Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le renseignement s'inquiète de "radicalité islamiste" dans certains clubs sportifs de quartiers

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 16 Octobre 2015, 06:14am

Catégories : #Société

"Nous sommes inquiets, mais nous essayons d'apporter une réponse répressive et préventive" à ce phénomène. Jeudi sur RTL, le secrétaire d'Etat aux Sports, Thierry Braillard, a commenté l'inquiétude du renseignement sur l'existence de réseaux islamistes au sein de clubs sportifs amateurs. 

Une source policière a confirmé l'existence d'un rapport du service central du renseignement territorial s'intéressant au "repli communautaire" observé dans des quartiers populaires en France. Ce rapport cible des "dérives" de "radicalité" dans quelques clubs sportifs implantés dans ces quartiers.

© Fournis par BFMNews

Dans une "petite partie d'entre eux", des animateurs sont pour certains recensés par les services de renseignement comme étant de la "mouvance salafiste", un courant fondamentaliste déjà bien implanté dans une centaine de mosquées en France. Toutefois, aucun des animateurs ciblé par le rapport n'a été l'objet de fiches de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), le service antiterroriste.

Loin d'être "une pratique répandue"

Selon cette même source policière, des clubs sont cités nommément dans ce rapport de 13 pages dans le Nord, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, à Perpignan, Lille ou en région parisienne.

Le rapport est une synthèse de notes envoyées par les services locaux du SCRT (Service central du renseignement territorial) ciblant et donnant quelques exemples qui sont loin d'être une "pratique répandue" mais "font l'objet d'une attention particulière".

"Nous sommes saisis du dossier, cela nous préoccupe, il faut agir", a encore dit Thierry Braillard sur RTL, "et nous travaillons de concert, c'est-à-dire que nous avons des informations entre le ministère de l'Intérieur et le ministère des Sports, qui sont confidentielles. On voit ce phénomène comme quelque chose qu'il faut combattre et non pas qu'il faut laisser faire".

Commenter cet article

satya 16/10/2015 11:10

il n'est pas facile de combattre" de concert" avec le ministère de l'intérieur, ce que lui même met en place

Nous sommes sociaux !

Articles récents