Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Huit mausolées de Tombouctou complètement reconstruits

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 21 Juillet 2015, 06:29am

Catégories : #Société

Huit mausolées de Tombouctou complètement reconstruits

 

La reconstruction des quatorze mausolées de Tombouctou, qui avaient été détruits par les djihadistes en 2012, est quasiment terminée. Huit d'entre-eux sont désormais restaurés et ont été inaugurés samedi par la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova.

Le 30 juin 2012, les islamistes d'Ansar Dine - l'un des groupes armés qui occupaient alors le nord du Mali -  annonçaient la destruction de plusieurs mausolées de Tombouctou en réaction à la décision de l'Unesco de classer la ville patrimoine mondial en péril. Trois ans plus tard, huit mausolées reconstruits ont été inaugurés ce samedi en présence de la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova.

La directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova (2e à gauche) accompagnée de la délégation malienne (Crédits : Unesco)

Le programme de reconstruction, lancé en mars 2014, visait à remettre sur pied quatorze des seize mausolées de saints musulmans de Tombouctou inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Leur reconstruction devrait être achevée pour la fin de l'année. Pour la Minusma, "l'avancement si rapide des travaux de réhabilitation a été rendu possible grâce au soutien logistique et sécuritaire que la Minusma a fourni lors de plus de 70 missions effectuées par des experts, représentant 450 vols au total". 

Les maçons qui œuvrent actuellement à Tombouctou reconstruisent les mausolées dans le respect des techniques traditionnelles, afin de restituer aux bâtiments leur style d'origine. Le plus ancien datait du XIIIe siècle.

Très émue, Irina Bokova a déclaré devant les notables de la ville et les chefs communautaires : 

Je suis venue vous transmettre la gratitude de la communauté internationale pour avoir protégé ce patrimoine qui est d'abord le vôtre et celui de l'humanité entière.Votre courage et votre détermination sont un message très fort aux extrémistes et c'est une contribution importante à la paix et au développement de votre paix! Nous avons besoin de continuer à faire entendre ce message.

Ramatoulaye N'Diaye Diallo, la ministre de la Culture, de l'Artisanat et du Tourisme a ajouté : 

C'est un temps fort, les promesses sont tenues par la communauté internationale. Cette reconstruction va au-delà des murs. C'est un réarmement moral pour les communautés de Tombouctou et du peuple malien et c'est une étape majeure de la mise en œuvre de l'Accord de paix.

Saisie de la CPI

En marge de cette inauguration, la directrice générale de l'Unesco a également indiqué que la Cour pénale internationale (CPI) avait été saisie par l'organisation au sujet des destructions des mausolées de "la ville aux 333 saints". 

L'Unesco a saisi la Cour pénale internationale au sujet de ceux qui ont détruit les mausolées. (...) J'ai rencontré il y a deux mois la procureure, et je crois qu'elle avance rapidement et j'espère qu'elle sera prête pour présenter le cas devant la CPI.

"Détruire un patrimoine culturel est considéré comme 'un crime de guerre' selon la convention de La Haye", a ajouté Irina Bokova. Elle a également assuré que "c'est par la reconstruction des mausolées que nous pourrons accompagner les accords de paix et restaurer l'identité de la ville". Elle a enfin annoncé que l'Unesco allait aider à la rénovation d'autres richesses du patrimoine culturel de Tombouctou, notamment les manuscrits et des mosquées de la ville.

Trois millions de dollars sur les onze nécessaires pour mener à bien ces travaux de rénovation sont déjà mobilisés, a-t-elle enfin précisé.

Les mausolées de Tombouctou ont longtemps été des lieux de pèlerinage pour les Maliens et les membres des pays voisins. Le système de croyances de la région leur accordait une grande importance et leur attribuait des vertus de protection de la cité,  rappelle l'Unesco.

Mathilde Sagaire (@MathildeSagaire) - Photo : l'une des mosquées de Tombouctou (Crédits : AFP / Habib Kouyate)

Commenter cet article

Yann 22/07/2015 08:42

ça me plait bien, moi, que ces mausolées aient été reconstruit. Il s'agit du patrimoine de la culture malienne et les maliens en étaient fiers. Les reconstruire c'est leur rendre foi en l'avenir et reconnaitre leur culture.
Quant aux affamés, agnès, sachez que l'ONU donne beaucoup pour combattre la faim.

http://www.un.org/fr/humanitarian/overview/food.shtml

agnés 21/07/2015 11:44

Trois millions de dollars alloués pour les mausolés sur 11 en tout....Pour les affamés ..les assoiffés..les sans abris ..rien...ou presque rien. Étrange monde où les pierres les ''croyances'' ..ont plus de valeur que la VIE DES HUMAINS.

agnés 21/07/2015 11:39

L idolatrie est interdie en Islam. Les Saints ne doivent pas idolatrés.
.La pierre noire d Arabie Saoudite ne doit pas être idolatrée.
Etrange monde. ..où ce qui doit être vu..n est pas vu..et où ce qui doit être conscientisé..ne l est pas..

Nous sommes sociaux !

Articles récents