Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le jour d'après serait -il proche? Une étude scientifique le démontre

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 14 Octobre 2015, 18:17pm

Catégories : #Climat

Est-il possible qu’un scénario catastrophe et climatique comme dans le film « Le jour d’après » puisse advenir  ? Un chercheur de l’Université de Southampton a fait une étude scientifique et a évalué dans quelle mesure cela serait un brusque changement dans les conditions météorologiques de l’hémisphère Nord dans les années à venir, en essayant de ressembler au film réalisé par Roland Emmerich et des vedettes Dennis Quaid et Jake Gyllenhaal.

Le travail a vu le jour il y a peu de temps, en effet il a été détecté une poche d’eau froide dans l’Atlantique Nord, du sud au côtes du Groenland, l’un des effets qui vraisemblablement pourrait se produire en réponse au réchauffement climatique.

De la fiction à la réalité

Lorsque «Le jour d’après» est sorti, les scientifiques ont vu dans le film de nombreuses incohérences. Le manque de rigueur dans la succession des événements météorologiques et climatiques terrestres est un loupé de ce qui aurait été un bon film scientifique.

gulf-stream

Mais le professeur Sybren Drijfhout a eu l’idée de simuler un modèle climatique des conditions de départ proposées par la fiction : l’effondrement de la circulation et son retour vers le Sud Atlantique (AMOC).

La clé: l’effondrement de la circulation de retour vers l’Atlantique Sud

L’utilisation du modèle climatique allemande ECHAM à l’Institut Max-Planck à Hambourg, Drijfhout a simulé ce qui se passerait si ce courant océanique avait soudainement disparu à la suite de la fonte des glaces Arctique.

 

temperatures-atlantique-nord

En conséquence, la Terre passerait dans une période de refroidissement pendant une période de 20 ans, et une fois passé ce délai, la planète reprendrait le chemin de la hausse des températures, mais avec une correction de 0,8 ° C en dessous des températures moyennes qui seraient atteintes par l’effondrement de l’AMOC.

Coïncidence ou effet réel ?

La vérité est que dans ces dernières mois, on a vu l’émergence d’une bulle d’eau très froide dans l’Atlantique Nord, au sud de l’atlantique nord au Groenland, ce qui pourrait être le premier symptôme de la paralysie du courant marin chaud qui se déplace à partir des côtes de l’Amérique centrale à l’Europe et il est responsable des hivers plutôt cléments sur l’Europe de l’ouest.

anomalie-temperature-atlantique-nord

Comme je l’ai informé il y a quelques semaines, selon de nombreux chercheurs, à poursuivre cette tendance, les hivers en Europe ont tendance à être de plus en plus rigoureux, ils sont influencés par l’arrivée de flux d’eaux beaucoup plus froides du pôle Nord à la place et en provenance de l’Amérique centrale d’eaux beaucoup plus chaudes.

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

sources : http://www.cazatormentas.net/ / http://www.southampton.ac.uk/

Commenter cet article

Caroline.D 15/10/2015 19:17

C'est un Cycle, Gabriel !
La Terre passe d'une période de réchauffement à une période glaciaire.
Plus tu es dans une phase de réchauffement rapide, plus tu arrives plus vite à un début de phase glaciaire.
Maintenant, la question est de savoir si on est encore pour longtemps dans une période de réchauffement ou si la période glaciaire arrive bientôt.

Gabriel 15/10/2015 12:13

J'ai vu une conférence d'al gore sur tps en 2005/2006 ou il demontrait la venue d'une ère glaciaire par A+B.j'aimerai retrouver ce reportage qui était tres détaillé, avec analyse de carrottes glaciaire.completement à l'encontre du réchauffement climatique. Le type a du retourner sa veste.

Nous sommes sociaux !

Articles récents