Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Demain, les murs de votre maison se répareront tout seuls

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 16 Juillet 2015, 14:40pm

Catégories : #Sciences

Demain, les murs de votre maison se répareront tout seuls grâce à ce béton qui comble lui-même ses fissures.

Déjà utilisé par l’Empire romain sous une forme un peu moins élaborée qu’aujourd’hui, le béton n’a cessé d’être la matière privilégiée des hommes pour construire toute sorte de bâtiments au cours des siècles. Bien qu’il règne en maître, le béton peut toujours être amélioré. C’est en tout cas le constat d’une équipe de chercheurs néerlandais qui est parvenue à créer un bio-béton capable de combler ses fissures tout seul, grâce à une bactérie. On vous en dit plus sur cette invention incroyable qui pourrait révolutionner l’architecture moderne.

Cela faisait plusieurs années que l’équipe de chercheurs néerlandais de l’Université de technologie de Delft travaillait sur un projet visant à mettre au point un bio-béton qui aurait la capacité d’auto-réparation. Dirigée par Henk Jonkers et Eric Schlangen, l’équipe a récemment dévoilé la première application concrète de son projet en partant d’un bio-béton imaginé par des chercheurs catalans et qui était déjà en mesure de résister à la pousse d’algues, de mousse et de champignons tout en supportant d’importantes variations de températures. La nouvelle forme de béton développée est capable de combler ses fissures elle-même grâce à la présence d’une bactérie créatrice de calcaire.

L’idée initiale est venue d’un technologue en béton qui se demandait si la sécurité du béton pouvait être améliorée avec l’aide des bactéries. Car, en effet, les fissures peuvent être très dangereuses à long terme : « Le problème avec les fissures dans le béton repose dans les fuites. L’eau s’infiltre dans les fissures puis dans votre sous-sol ou votre garage… De plus, si cette eau atteint les barres d’acier présentes dans le béton, ces dernières peuvent rouiller et faire s’effondrer la structure », explique Jonkers.

 

Après trois ans de recherches, l’équipe de Jonkers est enfin parvenue à mettre au point son bio-béton. Néanmoins, ces années de recherches ne furent pas évidentes : « Pour créer ce type de béton, vous avez besoin de bactéries qui peuvent survivre dans l’environnement hostile qu’est le béton. C’est un matériau semblable à la pierre et donc très sec. » Ainsi, le bio-béton contient une bactérie invisible à l’oeil nu. La bactérie en question est appelée « bacillus ». Elle est capable de vivre très longtemps sans eau ni oxygène. Si les chercheurs ont choisi cette bactérie, c’est parce qu’elle a la particularité de produire du calcaire. Pour cela, les scientifiques ont utilisé le lactate de calcium sous forme de minuscules capsules qui se dissolvent lorsque l’eau pénètre dans les fissures du béton. Un fois ce lactate de calcium libéré, les bactéries se ruent dessus pour le consommer provoquant alors une réaction chimique qui aboutit à la création de calcaire, qui va lui-même combler les fissures.

La première expérimentation a été effectuée sur un site lacustre des Pays-Bas. Le résultat a été plus que positif : « Nous sommes extrêmement contents de voir que le bio-béton fonctionne. C’est une parfaite combinaison entre la nature et les matériaux de construction. L’avantage est que la nature joue un rôle important sans que cela nous coûte le moindre sou. C’est un nouveau concept vraiment incroyable », explique Jonkers.

Ce matériau est vraiment ingénieux. Grâce à l’association d’une bactérie et de lactate de calcium, le bio-béton peut combler ses fissures tout seul. À la rédaction, on félicite l’équipe de chercheurs à l’initiative de ce projet qui pourrait révolutionner la construction moderne. Aimeriez-vous vivre dans une maison qui se répare toute seule ?

TDF

source : http://soocurious.com/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents