Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le phénomène El Niño 2015 passe au niveau «fort»

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 4 Juillet 2015, 23:09pm

Catégories : #Climat

Météo: le phénomène El Niño 2015 passe au niveau "fort"

Météo: un phénomène El Niño serait-il en partie responsable de la canicule qui s'abat sur l'Europe?
Photo: AllTheContent / Pixabay

Elodie France/AllTheContent News Agency
 

Fin avril, le site de Météo France et les extrapolations de la NASA prévoyaient la formation d’un phénomène "El Niño Grande" qui se déroulerait entre mai et juillet 2015, et avec pour conséquences de nouveaux records de températures en Europe, mais aussi des phénomènes météo extrêmement violents dans le reste du monde. Pour les experts du laboratoire LOCEAN, les prochains Niño Grande seront de plus en plus violents et fréquents en raison du réchauffement climatique.

Les températures caniculaires ressenties en Suisse, et dans une grande partie de l’Europe en ce début juillet, semblent donner raison aux prévisionnistes météo! D’autant plus que les analyses climatologiques de mai 2015 placent celui-là en tête des mois les plus chauds sur le plan mondial.

L'Europe sue à grosses gouttes

En mai, la température moyenne à la surface du globe a ainsi été supérieure de 0,87°C à la moyenne du XXe siècle. Partout dans le monde, les phénomènes naturels et météorologiques se sont multipliés et nombre de records sont malheureusement tombés: diminution de 5.5% de la calotte glaciaire des Pôles, hausse des températures des océans importante, typhons et ouragans…

{C}
Photo de l´article

Photo: AllTheContent / All Rights Reserved / Wiki Commons

Mesquite, Californie.

Pour les spécialistes du sujet, le coupable se nomme "El Niño Grande" (parfois appelé "Super Niño"), sans doute aucun! Le phénomène vient d'ailleurs d'être réévalué, passant du niveau "modéré" au niveau "fort".

El Nino, une anomalie de température

Phénomène récurrent qui se forme environ tous les cinq ans, El Niño n’en est pourtant pas moins une anomalie météorologique, liée à une augmentation de la température de l’eau de surface dans le Pacifique. Cette hausse de 1,5 °C engendre pourtant, à l’échelle mondiale, de considérables répercussions.

L'existence d’El Niño en 2015 explique les faibles moussons enregistrées en Asie, les sécheresses records en Australie, les inondations au Mexique et même les très fortes chutes de neige enregistrées aux Etats-Unis.

Records de sécheresse en Californie

 

Dans une étude réalisée pour la revue "Nature climate change", les chercheurs du laboratoire LOCEAN prévoient désormais une augmentation de la fréquence et de la force d'El Niño au XXIe siècle. En effet, le réchauffement global de la Terre induit une hausse des températures des eaux océaniques, démultipliant de manière proportionnelle l'anomalie de température.

Un phénomène qui durera en 2015?

Les derniers bulletins émis par l'Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) et les services météo autrichiens laissent entendre qu'El Niño pourrait durer en 2015 plus longtemps que de coutume. Habituellement, le phénomène s'étend sur six à huit mois, mais le courant chaud actuel pourrait durer … deux ans!

En Europe, bien que tous les spécialistes ne soient pas d’accord, El Niño a notamment une influence sur la douceur des hivers et la multiplication de périodes de fortes chaleurs, voire de canicule. L’influence se traduit également sur le plan économique avec une hausse des prix des matières premières de l’alimentation.

S'il est encore difficile pour les spécialistes de déterminer la durée du phénomène de manière certaine, ils évaluent la persistance de l'anomalie en septembre à 90%, et à 80% en décembre… A priori, la chaleur devrait donc durer, et annoncer une saison hivernale plutôt clémente.

http://www.bluewin.ch/fr/infos/

Commenter cet article

lasorciererouge 06/07/2015 03:25

http://www.humanosphere.info/2014/11/un-climatiseur-efficace-pour-passer-une-nuit-agreable/

brutus 05/07/2015 17:20

Partout sur la planète sauf au Québec.

Température de merde ici

Nous sommes sociaux !

Articles récents