Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Séoul: une autoroute transformée en jardin suspendu

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 6 Septembre 2015, 16:11pm

Catégories : #Partage

À Séoul, on transforme une autoroute en jardin suspendu

 

À Séoul, on transforme une autoroute en jardin suspendu

Alors que les rocades du monde entier s’engorgent quotidiennement à cause de la densité du trafic, la pollution urbaine atteint fréquemment de dangereux sommets, entrainant une facture collective qui se chiffre en milliards rien qu’en France. Face aux problèmes majeurs engendrés par la congestion automobile, Séoul s’engage dans un urbanisme plus respectueux de l’environnement en réaménageant ses autoroutes aériennes en canopées luxuriantes.

 

Une prise de conscience

La capitale sud coréenne supporte depuis peu les conséquences de sa fulgurante croissance démographique ( sa population ayant quadruplé depuis les 60’s passant de 2M5 a près de 10M aujourd’hui). Un large réseau routier comprenant 101 voies suspendues avait été mis en place afin de répondre aux besoins de la population grandissante. Cependant, les passages incessants de centaines de milliers de véhicules ont détérioré les artères principales.

A défaut de consacrer un budget faramineux à la restauration de ces chaussées, le maire Myung-Bak avait décidé en 2003 de s’engager dans un urbanisme nouveau, plus écologique, plus agréable, plus moderne. La destruction du viaduc recouvrant la rivière Cheonggyecheon, et l’aménagement d’une promenade le long de cette dernière en 2005 illustre cette volonté de réinventer la ville de manière positive.

Depuis les chantiers s’enchaînent : en 2008 l’administration annonçait la mise en place de 207 kilomètres de pistes cyclables. Au cours de l’année dernière, l’axe d’Ayheon a été remplacé par une route parcourant l’hypercentre et dont l’accès est réservé aux bus. Tandis qu’un concours de design organisé par la municipalité désignait récemment le meilleur projet de réaménagement d’une autoroute surélevée longeant la gare centrale.

MVRDV-the-seoul-skygarden-abandoned-highway-korea-designboom-01

Une oasis au milieu du béton

Le projet de l’agence néerlandaise MVRDV a finalement été retenu. Ses urbanistes proposent de transformer la structure haute de 17 mètres en un jardin botanique aérien. Seuls les piétons y seront admis, ils auront alors accès à une promenade longue de 938 mètres, et pourront admirer près de 254 espèces de fleurs, d’arbustes et d’arbres classés selon l’alphabet coréen, à la manière d’une « bibliothèque » florale.

Bien plus qu’un arboretum, la nouvelle voie aérienne sera « une oasis au milieu du béton » , c’est ainsi que l’a décrit le co fondateur de MVRDV Winy Maas. En effet, elle abritera des salons de thé en plein air, des fleuristes, ou encore des serres. Ce projet constituerait la « High line » séoulienne, la ville de New York ayant convertit en 2009 des voies ferrées désaffectées en parc linéaire.

150424-AXO_FINAL_-_1280x960_web

Par ailleurs, cet espace vert suspendu a vocation à s’agrandir, les architectes expliquent que des ramifications verront le jour, de ce fait le projet actuel ne constitue que l’ébauche d’un plan plus vaste, encore plus ambitieux. Et les avantages seront multiples, les nuisances sonores et les émissions de particules fines dues au trafic s’atténueront, le quartier aux abords du jardin sera revalorisé et la municipalité emploiera plus de personnel.

Enfin, si les détracteurs de ce projet l’accusent de catalyser la congestion automobile, une étude menée par des britanniques en 2002 semble leur donner tort. Cette dernière affirme que la flexibilité des usagers et leurs capacité d’adaptation permet de réduire considérablement le trafic automobile : les habitants privilégient d’autres moyens de transports à l’image du métropolitain ou des bus dès lors que les voies qu’ils empruntent habituellement sont impraticables.

MVRDV-wins-competition-for-Seoul-Skygarden-00

En s’engageant à nouveau dans un projet d’urbanisation plus respectueux de l’environnement et des citoyens, Séoul marque une rupture avec la bétonisation frénétique qu’elle a connu lors de son expansion. Quant elle affiche son ambition de réduire considérablement la pollution et les nuisances qu’elle provoque, la capitale sud coréenne se présente comme une ville mature, et exemplaire tant sur le plan économique que écologique.

MVRDV-the-seoul-skygarden-abandoned-highway-korea-designboom-03


Sources : lemonde.fr / lemonde.fr (2) / french.visitkorea.or.kr / mvrdv.nl / archdaily.comworldpopulationreview.com / lemoniteur.fr / thehighline.org

Commenter cet article

agnés 09/09/2015 08:18

Lire ''des citoyens'' erreur de frappe !!

agnés 09/09/2015 08:18

Merci pour cet article.
Bel exemple de résilience. Moins de pollution plus de prise de conscience des cotoyens de emplois créés..et la beauté de la Nature entre dans un milieu bétonné

Nous sommes sociaux !

Articles récents