Concrètement, selon cette étude, les personnes nées au mois de mai devraient moins s'inquiéter que celles nées en octobre. L'asthme toucherait d'avantage les bébés qui ont vu le jour en juillet et en octobre, tandis que ceux qui sont nés en novembre ont le plus de risques de développer un trouble du déficit de l'attention. Les personnes nées en janvier seraient plus sujettes à développer de l'hypertension.

Dr. Nick Tatonetti - Columbia University Medical Center -

Ne pas s'alarmer

Enfin, les natifs du mois de mars seraient le plus concernés par des problèmes cardiaques, notamment d'insuffisance cardiaque congestive, de fibrillation auriculaire ou d'un mauvais fonctionnement de la valve cardiaque. "Ces données vont pouvoir aider les scientifiques à découvrir de nouveaux facteurs de risque de maladie", assure Nicholas Tatonetti, le directeur de l'étude. Toutefois, le chercheur appelle à ne pas s'alarmer à la lecture de ces conclusions. "Il est primordial de ne pas s'inquiéter à cause de ces résultats, rassure Nicholas Tatonetti. Car même si nous avons relevé des corrélations significatives, le risque général de développer une maladie n'est pas si important." Et de conclure: "Le lien entre mois de naissance et risque de contracter une maladie est mineur comparé au régime ou à l'exercice physique".

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents