Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Alès: le maire ordonne la fermeture d'un abattoir après la diffusion d'une video choc

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 14 Octobre 2015, 18:25pm

Catégories : #Société

Le maire d'Alès a annoncé ce mercredi avoir ordonné la fermeture "immédiate et à titre conservatoire" de l'abattoir municipal après la diffusion par une association d'une vidéo montrant des mauvais traitements infligés à des animaux.

Après la diffusion par une association d'une vidéo montrant des mauvais traitements infligés à des animaux, le maire Les Républicains d'Alès, Max Roustan, a annoncé avoir demandé la fermeture "immédiate et à titre conservatoire" de l'abattoir municipal de la ville.  

L214, une association de défense des animaux, a publié mercredi une vidéo montrant des scènes tournées il y a plusieurs mois en caméra cachée à l'intérieur de l'abattoir. Selon l'association, elles révèlent "des mauvais traitements et des actes de cruauté" infligés à des bovins, des chevaux, des moutons ainsi que des porcs à l'abattoir d'Alès, pointe l'association. 

 

L'association assure avoir déposé mercredi une plainte auprès du procureur de la République à Alès et envoyé un courrier à la préfecture demandant "une fermeture immédiate de l'abattoir". Joint en début d'après-midi par l'AFP, le parquet n'avait pas connaissance d'une plainte émanant de L214.  

En outre, le maire a annoncé le lancement d'une enquête administrative interne sur d'éventuels manquements aux normes d'abattage des animaux. "Si des fautes sont reconnues, des sanctions seront prises pouvant aller jusqu'à la fermeture définitive de l'abattoir d'Alès", a-t-il poursuivi dans un communiqué, se disant "ému par ces images". 120 emplois directs et indirects dépendent localement de cet abattoir, selon l'élu. 

Commenter cet article

Jean 15/10/2015 10:05

Je me demande comment ces bouchers au service de la mort peuvent exercer ce métier, ils ne respectent pas les animaux et ne se respectent pas eux même. La lâcheté humaine dans toute sa splendeur. De la cruauté à l'état pure. L'homme'ne mérite pas de la morphine en fin de vie.

nina 15/10/2015 08:19

horrible.....cela va dans le sens de l'élevage intensif, il est grand temps de se réveiller !

Cowa 15/10/2015 03:00

Il y a un sérieux problème de respect du vivant dans le système économique de grande consommation. Bon nombre de tribus "primitives" font une prière pour chaque bête abattue. Cette industrie ne respecte ni ces bêtes, ni ses clients à qui elle vend cette horreur.

J'irai même plus loin. L'Humanité se réduit peu à peu à ce qu'on lui fait manger : du bétail à exploiter, sans considération ni dignité, pour le profit de quelques uns. On se rapproche d'un monde à la Soleil Vert où il n'y aura plus de distinction morale à prendre en considération. L'économie de marché sera anthropophage ou ne sera pas. De l'esclavage au Made in China, le marché international se nourrit de la misère du monde. Sans régulation éthique, l'homme est un loup pour l'homme. La responsabilité collective s'efface devant la compétitivité. Le monde deviendra parfaitement rentable le jour où chaque individu, chaque créature, sera parquée dans une cellule aussi exiguë que possible jusqu'à sa mort, classée selon son pedigree et ses aptitudes, et survivant avec le strict minimum.

Personne parmi nous ne veut d'un abattoir comme ça, ni d'un monde comme ça. Nos rêves ne sont pas ceux-là, et pourtant une cage se construit autour de nous, sans bruit ni fracas. On se croit libre jusqu'au jour où on se découvre pris au piège. Avec les nouveaux outils de la mondialisation, la Terre est vendue, et nous avec. La prédation de masse devient la norme, manger ou être mangé. Il faut reconstituer la tribu, reconstruire les fondements d'une civilisation digne de ce nom, reconsidérer la notion de travail et de collectivité, mutualiser le coeur de la finance et des échanges, faire en sorte que le progrès et la technologie servent davantage l'intérêt général que l'économie privative, retrouver le sens du vivre ensemble, dans le monde et avec le monde.

Hassan 14/10/2015 20:34

un seul mot (horrible)

Hassan 14/10/2015 20:34

ah les gens soit dis

Nous sommes sociaux !

Articles récents