Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L’effrayante disparition de la calotte glaciaire sur les cartes du National Geographic

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 10 Août 2015, 10:32am

Catégories : #Climat

Image issue du National Geographic Atlas of The World 2014.

Image issue du National Geographic Atlas of The World 2014.

Le magazine américain a voulu lancer un message à Barack Obama.

Lors de sa conférence sur les mesures qu’il compte prendre pour lutter contre le réchauffement climatique, le président américain Barack Obama a eu une petite phrase qui n’est pas passée inaperçue:

«La fonte de la calotte glaciaire a forcé le National Geographic à réaliser le plus gros changement dans son atlas depuis la chute de l’Union soviétique.»

La phrase pourrait ressembler à un enième élément de langage dont les politiques sont friands, et pourtant, c’est la triste vérité. Le magazine explique sur son site que la dixième édition du National Geographic Atlas of The World, paru en septembre 2014, montre un changement drastique de la surface occupée par la calotte glaciaire, «l’un des changements les plus frappants dans l’histoire de la publication». Le constat est encore plus terrifiant quand on se penche sur la petite animation réalisée par National Geographic, qui montre l’évolution de la zone au fil de ses atlas.

«La fin de l’été arctique est dans quelques semaines, et il est trop tôt pour dire si un nouveau record sera battu, explique Juan José Valdés, de National Geographic. Mais il suffit de regarder les cartes issues d’images satellites pour voir l’impact du réchauffement climatique.»

 

 

 

La visualisation des cartes a été contestée par certains, qui estiment que des détails sont oubliés, comme les glaces formées récemment, mais les chiffres sont bien là. Selon la Nasa, la glace s’est réduite de 12% par an depuis les années 1970, et cela n’a fait qu’empirer après 2007. Un résultat qui s’explique assez facilement: la glace fine reflète moins le soleil, ce qui va permettre à l’océan de se réchauffer et donc d’affaiblir encore un peu plus la glace.

Pour lutter contre ce cercle vicieux, et plus globalement contre le réchauffement climatique, le président américain a donc lancé son plan Clean Power, en misant notamment sur un recul de l’industrie du charbon dans la production d’électricité et un soutien aux énergies renouvelables. Mais comme nous l’expliquait Vox.com il y a quelques jours, l’audace que l’on prête à Obama pourrait n'être qu'un coup d'épée dans l’eau de la part de la première industrie la plus pollueuse du monde: si l’on en croit les calculs du site, la loi voulue par Obama ne permettrait qu'une baisse des émissions de 6% d’ici quinze ans, très loin des 80% de réduction exigés par les spécialistes du climat.

Il y a donc fort à parier que la prochaine édition du National Geographic Atlas of The World sera encore plus inquiétante que la dernière. 

Commenter cet article

claude 30/08/2015 06:11

C'est à en perdre son latin, les ignorants ou vendus des médias faisaient voir il y a peu des images de morceaux impressionnants de calotte glacière du po^le sud qui se détachent commentant que la calotte antartique aussi fond à toute vitesse...
Comme déjà précisé ne suis pas climatologue, me souviens d'un doc youtube ou un climatologue scandinave dont j'ai oublié le nom démontre d'une façon pluto^t convaincante que nou nous dirigeons vers une glaciation.
En général, dans le doute, je tends souvent à penser que la vérité est plus ou moins le contraire de ce qui sort de cette boi^te à merde qu'est la télé.
Ce qui est su^r, c'esr que la géoingégnerie n'est pas une chimère, il suffit d'observer le ciel au lieu d'avoir le regard fixe sur son I-phone.
J'ai installé des chembusters en orgoshungite (voir le site "orgonisetamèrelaterre) à mes domiciles en CH et en Italie, et c'est un délice d'observer que toute la nébulosité artificielle s'enroule en spirale et disparai^t, créant un bout de ciel bleu alors que tout autour persiste une "blancheur" non naturelle ou pire encore, Ca, c'est tangible!, ce qui n'empe^che pas certains à qui je le fais observer de visu de me prendre pour un allumé. Les abysses de l'ignorance sont insondables. Tout ça pour vous inciter à vous informer sur les chembusters, chemical busters (attrappeurs de chimie +/-) du site cité plus haut, qui transmutent la négativité chimique. Bien à vous!

Cedto 30/08/2015 00:09

D'un autre côté l'Antarctique bat des records de froids ... Le continent de glace ne cesse d'augmenter ça surface de glace ...
Alors oui l'augmentation de glace de l'Antartique ne comble pas les pertes de l'Arctique,...
Intéressant comme paradoxe non?!?

Cedto 30/08/2015 00:09

D'un autre côté l'Antarctique bat des records de froids ... Le continent de glace ne cesse d'augmenter ça surface de glace ...
Alors oui l'augmentation de glace de l'Antartique ne comble pas les pertes de l'Arctique,...
Intéressant comme paradoxe non?!?

claude 10/08/2015 17:32

Les chamboulements climatiques sont la conséquence de la géo-ingégnerie dans le but de contro^ler le climat de Gaia. Les congrès bidons n'y changeront rien et ne sont qu'une autre astuce pour taxer l'émission de CO2 et faire le commerce des quotes autorisées non atteintes.

Caroline.D 10/08/2015 16:43

"Un résultat qui s’explique assez facilement: la glace fine reflète moins le soleil, ce qui va permettre à l’océan de se réchauffer et donc d’affaiblir encore un peu plus la glace."
OK. Il n'y a pas que la glace fine qui reflète moins le Soleil. Mais tous les Océans dans leur ensemble. Quand on voit les saletés par milliards dans l'eau et encore plus en toutes petites particules, je pense que la plus grosse amélioration se fera ressentir quand les Océans commenceront à être nettoyés. Vivement 2016.

Nous sommes sociaux !

Articles récents