Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le pape François appelle tous les prêtres à pardonner l'avortement

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 2 Septembre 2015, 07:54am

Catégories : #Société

Le pape François salue la foule sur la place Saint-Pierre le 9 août 2015 à Rome Le pape François salue la foule sur la place Saint-Pierre le 9 août 2015 à Rome - FILIPPO MONTEFORTE AFP

20 Minutes avec AFP

Un appel au pardon. Le pape François a demandé mardi que tous les prêtres, durant le «jubilé de la miséricorde» qui débutera en décembre, accordent le pardon à tous les catholiques qui ont avorté ou provoqué l'avortement, pourvu qu'il y ait une démarche de repentir. Dans un message adressé à l'organisateur de cette «Année Sainte» (ou jubilé), le prélat italien Rino Fischella, Jorge Bergoglio a détaillé diverses dispositions pour que la possibilité de voir ses fautes pardonnées (ce que permet un jubilé dans la tradition catholique) bénéficie au plus grand nombre, notamment aux malades ou aux détenus incapables de se rendre dans les cathédrales et les églises jubilaires pour faire la demarche de repentir.

Mais la disposition la plus frappante concerne l'avortement: le pape déclare avoir «décidé, nonobstant toute chose contraire, d'accorder à tous les prêtres, pour l'Année jubilaire, la faculté d'absoudre du péché d'avortement tous ceux qui l'ont provoqué, et, qui, le coeur repenti, en demandent pardon». Egalement pour les femmes ayant avorté, «le pardon de Dieu à quiconque s'est repenti ne peut être nié», ajoute le pape, d'autant plus, dit-il, si celles-ci demandent à recevoir le sacrement de confession.

 

L'avortement, un «drame existentiel et moral»

Dans cette lettre, François exprime aussi sa sensibilité à l'égard des femmes ayant avorté: «Le drame de l'avortement est vécu par certains avec une conscience superficielle, qui semble ne pas se rendre compte du mal très grave qu'un tel acte comporte». Mais, ajoute-t-il, «beaucoup d'autres, en revanche, bien que vivant ce moment comme un échec, considèrent ne pas avoir d'autres voies à parcourir. Je pense à toutes les femmes qui ont eu recours à l'avortement». «Je connais bien les conditionnements qui les ont conduites à cette décision. Je sais qu'il s'agit d'un drame existentiel et moral. J'ai rencontré de nombreuses femmes qui portaient dans leur coeur la cicatrice de ce choix difficile et douloureux. Ce qui a eu lieu est profondément injuste», ajoute François.

Lors du deuxième anniversaire de son élection, le 11 mars, le pape François avait annoncé la tenue d'une Année sainte extraordinaire, du 8 décembre prochain au 20 novembre 2016. Elle verra affluer des millions de pèlerins à Rome, mais sera aussi organisée dans tous les diocèses du monde.

Commenter cet article

Johnny 28/10/2015 22:12

Bonjour,

Mais le pape se prend t-il pour Dieu? il n'aucun droit sur la femme, il ne comprend pas les femmes et leurs besoins, il n'a jamais été en couple, il n'a aucune autorité en matière de pardon, les religions pensent posséder la vérité infuse, seul Dieu a le droit de pardonner, la vie appartient à celui qui la vie et la souffre, la vie n'appartient aucunement à la religion, les religions sont en déclins, nous n'avons aucunement besoin de personnes célibataires pour diriger les femmes et les couples, le synode devrait être dirigé par les femmes, elles beaucoup em mesure de comprendre la vie, le pape est un grand farceur, et les évêques et tout le kit sont des marionnettes qui ne comprennent rien à la vie.

Jojnny

agnés 02/09/2015 22:07

Palabres et manipulations ?
où sont les actions d aide réelle..ne serait ce que l aide humanitaire du Vatican aux réfugiés..

Yadlarumbadanslair 03/09/2015 00:33

Exactement, sauf que le Vatican est un bien trop petit "pays". Et puis tous les hôtels 5 étoiles sont pleins... ma pauv' dame.

nina 02/09/2015 17:06

Ou quand le pape se prend pour Dieu....

Yann 03/09/2015 08:27

Non, juste quand le pape demande à ses curés d'arrêter de faire chier le monde et de faire preuve d'un peu plus de compassion.
Ceux qui avortent n'ont besoin du pardon de personne, il s'agit de leur corps, de leurs choix, mais ceux qui les fustigent trop facilement devraient juste apprendre à se mêler de leurs affaires.

Bonne initiative.

claude 02/09/2015 15:18

Est-ce fondé ce que l'on lit sur le web et ailleurs sur le choix du prénom François se référant à François Borgia, financiateur de la création des Jésuites par ignace de Loyola? Je le crains hélas... Aux chrétiens il fallait bien raconter une fable crédible.
Peut-e^tre certains d'entre vous connaissent-ils la symbolique numérologique des dates et heures choisies pour son ascension, Ca sent le souffre tout ça..!
N'est-ce pas Ezechiel qui le situe comme étant le dernier des Papes avant l'arrivée de l'antéchrist? Va savoir,,,. il y a pas mal de coincidences plus que bizarres dans cette histoire, sans vouloir offenser qui que ce soit

Aïe Pepito 03/09/2015 00:27

Pour apprécier encore plus le message de claude, je vous conseille le génerique de x-files. Ambiance garantie....;)

Sonido 02/09/2015 11:25

et pourquoi quelqu'un aurait besoin du pardon ou de la miséricorde de qui que c'est soit ?

Turlute 03/09/2015 00:24

Bravo!!!! Ça c'est bien dit

Nous sommes sociaux !

Articles récents