Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Yongki, célèbre éléphant dressé de Sumatra, tué pour son ivoire

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 22 Septembre 2015, 10:43am

Catégories : #Société

Photo fournie le 21 septembre 2015 du corps de Yongki, célèbre éléphant de Sumatra, tué et dépouillé de ses défenses, au parc national de Bukit Barisan Seletan, en Indonésie
Photo fournie le 21 septembre 2015 du corps de Yongki, célèbre éléphant de Sumatra, tué et dépouillé de ses défenses, au parc national de Bukit Barisan Seletan, en Indonésie
afp.com -
Photo fournie le 21 septembre 2015 du corps de Yongki, célèbre éléphant de Sumatra, tué et dépouillé de ses défenses, au parc national de Bukit Barisan Seletan, en Indonésie
Photo fournie le 21 septembre 2015 du corps de Yongki, célèbre éléphant de Sumatra, tué et dépouillé de ses défenses, au parc national de Bukit Barisan Seletan, en Indonésie
afp.com -
  •  

Yongki, un célèbre éléphant de Sumatra, espèce menacée, a été tué et dépouillé de ses défenses, a annoncé lundi un responsable du parc national où vivait l'animal, suscitant des réactions de colère sur les réseaux sociaux.

Âgé de 35 ans, Yongki, un éléphant dressé, participait à des patrouilles visant à empêcher les éléphants sauvages de saccager les villages et à lutter contre les braconniers qui menacent les animaux des forêts tropicales indonésiennes.

La dépouille de l'animal a été retrouvée près du camp où il vivait, dans l'ouest de l'île de Sumatra, a indiqué un responsable du parc, Timbul Batubara.

Ses défenses longues d'un mètre avaient été tranchées et ses pattes portaient les traces des chaînes utilisées par ses dresseurs pour s'assurer qu'il ne quitte pas le camp.

Le nombre d'éléphants de Sumatra à l'état sauvage est estimé à moins de 3.000. Ils sont souvent la cible de braconniers en raison de leurs défenses, vendues à prix d'or pour être utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise.

L'Union internationale pour la conservation de la nature, une ONG, classe l'éléphant de Sumatra parmi les espèces menacées de disparition.

Le cadavre de l'éléphant, retrouvé vendredi, n'arborait aucune trace de blessure par balle, mais sa langue était bleue, suggérant que l'animal aurait pu être empoisonné.

La nouvelle de la mort de Yongki a suscité des réactions indignés sur les réseaux sociaux, où circulaient des photos de son cadavre et des commentaires accompagnés du mot-dièse "RIPYongki" (Repose en paix Yongki).

 

Commenter cet article

colette dufresne 26/09/2015 01:26

faisons mine de nous indigner, hahaha. Cet assassinat de notre frère éléphant n'a été possible que grâce à la complicité des personnes de la réserve supposées le protéger. L'argent est toujours plus fort que tout, à tous les niveaux. Bienvenue sur la planète Terre.

Hassan 25/09/2015 21:03

c'est daech? non mais c'est des hommes ah des mauvais et des bons dans tous les endroits sur cette putain de planète

Aleph 22/09/2015 17:06

Pourriture d'humain !!!!

Nous sommes sociaux !

Articles récents