Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Sculptures de branches à couper le souffle!

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 7 Octobre 2015, 20:18pm

Catégories : #Partage

 

 
 
Il brule ces élégantes sculptures de branches pour leur donner vie

Parfait équilibre entre le bois naturel et le feu, les œuvres de cet artiste sud-coréen rencontrent un très large succès à travers le monde. Détenteur de nombreux prix, exposé de Tokyo à New York, Lee Jae-Hyo vous invite à découvrir ses étonnantes sculptures qui émergent des cendres tel le phœnix.

 

Lee Jae-Hyo est un artiste coréen vivant dans le district de Yangpyeong en Corée du Sud. Il commence à créer ses premières œuvres alors qu’il étudie les arts plastiques à l’université de Hongik, à Séoul. Il avait déjà, à l’époque, une certaine fascination pour l’environnement qu’il va rapidement mettre en pratique. Ses premières œuvres universitaires représentent des hommes ou des animaux faits de métal recyclé. Alors que beaucoup d’artistes préfèrent montrer leurs œuvres les plus récentes, l’artiste cinquantenaire, lui, expose ses plus anciennes œuvres dans son atelier.

wooden-sculptures-jae-hyo-lee-6-1050x700

Lors d’une interview pour la télévision coréenne, Jae-Hyo explique son choix : « Les œuvres faites quand j’étais étudiant peuvent être vues ici. Je pense que c’est le devoir d’un artiste de montrer ses œuvres le plus possible. » L’artiste vit son expérience de manière très originale puisque les visiteurs sont invités à venir observer chaque étape du travail jusqu’à finalisation, tel un musée vivant dont il a lui même dessiné les plans.

Son travail a beaucoup évolué depuis l’obtention de son diplôme, à commencer par l’utilisation désormais systématique du bois, pour l’énergie qu’il dégage. Le contraste et la dualité sont des obsessions de l’artiste, que cela soit par l’opposition du bois et de l’acier, ou par celui du bois tantôt brûlé, tantôt poli. En effet, pour réaliser ces étonnants effets de contraste entre la clarté du bois et l’obscurité, il brûle ses œuvres en surface pour les retravailler. Des cendres émerge un rendu final assez fascinant au courbes toujours naturelles. À découvrir.

0_b6491_b839ff47_orig

AD-Wooden-Sculptures-Jae-Hyo-Lee-04

gm_51ffb4eb-cdd4-4f24-b9e4-321e0aa613db

b94

big_Lee_Jaehyo_0121-1110_110088_Installation

20121009102153-lee201226

Giant-Wooden-Spheres-by-Lee-Jae-Hyo

lee201218

IdFeB7D1AhiADwRd3ePzfJuKdBE

bois-clou-lee-jea-hyo-06

051910afbb50fede1df3515dfecae8dc_Screen Shot 2015-08-14 at 4.35.32 PM


Sources : mymodernmet.com / albemarlegallery.com / artmoorhouse.com

Commenter cet article

claude 08/10/2015 07:12

De toute beauté! Fallait y penser... Il serait intéressant de comprendre comment il en est arrivé à concevoir cette technique. Le génie artistique de Jae-Hyo me laisse pantois, Cela met du baume au coeur. Décidément l'e^tre humain est capable du pire, mais quand le meilleur s' exprime ça donne du courage.
Il y a là un créneau pour payer les impo^ts locaux en continue augmentation.., volons en Corée et achetons ses oeuvres, elles vaudront leur pesant d'or d'ici peu.

Nous sommes sociaux !

Articles récents