Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les 8 plantes les plus dangereuses

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 16 Août 2015, 14:52pm

Catégories : #Partage

Vous serez surpris du nombre de plantes toxiques que l'on trouve dans la nature. Découvrez les 8 plantes les plus dangereuses pour l'Homme.

 

Les plantes dangereuses pour la santé font partie de la vie quotidienne. Et elles vous entourent bien plus que vous ne le pensez. Vous pouvez les rencontrer partout, y compris dans votre jardin. Certaines plantes peuvent provoquer de graves dégâts sur la santé comme des brûlures, des troubles respiratoires, une perte de connaissance ou encore des hallucinations.

Certaines plantes sont aussi de véritables pièges pour les animaux. C'est le cas du Puya chilensis que les Anglais surnomment la « Sheep-Eating Plant », littéralement « la plante mange mouton » !

1. Le chou puant (ou Symplocarpe fétide)

1. Le chou puant (ou Symplocarpe fétide)
YDery

Cette plante fait partie de la famille des aracées. Le chou puant produit suffisamment de chaleur métabolique pour augmenter la température du sol environnant. Vous devez tenir cette plante loin des enfants qui pourraient être tentés de croquer ses fleurs et ses feuilles voyantes. Sachez que le chou puant contient de l'oxalate calcique qui provoque, au contact avec la bouche et la gorge, une vive douleur. Même à petites doses, les oxalates peuvent provoquer une intense sensation de brûlure dans la bouche et dans la gorge, des enflures et des étouffements. À fortes doses, les oxalates peuvent causer de sérieux troubles digestifs et des troubles respiratoires. Si la dose d'oxalate ingérer est particulièrement très élevée, la plante peut provoquer des convulsions, le coma et la mort.

 

2. Le bouton d'or

2. Le bouton d'or
JOLIVET Daniel

Petite fleur sauvage de couleur jaune, le bouton d'or est une sorte de renoncule que l'on trouve au bord des chemins et des prairies. Les enfants s'amusent à la placer sous le menton pour voir apparaître un reflet jaune sur la peau, signe qui « prouve » qu'on aime le beurre. Mais saviez-vous que le bouton d'or est une plante toxique ? Qu'il soit des champs ou des marais, cette plante est toxique par ingestion, autant pour l'homme que pour l'animal. Chez certaines personnes, le suc peut aussi provoquer des irritations.

3. La berce du Caucase

3. La berce du Caucase
municipalite-saint-bernard.com

La berce du Caucase (ou Heracleum mantegazzianum) est une espèce exotique toxique. Elle peut mesurer entre 2 et 5 mètres de hauteur. Elle a été introduite sur le continent américain pour des raisons horticoles et répertoriée pour la première fois au Québec en 1990. Sa sève contient des toxines. Bien que le contact avec la sève soit sans douleur, les toxines sont activées par la lumière et rendent la peau particulièrement sensible au soleil, provoquant des dommages aux cellules cutanées superficielles, appelées phytophotodermatites. Ces dernières peuvent se développer jusqu'à 48 heures après l'exposition à la sève. Elles sont caractérisées par la présence d'érythème et d'œdème locaux (peau rouge et gonflée), de cloques et d'ampoules et de brûlures. Après la guérison des plaies, des taches brunes ou blanches peuvent persister pendant plusieurs mois, voire quelques années, sur les parties affectées.

4. La Death Camas (ou zigadène vénéneux)

4. La Death Camas (ou zigadène vénéneux)
Franco Folini/ Flickr

La Death Camas est une plante indigène qui pousse de la Colombie-Britannique au sud-ouest de la Saskatchewan. Toutes les parties du zigadène vénéneux contiennent des alcaloïdes toxiques dont la concentration est maximale dans les bulbes. Ces derniers peuvent être ingérés par les humains qui les confondent avec d'autres plantes. Vomissements, respiration lente, inconscience, tendons et membres hyperactifs et dilatation des pupilles sont les symptômes d'empoissonnement. Les alcaloïdes produisent une irritation locale en cas d'ingestion et ont un effet sur le système cardiovasculaire (ralentissement du rythme cardiaque et diminution de la tension artérielle.

5. Le brugmansia

5. Le brugmansia
weisserstier/ Flickr

Le brugmansia est une plante arbustive de la famille des solanacées. Il possède des fleurs ayant la forme de trompettes, d'où son nom familier de « trompette des anges ». Toutes les parties de cette plante sont toxiques, mais ce sont surtout les graines qui contiennent de hautes concentrations de poison. Peu de temps après l'ingestion, vous risquez d'avoir les pupilles dilatées, la bouche sèche, le visage rouge, le rythme cardiaque accéléré, un sentiment de confusion et d'agitation (voire des troubles de l'équilibre) et des hallucinations qui peuvent persister durant quatre jours. L'intoxication peut s'accompagner de fièvre. Généralement, le contact cutané reste sans conséquence, toutefois un peu de sève dans l'œil entraîne toujours une dilatation de la pupille.

6. Le Gympie Gympie

6. Le Gympie Gympie
australiangeographic.com.au

Originaire des forêts du nord-est de l'Australie, le Gympie Gympie est une plante particulièrement dangereuse. C'est l'espèce la plus virulente des plantes urticantes. Elle est composée de nombreux poils urticants qui la recouvrent entièrement. Ces derniers délivrent une toxine très puissante. Si touchez une feuille du Gympie Gympie, une sensation de brûlure extrêmement douloureuse peut alors vous envahir. Une douleur qui peut durer plusieurs jours voire plusieurs mois. La zone de la peau touchée se recouvre de petites tâches rouges qui s'unissent pour former une masse rouge et gonflée. Une plante qu'on ne souhaite pas vraiment croiser lors d'une balade bucolique !

7. La Puya chilensis

7. La Puya chilensis
Pato Novoa/ Flickr

Originaire des montagnes arides du Chili, la Puya chilensis est recouverte de fleurs jaunes en forme de clochettes. Mais cette belle plante se révèle cruelle pour les animaux. Il arrive en effet que ses épines prennent au piège des moutons ou des petits animaux. Ces derniers meurent de faim et se décomposent au pied de la plante. Les animaux pris au piège nourrissent le végétal et agissent comme un engrais.

8. La Nepenthes attenboroughii

8. La Nepenthes attenboroughii
John Bills/ Flickr

Plante carnivore de la famille des Nepenthace, la Nepenthes attenboroughii peut mesurer jusqu'à 1,20 mètres. On la rencontre exclusivement aux Philippines, en altitude, où elle pousse entre 1500 mètres et le sommet du Mont Victoria, son habitat unique. Cette plante a été découverte en 2007 lors d'une expédition scientifique britannique sur le Mont Victoria. Cette plante carnivore est assez grande pour piéger, avaler et digérer des insectes et des rats.

Jessica Mastroyannacos

http://www.easyvoyage.com

Commenter cet article

Oliver 16/08/2015 17:14

N'oubliez pas l'herbe à puce (Sumac vénéneux) qui peut causer d'intense irruptions cutanés. Ce trifolié peut aussi être rampant ou grimpant.

Nous sommes sociaux !

Articles récents