Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une personne obtient le statut sexe neutre, une première en France

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 14 Octobre 2015, 20:40pm

Catégories : #Société

Une personne obtient le statut "sexe neutre", une première en France

 

Pour la première fois en France, une personne née sans appareil génital complet a obtenu de la justice de faire modifier son état civil, mais cette décision est contestée en appel.

Ni homme ni femme, mais "sexe neutre". Une personne née sans appareil génital complet a obtenu de la justice de faire modifier son état civil. Une première en France.

La personne, considérée jusqu'à présent comme un homme, a obtenu le 20 août dernier du juge aux affaires familiales de Tours une modification de son état civil pour y porter la mention "sexe neutre".

Selon une interview du journal 20 Minutes, la personne en question est née en 1951, elle est mariée et a adopté un enfant.

"Enfin reconnue par la société"

Née, selon son médecin, avec un "vagin rudimentaire" et un "micropénis" mais pas de testicules, elle souffre d'avoir été mise dans la case masculine dès sa naissance, précise 20 Minutes. "A l'adolescence, j'ai compris que je n'étais pas un garçon. Je n'avais pas de barbe, mes muscles ne se renforçaient pas", a-t-elle déclaré au journal. "Aujourd'hui, j'ai enfin l'impression d'être reconnue par la société tel que je suis".

Le vice-procureur a expliqué que cette personne s'était présentée fin juin à la justice pour demander à rectifier son état civil.

Il voulait ne plus voir mentionnée de manière aussi tranchée son appartenance à la catégorie masculine. Les pièces qu'il fournissait ne permettaient pas non plus de le ranger tout aussi facilement et catégoriquement dans l'autre catégorie juridique: on n'en connaît que deux, masculin ou féminin.

Le demandeur "avait étayé son dossier avec quelques pièces médicales qui lui étaient propres et aussi des recherches prouvant qu'il n'était pas seul dans cette situation : de la documentation nationale et internationale, de la documentation médicale, pas seulement juridique", a détaillé le vice-procureur de Tours, évoquant une "indétermination" sexuelle "qui repose sur des éléments physiologiques et biologiques".

"Ni homme, ni femme"

Le vice-procureur a précisé avoir fait appel devant la cour d'appel d'Orléans.

J'ai fait appel non pas par esprit d'opposition forcenée (...) mais simplement pour connaître également la position d'un autre niveau de juridiction et dans la mesure aussi où, toute compréhensible que soit cette demande, elle vient quand même heurter le corpus législatif et réglementaire tel qu'on en dispose actuellement et tel qu'on l'applique.

M. Patard, qui a rencontré le demandeur, a reconnu que la personne était en souffrance. 

Ca relève de situations minoritaires mais qui existent néanmoins et avec lesquelles des personnes se sont accommodées bon gré mal gré pendant des périodes non négligeables de leur vie.

Dans 20 Minutes, le demandeur raconte que ses médecins lui ont fait prendre de la testostérone quand il avait 35 ans. "Mon apparence s'est masculinisée. Ca a été un choc. Je ne me reconnaissais pas. Cela m'a fait prendre conscience que je n'étais ni homme ni femme", témoigne-t-il, avant de dénoncer "les opérations mutilantes" infligées aujourd'hui aux bébés intersexués.

On tente arbitrairement de choisir un sexe masculin ou féminin sans savoir comment ces bébés vont évoluer (...) Je suis la preuve qu'on peut vivre avec les deux sexes.

Rédaction web d'iTELE avec AFP

Commenter cet article

claude 15/10/2015 15:52

créerait un grand risque de stérilité. Ne suffit-il pas de comparer l'aspect physique du buveur de bière avec celui d'une femme enceinte pour voir une probable analogie?
Sujet délicat à aborder, comme déjà exprimé sur ce forum, sans déchai^ner l'ire du lobby gay.
La nature est ce qu'elle est, la survie passe par la reproduction et pour ce faire il faut des couples d'hommes et de femmes. Les combines gay d'insémination, de mères porteuses lesbiennes pour les couples gay et toutes les variantes ne sont que des palliatifs, que cela plaise ou pas. Ne suis pas homophobe, ne juge pas les comportements sexuels d'autrui, tant que les parties sont consentantes et que des enfants ne sont pas impliqués, sachant que pour moi "l'enfance" perdure quelques années après la puberté. Désolé si j'ai été perçu comme offensant, cela n'était pas mon intention, mais à la fin, l'homosexualité est devenue comme l'antisémitisme, le simple fait d'en parler semble une insulte. Ce n'est pas mon point de vue.

claude 15/10/2015 15:38

D. Possible, mais pas plus que l'hypothèse que je ne fais que citer. Prenons l'exemple de la consommation à large échelle de la bière avec du houblon, de la me^me famille que le cannabis, dont 1 litre contient 30 x la dose d'oestrogène produit par une femme quotidiennement pour "e^tre femme", bue à hectolitres,ne pourrait-elle pas déboussoler les équilibres hormonaux?
Pour les adolescentes, la bière cou^tant moins qu'un soda, cet excès d'oestrogène dans la phase du développement créerait un grand risq

nina 15/10/2015 08:29

Et personne n'a eu l'idée de faire parler les chromosomes de cette personne, XX ou XY c'est pas compliqué! A moins que la vérité soit ailleurs ?.......

D 15/10/2015 07:53

@ Claude : "notable augmentation de la proportion d'homosexuels" ? Ne confondez-vous pas avec le fait qu'aujourd'hui les homos se cachent simplement moins ? Contrairement à une époque pas si lointaine où, pour des raisons de survie sociale voire physique, ils souffraient en silence et se mariaient avec une femme pour faire comme tout le monde.

claude 15/10/2015 06:55

Un peu d'humour... Dans ces cas faut faire le test du perroquet. Comment fait-on pour différencier un perroquet ma^le d'un perroquet femelle? On les met tous les deux dans le frigo et le premier qui dira "on s'les gèle ici, c'est l'ma^le"!

Cela dit, le toubib de la cure testostérone et le procureur en pétard ont été un peu lourds...

En bon complotiste j'ajouterais que l'avènement de la chimie a bouleversé les hormones des humains et pourrait correspondre avec la notable augmentation de la proportion d'homosexuels. Ce n'est pas un hasard et fait partie du programme de dépopulation de " l'élite".
Le transhumanisme projette un e^tre humain esclave et asexué. Sans sexualité l'homme est plus efficace au boulot!, alors que les "mai^tres du monde" se vautreront encore plus dans la luxure.

Ou alors,c'est un/une Ange... En tous les cas, transcender et équilibrer le co^té féminin et masculin est indispensable à l'élévation spirituelle.

Sans offense pour toutes les personnes que la société bien pensante fait souffrir durant des vies entières en stigmatisant les différences.

Hassan 14/10/2015 22:38

ni homme ni femme lol faudrait arrêter de vouloir l'impossible ou choisir une corde (en finir vu que le choix est difficile)

Nous sommes sociaux !

Articles récents