Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des Femen s’invitent au controversé Salon de la femme musulmane, à Pontoise

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 13 Septembre 2015, 22:04pm

Catégories : #Société

Deux militantes du mouvement féministe Femen ont perturbé samedi 12 septembre un Salon consacré à la femme musulmane, à Pontoise (Val-d’Oise). Peu avant la fin de l’événement, vers 20 h 30, « deux Femen sont montées sur la scène, habillées de djellabas qu’elles ont enlevées, avant d’être prises en charge par le service de sécurité du Salon et remises à la police », a déclaré une source policière.

Les deux femmes ont été « entendues samedi soir » et « nous allons poursuivre l’enquête et les auditions pour savoir ce qui s’est passé », a fait savoir le parquet de Pontoise, qui précise que leur garde à vue a été « levée dans la nuit » et que les organisateurs du Salon ont annoncé leur intention de porter plainte.

D’après une vidéo publiée sur Twitter, les deux militantes ont fait irruption à la tribune, où parlaient deux hommes en qamis (tunique longue) blanc, dans le cadre de la troisième édition de ce « Salon au féminin » qui se tient samedi et dimanche au parc des expositions de Pontoise, au nord de Paris.

« Personne ne me soumet »

Les « deux imams étaient en train de parler de la question de savoir s’il faut battre ou non sa femme », quand les deux militantes, âgées de 25 et 31 ans, sont montées sur la scène, a raconté Inna Shevchenko, porte-parole des Femen à Paris. Les jeunes femmes – d’origine algérienne et tunisienne, selon Mme Shevchenko – ont crié, en arabe et en français, des slogans qui étaient également peints sur leurs seins et leur dos : « Personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète. »

Aussitôt, des « Sales putes ! Il faut les tuer ! » ont fusé dans la salle, et une « quinzaine d’hommes ont sauté sur la scène et leur sont tombés dessus », a poursuivi Mme Shevchenko, reconnaissante à l’égard de la police, qui est intervenue très vite pour les protéger. La vidéo montre que hommes donnant des coups de pied aux deux femmes à terre.

 

Pétition et manifestation contre le Salon

Avant l’ouverture du Salon, une pétition réclamant l’interdiction de sa tenue avait recueilli près de six mille signatures sur le site Change.org. La personne à l’origine de la pétition dénonçait la présence parmi les invités de « prédicateurs fondamentalistes tels que Nader Abou Anas, connu pour avoir légitimé le viol conjugal et plus largement la soumission de la femme ».

Le Parti des radicaux de gauche a également dénoncé la présence de tels prédicateurs. L’observatoire départemental de la laïcité du Val-d’Oise avait appelé à manifester dimanche à 15 heures contre ce qu’il qualifie de « Salon fondamentaliste ».

image: http://s1.lemde.fr/medias/web/img/bg/vide.png


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/religions/

Commenter cet article

blanche albertas 14/09/2015 11:42

Le château de cartes va bientôt s'écrouler... Nos ancêtres doivent se retourner dans leur tombes.

marc 14/09/2015 11:16

d'ici quelques annees la france sera soumise a l'islam .le gouvernement ne s'en preoccupe guére au contraire il approuve. les urnes vont bientot parler!

nina 14/09/2015 07:56

Salon de la femme musulman, à la limite pourquoi pas si celui-ci reposait vraiment sur le statut de la femme en islam et réorientait les femmes dans une voie autre que celle de la soumission et de l’obscurantisme.
Mais au vue du nombre d'hommes, c'est eux qui encore disent aux femmes comment se comporter en Musulmanes. Des radicaux barbus dont l'unique but est de pervertir la pensée musulmane pour mieux asservir celle qui'ils considèrent comme leur sous-fifre. La violence faite au femen en dit long sur leur haine des femmes en générale.

Par ailleurs il existe des ligues de femmes musulmanes, faites pour les femmes, par des femmes, où la liberté de parole et la réflexion philosophique sur les textes sacrés sont toutes leu place.

mustache culpa 14/09/2015 07:33

Mea culpa, mea maxima culpa. J'ai fauté. Oui j'ai réagi sur le coup de l'émotion, ce qui est selon moi la pire façon d'analyser une situation. Pourquoi donc la France laisserait elle un salon de l' islamisme se dérouler sur son sol Français alors qu'elle est en guerre contre le terrorisme? Une seule réponse possible: Identifier et surveiller ceux qui y participent. Bah oui, c'est un excellent piége qui a été mis en place dans le but de répertorier des individus potentiellement dangereux pour pa France. Vive la DGSE, vive la République!!!

Femme à mustache 14/09/2015 03:48

Un salon pour les islamistes à Pontoise....Tout est normal. Je pense à mes camarades morts en Afghanistan, au blabla bien-pensant des politiques qui me colle la gerbe et à tous ces gens opprimés. Ce pays est un triste bordel. Même pas envie d'être sarcastique ou de faire de l'humoir à 2 balles. Vive la République...Honte à la République

Femme à mustache 14/09/2015 03:49

humoir...humoir....humour

Fred 14/09/2015 02:54

Pour un Salon de la femme, je trouve que il y avait une grosse présence d'homme....

agnés 13/09/2015 23:25

La Femme Musulmane doit prendre sa vie en.mains et ne pas se laisser tenue par la laisse de l.obscurentisme & de la domination zélée et ignorante de ces messieurs les prédicateurs..Un salon dédiée à la Femme où se sont pour ainsi dire que les hommes principaux orateurs a avoir ''droit à la parole'' Choquante cette attitude de domination et d enfermement de la Femme musulmane dans des dogmes qui ne sont nullemeent reliés à l Islam mais plutôt reliés au machisme de ces zzzorateurs !! prédicateurs laids et siffisants..
.

Denis 14/09/2015 13:57

@ agnés

Vous dites ;

"Choquante cette attitude de domination et d enfermement de la Femme musulmane dans des dogmes qui ne sont nullemeent reliés à l Islam"

Non, ce n'est pas choquant, c'est écrit dans le coran : la femme vaut la moitié d'un homme et est toujours soumise à l'homme tant-disque que l'homme est soumis à dieu. Selon le coran toujours, la femme est un champ de labour et que l'homme peut la battre si elle ne lui obéit pas.

Dans la société musulmane, la femme est un être de seconde classe et toujours soumise à un mâle, son père d'abord, son mari ensuite ou son frère, même plus jeune et / ou mineur à défaut de père ou de mari. Si elle est seule et / ou veuve, elle est réputée être "prenable" par n'importe qui.

Bien à vous.

Nous sommes sociaux !

Articles récents