Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La guerre en Syrie a créé une immense tempête de sable

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 9 Octobre 2015, 22:09pm

Catégories : #Environnement

La tempête touche ici des travailleurs palestiniens le 8 septembre 2015 | REUTERS / Suhaib Salem

La tempête touche ici des travailleurs palestiniens le 8 septembre 2015 | REUTERS / Suhaib Salem

L’activité militaire et l’exode massif des populations ont contribué à générer un phénomène météorologique exceptionnel.

Au début du mois de septembre, la Syrie, Gaza, Israël, le Liban et Chypre ont dû faire face à une tempête de sable particulièrement dangereuse et inhabituelle pour la saison. Jamais depuis 1995 les instruments de mesure n’avaient observé de si grosses particules de poussière et une tempête aussi près du sol. Dans un premier temps, rapporte i24News, trois hypothèses étaient envisagées pour expliquer le phénomène: les déréglements météorologiques, le manque d’eau des terrains agricoles syrien et l’impact de l’activité humaine.

«Ce sont des choses que nous devons contrôler et vérifier de façon scientifique. Il y a eu une certaine activité météorologique et des vents forts, mais pas suffisamment pour engendrer ce qui est arrivé. Nous essayons de trouver une explication», signalait alors le docteur Amos Porat, chef du département Climat du Service météorologique d’Israël, dans des propos rapportés par le Jerusalem Post.

Le Washington Post explique que des scientifiques se sont depuis penchés sur les causes de l’intempérie. Ils font ressortir deux raisons principales à ce phénomène qui a causé la mort de douze personnes et en a envoyé des milliers d’autres à l’hôpital.

La première est en effet la forte baisse de l’activité agricole dans le nord de la Syrie, en grande partie due à l’assèchement de l’Euphrate par la Turquie. En effet, l’eau est dans cette région un des nerfs de la guerre et la Turquie ne se prive pas d’utiliser ses barrages pour réduire le débit de l’eau du fleuve. De plus, l’exode massif d’une grande partie de la population du nord de la Syrie contribue à la réduction de terres cultivées. Depuis le début du conflit en 2011, 300.000 personnes ont trouvé la mort et 12 millions ont été contraintes à l’exil, rappelle le quotidien américain.

La deuxième et plus surprenante raison serait l’activité militaire de la zone. Le piétinement continu du sol aurait ainsi contribué à la création de la tempête à cause des animaux et des hommes, qui perturbent en marchant la mince croûte maintenant le sol en place.


  

Repéré par Lorenzo Calligarot

         

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents